Archives de Tag: BlackBerry

Tech for good summit at l’Élysée Paris : Une liste de grands patrons de groupes internationaux, qui a de quoi laisser rêveur, bon nombre de chef d’Etat..

Publié le

Emmanuel #Macron reçoit mercredi une cinquantaine de grands patrons à l’Élysée pour un #sommet consacré au #numérique.

Une liste qui a de quoi laisser rêveur bon nombre de chef d’Etat… Emmanuel Macron reçoit mercredi à l’Élysée une cinquantaine de grands patrons du numérique pour un sommet « #Tech for good » à la veille de l’ouverture du salon VivaTechnology. Parmi les invités, les responsables des plus grandes entreprises du numérique françaises comme internationales. Des annonces sont attendues sur l’inclusion numérique et la gestion des problèmes posés par le développement des technologies dans la société et dans le monde du travail.

Les responsables de #Facebook, #Microsoft et #Uber dans la même pièce

Si les regards se sont focalisés sur la présence de Mark #Zuckerberg, le patron et fondateur de Facebook, il ne sera pas le seul à être présent à l’Élysée mercredi. Le patron de #Microsoft, Satya #Nadella, et celui d’Uber, Dara #Khosrowshahi, qui a pour mission de relancer le service de #VTC après le départ de son fondateur, se retrouveront également à l’Élysée. #Apple, faute d’avoir pu envoyer Tim #Cook, qui a déjà rencontré Emmnauel Macron à l’automne dernier, a dépêché Angela #Ahrendts, senior vice-présidente en charge des Apple Store et très puissante dans l’entreprise.

www.europe1.fr/technologies/tech-for-good-qui-sont-les-patrons-de-la-tech-invites-a-lelysee-mercredi-3659537

Zuckerberg se lance en politique avec un nouveau parti

Publié le

Regardez cet article:Aux USA, Mark Zuckerberg défend la réforme de l’immigration ( http://obsession.nouvelobs.com/high-tech/20130411.OBS7701/aux-usa-mark-zuckerberg-defend-la-reforme-de-l-immigration.html – obsession.nouvelobs.com )–Maï
Maï Salaün

Entre Post-it et suicides, la Société Générale se réorganise autour de son esprit d’équipe

Sociète Générale
BFMTV

@BFMTVBFMTV
#USA : 17 établissements financiers sont visés par une plainte d’une agence fédérale pour des fraudes avant la crise des « #subprime« . la Société Générale fait partie des établissements financiers visés par une plainte liée à la crise des « #subprime ».
Mehdi Lagha ✔

@midi30Mehdi Lagha ✔
Coup de grâce final des collègues à la #postitwar.11000 post-it fournis par 3M,1h30 sans dej. Bravo! #teamspirit #socgentwitpic.com/6ee9bd

La SogGen se post-it. Maï Salaün

Fred & Farid Group
FredFaridGroup Fred & Farid Group

Well done ! RT @eglemas: Je me demande ce que @FredFaridGroup pense des talents artistiques de mes collègues…twitpic.com/6ee9bd #socgen
Emmanuel Ferry

@manuferryEmmanuel Ferry
@FredFaridGroup @eglemas#socgen rien n’est plus beau que l’esprit d’equipe… #impressionant
Vincent Thevenot

@ioullVincent Thevenot
Précisions … RT @eglemas #Postitwar 11000 post-its, 6 étages, 1h30 … Très fier des 44 collègues! yfrog.com/h0p4tuqj #socgen
Arthur Richer

@ArRicherArthur Richer
#postitwar #socgen en fait si Kerviel a paumé 5Md€ sans se faire gauler c’est que le contrôle interne était busy à coller des post it
Anne Genevay

@Anne_AGatheAnne Genevay
Excellent ! RT @eglemas #Postitwar 11000 post-its, 6 étages, 1h30 sur la pause-déj… Très fier des 44 collègues! yfrog.com/h0p4tuqj #socgen
Bertrand Duperrin

@bduperrinBertrand Duperrin
RT @jmarc: RT @R3ms: Coup de grâce final des collègues#postitwar. 11 000 fournis par 3M 1h30 sans dej Bravo ! #socgentwitpic.com/6ee9bd

Mentionné dans ce Tweet

Fabio Bolognini

@LinkerbizFabio Bolognini
Excusatio non petita… RT @PandatFinance: La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité bit.ly/rsK17u #SocGen

Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale (photo Bloomberg)

La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité

Par Alexandre Garabedian le 31/08/2011

La banque a pris des mesures en août pour compenser le retrait des fonds monétaires américains. Elle a financé 95 % de ses besoins à long terme

Cible d’attaques particulièrement violentes en Bourse courant août, laSociété Générale tente de donner des gages de solidité au marché. La banque française a publié hier sur son site une présentation, faite lundi soir aux investisseurs en dette, qui remet à jour les données financières présentées lors de ses résultats semestriels début août. Objectif prioritaire: prouver que l’établissement résiste aux turbulences actuelles sur la liquidité.

A fin juin, la Société Générale se finançait à hauteur de 148 milliards d’euros sur les marchés à court terme (certificats de dépôt, interbancaire…), net des 35 milliards replacés auprès de banques centrales. Sur ce financement d’échéance un an au plus, 112 milliards sont de maturité inférieure à 3 mois. Face à ce passif, la banque revendique 105 milliards d’actifs liquides, dont 60 milliards d’euros mobilisables auprès des banques centrales, après décotes.

Depuis, le financement court terme a reculé, à 134 milliards mi-août. Un recul lié à la baisse des ressources en dollar. Celles-ci sont passées de 72 à 53 milliards en équivalent euros entre le 30 juin et le 16 août en raison du désengagement des fonds monétaires américains, ramenant de 49% à 40% la part de la devise américaine dans le financement de la banque. La Société Générale, qui dépendait donc davantage du billet vert que de la monnaie unique pour son financement court terme à la mi-année, a compensé ce retrait en utilisant plusieurs leviers: baisse des dépôts à la Fed, swaps de change entre euro et dollar, et réduction du besoin en dollar sur les activités de marché.

«Des actions plus structurelles peuvent être mises en œuvre si le financement en dollar devient durablement plus bas, avec des effets gérables sur le compte de résultat», promet la banque rouge et noir.

Sur le front du financement à long terme, l’horizon est plus dégagé d’ici à la fin de l’année. Au 22 août, la Société Générale avait levé 24,7 milliards d’euros de dette senior, soit 95% de ses besoins pour 2011. Réalisées majoritairement en euro (58%) et dollar (32%), les émissions sont constituées à hauteur de 19% d’obligations sécurisées. Avec un programme quasiment bouclé cette année, la banque peut ainsi, avant de revenir sur le marché, attendre un rétrécissement de son CDS, qui a quasiment doublé en deux mois à 310 pb.

Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale (photo Bloomberg)

La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité

Par Alexandre Garabedian le 31/08/2011

La banque a pris des mesures en août pour compenser le retrait des fonds monétaires américains. Elle a financé 95 % de ses besoins à long terme

Cible d’attaques particulièrement violentes en Bourse courant août, laSociété Générale tente de donner des gages de solidité au marché. La banque française a publié hier sur son site une présentation, faite lundi soir aux investisseurs en dette, qui remet à jour les données financières présentées lors de ses résultats semestriels début août. Objectif prioritaire: prouver que l’établissement résiste aux turbulences actuelles sur la liquidité.

A fin juin, la Société Générale se finançait à hauteur de 148 milliards d’euros sur les marchés à court terme (certificats de dépôt, interbancaire…), net des 35 milliards replacés auprès de banques centrales. Sur ce financement d’échéance un an au plus, 112 milliards sont de maturité inférieure à 3 mois. Face à ce passif, la banque revendique 105 milliards d’actifs liquides, dont 60 milliards d’euros mobilisables auprès des banques centrales, après décotes.

Depuis, le financement court terme a reculé, à 134 milliards mi-août. Un recul lié à la baisse des ressources en dollar. Celles-ci sont passées de 72 à 53 milliards en équivalent euros entre le 30 juin et le 16 août en raison du désengagement des fonds monétaires américains, ramenant de 49% à 40% la part de la devise américaine dans le financement de la banque. La Société Générale, qui dépendait donc davantage du billet vert que de la monnaie unique pour son financement court terme à la mi-année, a compensé ce retrait en utilisant plusieurs leviers: baisse des dépôts à la Fed, swaps de change entre euro et dollar, et réduction du besoin en dollar sur les activités de marché.

«Des actions plus structurelles peuvent être mises en œuvre si le financement en dollar devient durablement plus bas, avec des effets gérables sur le compte de résultat», promet la banque rouge et noir.

Sur le front du financement à long terme, l’horizon est plus dégagé d’ici à la fin de l’année. Au 22 août, la Société Générale avait levé 24,7 milliards d’euros de dette senior, soit 95% de ses besoins pour 2011. Réalisées majoritairement en euro (58%) et dollar (32%), les émissions sont constituées à hauteur de 19% d’obligations sécurisées. Avec un programme quasiment bouclé cette année, la banque peut ainsi, avant de revenir sur le marché, attendre un rétrécissement de son CDS, qui a quasiment doublé en deux mois à 310 pb.

 Mentionné dans ce Tweet
  • PandatFinance
    PandatFinance Pandat Finance · Suivre
    Grâce à sa plateforme innovante, Pandat offre à ses clients des taux compétitifs par le biais d’un système d’appel d’offres auprès de partenaires bancaires.
    The Magpie

    @CSRtrackingThe Magpie
    Société Générale: suicide de deux salariés en août – bit.ly/mW69go #socgen

    Publié le 29/08/2011 | 13:36

    Société Générale: suicide de deux salariés en août

    Par FTV avec AFP

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    AFP – Joel Saget

    Deux salariés de la Société Générale se sont suicidés au mois d’août sur leur lieu de travail

    La direction du groupe l’a confirmé lundi à l’AFP, confirmant une information du Parisien.
    « Nous avons appris avec grande tristesse le décès de ces deux  collaborateurs », a déclaré une porte-parole à l’AFP, tout en précisant qu’à ce stade, « aucun élément ne permet de lier ces drames à l’environnement professionnel ».

     Le premier suicide a eu lieu le 9 août dernier sur le site de Schiltigheim  (Bas-Rhin) et concernait un salarié qui travaillait dans les services informatiques du centre monétique du groupe, a indiqué la porte-parole.
    Le second a eu lieu le 24 août dans les locaux de la Société Générale de Val de Fontenay à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne).

    Les deux hommes, âgés respectivement de 49 ans et 58 ans, n’auraient pas laissé de message expliquant les raisons de leur geste.

    Evoquant « deux gestes extrêmement choquants », un responsable de la CFDT du groupe a précisé à l’AFP que « le premier salarié s’est jeté de la terrasse de l’immeuble en plein midi et le second s’est pendu dans un local technique dans l’après-midi ».

    De son côté, la CFDT a affirmé avoir saisi les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail  (CHSCT) des deux sites pour « déclencher des enquêtes de façon à vérifier si ces gestes sont liés ou non aux  conditions de travail », que le syndicat dit dénoncer depuis longtemps,  notamment car « les effectifs ne cessent d’être comprimés en raison des départs  naturels ».

    Selon la direction du groupe, une enquête de police est en cours dans les deux cas et le CHSCT a également ouvert une enquête sur le site de Fontenay-sous-Bois.

    Programme de prévision de prévention du stress au travail
    La direction précise avoir mis en place dès début 2008 un programme de prévention et de gestion du stress au travail avec l’ensemble des acteurs de  l’entreprise, et souligne que le groupe dispose d’un observatoire du stress depuis janvier 2009.

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    La valeur de l’action de la banque a fortement reculé ces dernières semaines, en raison de rumeurs évoquant son éventuelle faillite.

     

    Nicolas PERERA

    @nicolaspereraNicolas PERERA
    2 suicides sur leur lieu de travail à la #SocGen fr.news-republic.com/Web/ArticleWeb…
    29 Août via web

     Deux suicides à la Société générale

    lundi 29 août 2011 05:50

    Deux suicides sur le lieu de travail ont eu lieu chez la banque française Société générale. A Schiltigheim, le 9 août, un salarié d’une cinquantaine d’années est monté sur le toit de l’agence d’où il s’est jeté dans le vide. Un autre employé de la Socgen s’est pendu mercredi dans des locaux à Fontenay-sous-Bois, selon des informations révélées lundi par Le Parisien .Les deux employés n’auraient pas laissé de lettre pour expliquer leur geste, explique le quotidien. Le CHSCT enquête en Seine-Saint-Denis pour tenter de préciser les causes de ce suicide. Bien qu’ils aient confirmé les deux suicides, les syndicats refusent de les mettre en lien des remous qui touchent actuellement la deuxième banque française.

     

Lula Homme Politique à sa manière

Publié le

Politique.

DSK – Ces déclarations qui discréditent Nafissatou Diallo

DSK – Ces déclarations qui discréditent Nafissatou Diallo. Les déclarations de la présumée victime font comme les vagues, elles vont et viennent. A quand la grande marée de la vérité entre ces 2 tourtereaux.

La tablette BlackBerry : Playbook arrive sur le marché

Publié le

La tablette de BlackBerry sort aux Etats-Unis

http://www.radiobfm.com/edito/home/102902/la-tablette-de-blackberry-sort-aux-etats-unis/

C’est l’un des concurrents potentiels les plus sérieux pour l’iPad, en tous cas sur le papier. Le Playbook, la tablette de RIM, le fabricant du BlackBerry, sort mardi aux Etats-Unis. Une sortie très attendue par les technophiles, mais les premiers retours sont plutôt moyens.

Anthony Morel présente le Playbook, tablette qui veut concurrencer l’iPad, et ses principales lacunes, le 18 avril 2011, sur BFM Business.
http://www.radiobfm.com/flash/podcast/player_bfm.swftélécharger l extrait audio
 - Le Playbook, la tablette de RIM, fabriquant du Blackberry, ambitionne de concurrencer l'iPad. - DR

« Ça a la couleur de l’iPad, le goût de l’iPad, mais ce n’est pas vraiment ça » : voilà comment un expert du secteur décrit le Playbook. Certes, les performances technologiques sont là : cette tablette, un peu plus petite que celle d’Apple, dispose d’un processeur puissant et de fonctionnalités bien pratiques. On peut par exemple connecter son Playbook à son téléphone BlackBerry pour disposer d’une connexion 3G.

Un goût d’inachevé

Pourtant, ceux qui l’ont testé sont unanimes : le Playbook a comme un goût d’inachevé. Il manque des fonctions très basiques comme le service d’email qui a fait la réputation des produits Research in Motion, une lacune qui fait figure d’hérésie.

Même chose pour BlackBerry messenger, la messagerie instantanée qui rend la marque si populaire chez les ados notamment, elle aussi absente. Dernier point noir : un cruel manque d’applications, avec 3000 seulement au départ, soit 20 fois moins que sur l’iPad. Comme le résume une spécialiste « le Playbook c’est une voiture de course à laquelle il manquerait une roue ».

Le Playbook, la tablette de RIM, fabriquant du Blackberry, ambitionne de concurrencer l'iPad. - DR
Crédit : DR

Le Playbook, la tablette de RIM, fabriquant du Blackberry, ambitionne de concurrencer l’iPad.

Premiers tests pour la tablette

BlackBerry PlayBook

Par Vincent VALMOND le 14/04/2011 à 17h03
Toujours prévue pour la semaine prochaine, la tablette BlackBerry PlayBook commence à arriver dans certaines rédactions ce qui nous donne l’occasion de découvrir les premiers tests. Globalement, la tablette de RIM reçoit un accueil favorable. Son système QNX est réactif, l’écran est bon, la finition générale aussi, tout comme la capacité de la tablette à lire des fichiers 1080p. L’autonomie aussi semble intéressante, mais il y a encore quelques lacunes.
Avec un lancement aussi proche, les différents testeurs ont été un peu contrariés par la fréquence des mises à jour qu’effectue encore RIM qui patche à tout va pour améliorer son produit. C’est une bonne chose que les ingénieurs soient actifs, mais qu’il n’y ait toujours pas de vrai client de messagerie, d’agenda ou de gestionnaire de contacts l’est beaucoup moins. De plus, la tablette semble beaucoup plus orientée Pro que grand public à tel point que Engadget ne la conseille pour l’instant pas à Monsieur Toulemonde …

>> BlackBerry Playbook sur Engadget
>> BlackBerry Playbook sur Anandtech

Blackberry Playbook

La tablette BlackBerry Playbook

prend la pose

http://www.lesnumeriques.com/tablette-blackberry-playbook-prend-pose-news-18100.html

Romain Thuret
17 Février 2011 17h13

Nous avons pu manipuler longuement la future tablette BlackBerry. Avant la vidéo, voici quelques photos d’un produit réellement impressionnant.

Pensée pour être vendue d’abord aux professionnels, cette tablette se montre pourtant si fluide et agréable à utiliser que l’on voit mal le grand public adepte de mobile BlackBerry, ne pas se laisser tenter. Son physique est, par ailleurs, très étonnant.
La navigation dans la PlayBook se rapproche dans la gestuelle de webOS (HP/Palm), avec un cadre sensitif d’où peuvent partir des mouvements de commande contextuels.

L’OS, maison, de la BlackBerry Playbook a été développé sur plate-forme QNX, le rendant de fait ultra léger (« quelques centaines de Ko« , nous confie-t-on) mais pas pour autant moins puissant que la concurrence. RIM apporte également des garanties de sécurité et confidentialité des données identiques à celles que l’on trouve sur leurs smartphones.

La tablette est très fine, ultra légère, le poids est bien réparti et la prise en main agréable. Les boutons de volume et ON/OFF, sur le dessus, sont un peu limites au toucher mais les finitions peuvent encore changer d’ici à la sortie.

Les matériaux utilisés pour la coque assurent la prise et le logo BlackBerry bien détaché est la seule folie que se permet cette PlayBook finalement très sobre, à l’image des mobiles RIM.

Le clavier est très réactif et précis. Il s’affiche en effectuant un glissement de droit depuis le coin inférieur gauche du cadre. Pour changer de fenêtre, on part d’un bord latéral ou du bas de la tablette. La réponse est fluide et rapide.
L’affichage web est très correct. L’ensemble est lisible.
Les pros aussi ont besoin de s’amuser. La PlayBook peut donc accueillir de nombreux jeux 3D, mais aussi films et musiques. Et, comme vous pourrez le voir dans notre vidéo à venir, le multitâche de la PlayBook permet de laisser une application ou plusieurs ouvertes simultanément et en activité.
On peut ainsi continuer à regarder son film ou faire tourner un jeu (de stratégie par exemple) en fenêtre tout en consultant ses courriels.
La BlackBerry Playbook sera disponible pour l’été 2011 à un prix non fixé pour le moment, en version Wi-Fi. Rappelons ainsi que pour la gestion des courriels, tout se passe ici via une liaison Bluetooth sécurisée entre un mobile BlackBerry et la tablette. De quoi décourager les non-utilisateurs du système et renforcer le discours de RIM auprès des entreprises accros aux mobiles de la marque. Une version 3G devrait voir le jour ultérieurement avec, de fait, gestion des messageries autonomes.
Le 29 septembre 2010 à 10h12

PlayBook, la tablette Blackberry,

est lancée

Source : Relaxnews
Partagez nos contenus

Le vendeur de Blackberry vient de présenter à son tour sa tablette tactile. Elle s’appelle PlayBook et ne permet pas de téléphoner.

Comme prévu, la société canadienne RIM (Research In Motion), connue pour ses smartphones Blackberry, a dévoilé lundi soir sa tablette tactile. Elle ne s’appellera pas BlackPad mais PlayBook. Comme le Blackberry, ce concurrent de l’iPad est clairement destiné à un usage professionnel. Le lancement commercial est programmé début 2011 aux États-Unis, puis sur d’autres marchés au deuxième trimestre de l’année prochaine.

Annoncée il y a une semaine par le Wall Street Journal, la tablette de RIM a été présentée de manière officielle par Mark Lazaridis, co-directeur général du groupe, à l’occasion de la conférence de développeurs de RIM à San Francisco. Le PlayBook est d’ailleurs le premier terminal de RIM dont la principale fonction n’est pas de téléphoner.


Malgré son nom, le PlayBook est un outil de travail. © RIM

Un système multitâche

Le PlayBook est pourvu d’un écran tactile de 7 pouces (contre 9,7 pour l’iPad) et se dote d’un processeur 1 GHz à double cœur et d’une mémoirevive de 1 Go de RAM. Il embarque également deux caméras (l’iPad n’en dispose pas), l’une de 3 mégapixels en façade pour la visioconférence et l’autre, de 5 mégapixels, à l’arrière. Celle-ci permet de prendre des photos et d’enregistrer des vidéos au format Full HD (1080 p).

Cette tablette tactile n’est pas équipée du même logiciel que les smartphones BlackBerry mais embarque un tout nouveau système d’exploitation, appelé BlackBerry Tablet OS, et mis au point par QNX Software, un éditeur récemment racheté par RIM. Cette plateforme est multitâche, c’est-à-dire capable de faire fonctionner plusieurs applications à la fois (musique et Internet, par exemple), et demeure compatible avec les dernières technologies du Web, comme le standard HTML 5, Adobe MobileAIR ou encore la norme Adobe Flash, exclue par Apple de ses terminaux mobiles.

Blackberry indispensable

Le PlayBook, qui présente une épaisseur de moins d’1 centimètre pour un poids de 400 grammes, s’équipe également d’une prise micro-USB, d’un port HDMI et de connexions Bluetooth 2.1 et Wi-Fi. RIM a indiqué que les connectivités aux réseaux 3G et 4G seront proposées lors des versions ultérieures de l’appareil.

Complémentaire d’un smartphone Blackberry, le PlayBook pourra se connecter à Internet en Wi-Fi ou en utilisant le smartphone de l’utilisateur comme un modem. La connexion entre les deux terminaux est alors assurée en Bluetooth, via un mode sécurisé. Cette connexion servira aussi à consulter depuis le PlayBook les données de son Blackberry (contacts, documents, e-mails, agenda, etc.) sans avoir à les synchroniser. RIM compte par ailleurs sur les développeurs tiers pour enrichir cette tablette et leur proposera d’ici quelques semaines un kit SDK pour créer des applications.

Commercialisation du PlayBook

Le PlayBook sera commercialisé aux États-Unis début 2011, et dans d’autres pays au deuxième trimestre. Son prix n’a pas encore été annoncé. RIM compte sur son large parc d’utilisateurs (plus de 50 millions dans le monde) pour faciliter l’adoption de sa première tablette.

Depuis le lancement de l’iPad en avril dernier, plusieurs grands fabricants électroniques ou informatiques se sont lancés sur ce marché en annonçant des produits similaires. Dell a déjà lancé sa petite tablette Streak, Samsung commercialisera sa Galaxy Tab en octobre et Sharp vient d’annoncer ses Galapagos, tandis que les modèles d’Acer, Asus, HP, Lenovo et Toshiba sont attendus fin 2010 ou courant 2011.

Suite au tremblement de terre et tsunami au Japon, le smartphone blackberry est en train de perdre une bataille à Waterloo sur le marché de la tablette,

Publié le

Profit warning sur BlackBerry sur RIM , pendant le Apple sort l’IPAD II dans 20 pays dont la France.

Publié le 24 2011 Jeu Mar

A customer looks at a Research In Motion Blackberry Torch. RIM said Thursday March 24, 2011, it earned US$934 million in its Q4.Un client regarde un Blackberry Research In Motion de la flamme. RIM a annoncé jeudi 24 Mars 2011, il a obtenu 934 millions de dollars US dans son T4.

Les actions de Research In Motion Ltd a chuté jeudi soir après le fabricant de BlackBerry a enregistré un bénéfice au quatrième trimestre en ligne avec les prévisions, mais déclaré que les coûts de lancement du comprimé Playbook conduirait bénéfices futurs plus bas dans le court terme

« Nous ne voyons pas la baisse comme une tendance, mais comme le début d’une transition », co-chef de la direction Jim Balsillie a déclaré aux analystes lors d’une téléconférence pour discuter des résultats.

«C’est un moment de l’investissement énorme. »

Il a dit que les dépenses de recherche a fortement augmenté dans son quatrième trimestre fiscal clos en Février au cours des trois derniers mois que la société prépare quatre versions de son livre de jeux.

RIM a commencé à prendre des commandes en ligne cette semaine pour le dispositif, qui sera en vente à travers le Canada et les États-Unis le 19 avril, confirmant que le livre de jeu sera en charge des applications de logiciel de Google Inc populaire plate-forme open-source Android.

Balsillie a déclaré RIM a montré le livre de jeu à de nombreuses entreprises Fortune 500 et des intérêts dans le dispositif est forte.

« L’augmentation des dépenses de R & D et marketing est logique, mais la marge brute va avoir besoin de quelques explications », Steven Li, analyste chez Raymond James Ltée, à Toronto, a déclaré à Bloomberg Nouvelles.

RIM a déclaré que sa marge brute, ou le pourcentage du chiffre d’affaires à gauche après les coûts de production, sera d’environ 41,5 pour cent au cours du trimestre. Les analystes avaient prédit 42,7 pour cent.

Balsillie a déclaré RIM s’attend à une perte nette atténuation de sa part du marché des appareils haut de gamme aux États-Unis avec des offres nouveau smartphone et les ventes au début de l’Playbook, qui sera signalé dans le communiqué de Juin gains.

Il a dit que RIM devrait bénéficier du passage à la concurrence des nuages, disant que le système d’exploitation BlackBerry smartphone se prête à l’architecture ouverte, et il a cité les partenariats à développer plus de 100.000 applications qui peuvent être téléchargés à ses appareils.

Mais les prévisions de bénéfice réduit attisé les craintes des investisseurs que les nouveaux modèles BlackBerry, y compris le flambeau n’ont pas facilité un toboggan de 12 mois des ventes appareil haut de gamme sur le marché clé des Etats-Unis.

Il a également renforcé les inquiétudes que la baisse des prix Android commencent à ralentir la croissance de RIM dans les marchés en développement, qui représentent les deux-tiers du chiffre d’affaires.

Les actions de RIM a chuté 6,41 $ (US) à 57,68 dollars à New York après que la compagnie a mis en garde but lucratif dans le trimestre en cours du premier exercice tomberait à 1,47 $ par action, comparativement à l’estimation moyenne des analystes de 1,66 $. RIM voit chiffre d’affaires de 5,2 milliards de dollars de dollars à 5,6 milliards de dollars, comparativement à l’estimation de 5,65 $ milliards. actions de RIM a clôturé à 56,21 $, en baisse de 4,69 $ dans le commerce de Toronto.

L’avertissement est venu après que la compagnie basée à Waterloo vu son bénéfice au quatrième trimestre de 32 pour cent à 934 millions de dollars ou 1,78 $ par action, dépassant l’estimation moyenne des analystes de 1,76 $ par part bénéficiaire.

Les revenus ont augmenté à 5,56 milliards de dollars de 4,08 milliards de dollars dans la période de l’année précédente – et alors que le consensus 5,64 milliards de dollars. RIM a indiqué qu’il expédié 14,9 millions smartphones dans le dernier trimestre par rapport à la prévision de 14,7 millions consensus.

La société a également déclaré dans un communiqué son orientation est « un peu plus large que la normale afin de refléter le risque de perturbation possible dans la chaîne d’approvisionnement de RIM à la suite du tremblement de terre au Japon. Dit M. Balsillie pièces smartphone certaines sont une source unique du Japon, a ajouté que les impacts ne devraient pas être importantes pour la rémunération.

 

%d blogueurs aiment cette page :