Archives de Tag: Art

L’homme le plus riche de France, le plus grand ambassadeur de France, entrepreneur modeste et discret devenu un homme d’affaires redoutable et philanthrope

Publié le

#Stupéfiant ! Intégrale 30 novembre 2016 : Bernard #Arnault l’homme le plus riche du monde et le sauveur de l’art.

L’homme le plus riche de France, le plus grand ambassadeur de France, entrepreneur modeste et discret devenu un homme d’affaires redoutable et philanthrope.

Regardez cette vidéo sur #YouTube :

Publié le
@afpfr: Vols et agressions: le #Louvre fermé suite à un arrêt de travail de ses agents http://t.co/OWBDLIhQNb #AFP
 

PARIS — Le musée du Louvre était fermé mercredi au grand dam des touristes, ses agents refusant de travailler pour protester contre la recrudescence des pickpockets qui sévissent dans le plus grand musée du monde, un revers pour l’image touristique de Paris, déjà mise à mal par l’inquiétude des autorités chinoises face aux agressions de leurs ressortissants.

Le célèbre musée était fermé « jusqu’à nouvel ordre » et des panneaux avaient été installés à ses entrées indiquant que « les modalités de réouverture » seraient communiquées par téléphone.

Monika Kreuzig, professeur de français autrichienne en visite dans la capitale avec ses élèves s’est dite « très déçue ». Elle a expliqué à l’AFP avoir fait la queue « plus d’une heure en vain » devant la Pyramide et devoir malheureusement repartir dans deux jours.

L’arrêt de travail spontané des agents fait suite à un « ras-le-bol ». Alors qu’ils surveillent les oeuvres d’art et le public, ils « sont de plus en plus victimes d’agressions, crachats, menaces, coups et insultes de la part de voleurs en bandes, souvent mineurs, qui dérobent les visiteurs et que rien n’arrête », dénoncent les syndicats (CGT, FO, SUD).

Ces voleurs, ont témoigné plusieurs agents, sont souvent des mineurs d’Europe de l’Est qui entrent gratuitement dans le musée « à 20 ou 30 » et parfois des adultes, qui bien qu’arrêtés par la police, recommencent à sévir quelques jours plus tard.

Selon la direction du Louvre qui s’est dite « très préoccupée » et a porté plainte elle-même en décembre auprès du parquet de Paris, « 200 agents ont exercé leur droit de retrait » sur le millier qui travaillent au total dans le musée et les 470 présents en moyenne quotidiennement.

Après une assemblée générale, et une rencontre de l’intersyndicale (CGT-FO-SUD) avec la direction du musée, une centaine d’agents se sont rassemblés devant le ministère de la Culture, leur ministère de tutelle, où une délégation a été reçue à son tour, a constaté l’AFP.

Suite à cette dernière rencontre, le ministère a annoncé à l’AFP que la ministre de la Culture Aurélie Filippetti allait contacter immédiatement son homologue de l’Intérieur, Manuel Valls « afin de mettre en place un dispositif de sécurité adapté à cette situation inacceptable et des moyens policiers supplémentaires à l’extérieur du musée ».

La ministre va également « sensibiliser le ministère de la Justice au sujet des plaintes » déposées par les agents et les visiteurs, nombreuses à être « classées sans suite », selon plusieurs agents.

« Il y a toujours eu des pickpockets au Louvre et dans les endroits touristiques du centre de Paris mais depuis un an et demi, ils sont de plus en plus violents, en bandes et leur mode opératoire est rôdé. Rien ne les arrête », a dit Sophie Aguirre, agent de surveillance dans l’espace muséographique et syndicaliste à SUD.

La direction du musée a annoncé à l’AFP avoir décidé de mesures d’interdiction temporaire d’entrée pour les pickpockets déjà identifiés qui se représenteraient au musée.

Cette situation est un nouveau coup dur pour l’image de la capitale, après les agressions répétées de touristes chinois qui ont fait réagir Pékin et conduit la ministre du tourisme Sylvia Pinel à se saisir du dossier d’urgence.

Le 20 mars, un groupe de 23 Chinois fraîchement débarqués à Roissy s’était notamment fait détrousser devant un restaurant au Bourget, au nord de Paris. Leur accompagnateur avait été frappé et s’était fait voler un sac qui contenait les passeports et une grosse somme en liquide.

Copyright © 2013 AFP. Tous droits réservés.

 

 

Entre Post-it et suicides, la Société Générale se réorganise autour de son esprit d’équipe

Sociète Générale
BFMTV

@BFMTVBFMTV
#USA : 17 établissements financiers sont visés par une plainte d’une agence fédérale pour des fraudes avant la crise des « #subprime« . la Société Générale fait partie des établissements financiers visés par une plainte liée à la crise des « #subprime ».
Mehdi Lagha ✔

@midi30Mehdi Lagha ✔
Coup de grâce final des collègues à la #postitwar.11000 post-it fournis par 3M,1h30 sans dej. Bravo! #teamspirit #socgentwitpic.com/6ee9bd

La SogGen se post-it. Maï Salaün

Fred & Farid Group
FredFaridGroup Fred & Farid Group

Well done ! RT @eglemas: Je me demande ce que @FredFaridGroup pense des talents artistiques de mes collègues…twitpic.com/6ee9bd #socgen
Emmanuel Ferry

@manuferryEmmanuel Ferry
@FredFaridGroup @eglemas#socgen rien n’est plus beau que l’esprit d’equipe… #impressionant
Vincent Thevenot

@ioullVincent Thevenot
Précisions … RT @eglemas #Postitwar 11000 post-its, 6 étages, 1h30 … Très fier des 44 collègues! yfrog.com/h0p4tuqj #socgen
Arthur Richer

@ArRicherArthur Richer
#postitwar #socgen en fait si Kerviel a paumé 5Md€ sans se faire gauler c’est que le contrôle interne était busy à coller des post it
Anne Genevay

@Anne_AGatheAnne Genevay
Excellent ! RT @eglemas #Postitwar 11000 post-its, 6 étages, 1h30 sur la pause-déj… Très fier des 44 collègues! yfrog.com/h0p4tuqj #socgen
Bertrand Duperrin

@bduperrinBertrand Duperrin
RT @jmarc: RT @R3ms: Coup de grâce final des collègues#postitwar. 11 000 fournis par 3M 1h30 sans dej Bravo ! #socgentwitpic.com/6ee9bd

Mentionné dans ce Tweet

Fabio Bolognini

@LinkerbizFabio Bolognini
Excusatio non petita… RT @PandatFinance: La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité bit.ly/rsK17u #SocGen

Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale (photo Bloomberg)

La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité

Par Alexandre Garabedian le 31/08/2011

La banque a pris des mesures en août pour compenser le retrait des fonds monétaires américains. Elle a financé 95 % de ses besoins à long terme

Cible d’attaques particulièrement violentes en Bourse courant août, laSociété Générale tente de donner des gages de solidité au marché. La banque française a publié hier sur son site une présentation, faite lundi soir aux investisseurs en dette, qui remet à jour les données financières présentées lors de ses résultats semestriels début août. Objectif prioritaire: prouver que l’établissement résiste aux turbulences actuelles sur la liquidité.

A fin juin, la Société Générale se finançait à hauteur de 148 milliards d’euros sur les marchés à court terme (certificats de dépôt, interbancaire…), net des 35 milliards replacés auprès de banques centrales. Sur ce financement d’échéance un an au plus, 112 milliards sont de maturité inférieure à 3 mois. Face à ce passif, la banque revendique 105 milliards d’actifs liquides, dont 60 milliards d’euros mobilisables auprès des banques centrales, après décotes.

Depuis, le financement court terme a reculé, à 134 milliards mi-août. Un recul lié à la baisse des ressources en dollar. Celles-ci sont passées de 72 à 53 milliards en équivalent euros entre le 30 juin et le 16 août en raison du désengagement des fonds monétaires américains, ramenant de 49% à 40% la part de la devise américaine dans le financement de la banque. La Société Générale, qui dépendait donc davantage du billet vert que de la monnaie unique pour son financement court terme à la mi-année, a compensé ce retrait en utilisant plusieurs leviers: baisse des dépôts à la Fed, swaps de change entre euro et dollar, et réduction du besoin en dollar sur les activités de marché.

«Des actions plus structurelles peuvent être mises en œuvre si le financement en dollar devient durablement plus bas, avec des effets gérables sur le compte de résultat», promet la banque rouge et noir.

Sur le front du financement à long terme, l’horizon est plus dégagé d’ici à la fin de l’année. Au 22 août, la Société Générale avait levé 24,7 milliards d’euros de dette senior, soit 95% de ses besoins pour 2011. Réalisées majoritairement en euro (58%) et dollar (32%), les émissions sont constituées à hauteur de 19% d’obligations sécurisées. Avec un programme quasiment bouclé cette année, la banque peut ainsi, avant de revenir sur le marché, attendre un rétrécissement de son CDS, qui a quasiment doublé en deux mois à 310 pb.

Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale (photo Bloomberg)

La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité

Par Alexandre Garabedian le 31/08/2011

La banque a pris des mesures en août pour compenser le retrait des fonds monétaires américains. Elle a financé 95 % de ses besoins à long terme

Cible d’attaques particulièrement violentes en Bourse courant août, laSociété Générale tente de donner des gages de solidité au marché. La banque française a publié hier sur son site une présentation, faite lundi soir aux investisseurs en dette, qui remet à jour les données financières présentées lors de ses résultats semestriels début août. Objectif prioritaire: prouver que l’établissement résiste aux turbulences actuelles sur la liquidité.

A fin juin, la Société Générale se finançait à hauteur de 148 milliards d’euros sur les marchés à court terme (certificats de dépôt, interbancaire…), net des 35 milliards replacés auprès de banques centrales. Sur ce financement d’échéance un an au plus, 112 milliards sont de maturité inférieure à 3 mois. Face à ce passif, la banque revendique 105 milliards d’actifs liquides, dont 60 milliards d’euros mobilisables auprès des banques centrales, après décotes.

Depuis, le financement court terme a reculé, à 134 milliards mi-août. Un recul lié à la baisse des ressources en dollar. Celles-ci sont passées de 72 à 53 milliards en équivalent euros entre le 30 juin et le 16 août en raison du désengagement des fonds monétaires américains, ramenant de 49% à 40% la part de la devise américaine dans le financement de la banque. La Société Générale, qui dépendait donc davantage du billet vert que de la monnaie unique pour son financement court terme à la mi-année, a compensé ce retrait en utilisant plusieurs leviers: baisse des dépôts à la Fed, swaps de change entre euro et dollar, et réduction du besoin en dollar sur les activités de marché.

«Des actions plus structurelles peuvent être mises en œuvre si le financement en dollar devient durablement plus bas, avec des effets gérables sur le compte de résultat», promet la banque rouge et noir.

Sur le front du financement à long terme, l’horizon est plus dégagé d’ici à la fin de l’année. Au 22 août, la Société Générale avait levé 24,7 milliards d’euros de dette senior, soit 95% de ses besoins pour 2011. Réalisées majoritairement en euro (58%) et dollar (32%), les émissions sont constituées à hauteur de 19% d’obligations sécurisées. Avec un programme quasiment bouclé cette année, la banque peut ainsi, avant de revenir sur le marché, attendre un rétrécissement de son CDS, qui a quasiment doublé en deux mois à 310 pb.

 Mentionné dans ce Tweet
  • PandatFinance
    PandatFinance Pandat Finance · Suivre
    Grâce à sa plateforme innovante, Pandat offre à ses clients des taux compétitifs par le biais d’un système d’appel d’offres auprès de partenaires bancaires.
    The Magpie

    @CSRtrackingThe Magpie
    Société Générale: suicide de deux salariés en août – bit.ly/mW69go #socgen

    Publié le 29/08/2011 | 13:36

    Société Générale: suicide de deux salariés en août

    Par FTV avec AFP

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    AFP – Joel Saget

    Deux salariés de la Société Générale se sont suicidés au mois d’août sur leur lieu de travail

    La direction du groupe l’a confirmé lundi à l’AFP, confirmant une information du Parisien.
    « Nous avons appris avec grande tristesse le décès de ces deux  collaborateurs », a déclaré une porte-parole à l’AFP, tout en précisant qu’à ce stade, « aucun élément ne permet de lier ces drames à l’environnement professionnel ».

     Le premier suicide a eu lieu le 9 août dernier sur le site de Schiltigheim  (Bas-Rhin) et concernait un salarié qui travaillait dans les services informatiques du centre monétique du groupe, a indiqué la porte-parole.
    Le second a eu lieu le 24 août dans les locaux de la Société Générale de Val de Fontenay à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne).

    Les deux hommes, âgés respectivement de 49 ans et 58 ans, n’auraient pas laissé de message expliquant les raisons de leur geste.

    Evoquant « deux gestes extrêmement choquants », un responsable de la CFDT du groupe a précisé à l’AFP que « le premier salarié s’est jeté de la terrasse de l’immeuble en plein midi et le second s’est pendu dans un local technique dans l’après-midi ».

    De son côté, la CFDT a affirmé avoir saisi les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail  (CHSCT) des deux sites pour « déclencher des enquêtes de façon à vérifier si ces gestes sont liés ou non aux  conditions de travail », que le syndicat dit dénoncer depuis longtemps,  notamment car « les effectifs ne cessent d’être comprimés en raison des départs  naturels ».

    Selon la direction du groupe, une enquête de police est en cours dans les deux cas et le CHSCT a également ouvert une enquête sur le site de Fontenay-sous-Bois.

    Programme de prévision de prévention du stress au travail
    La direction précise avoir mis en place dès début 2008 un programme de prévention et de gestion du stress au travail avec l’ensemble des acteurs de  l’entreprise, et souligne que le groupe dispose d’un observatoire du stress depuis janvier 2009.

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    La valeur de l’action de la banque a fortement reculé ces dernières semaines, en raison de rumeurs évoquant son éventuelle faillite.

     

    Nicolas PERERA

    @nicolaspereraNicolas PERERA
    2 suicides sur leur lieu de travail à la #SocGen fr.news-republic.com/Web/ArticleWeb…
    29 Août via web

     Deux suicides à la Société générale

    lundi 29 août 2011 05:50

    Deux suicides sur le lieu de travail ont eu lieu chez la banque française Société générale. A Schiltigheim, le 9 août, un salarié d’une cinquantaine d’années est monté sur le toit de l’agence d’où il s’est jeté dans le vide. Un autre employé de la Socgen s’est pendu mercredi dans des locaux à Fontenay-sous-Bois, selon des informations révélées lundi par Le Parisien .Les deux employés n’auraient pas laissé de lettre pour expliquer leur geste, explique le quotidien. Le CHSCT enquête en Seine-Saint-Denis pour tenter de préciser les causes de ce suicide. Bien qu’ils aient confirmé les deux suicides, les syndicats refusent de les mettre en lien des remous qui touchent actuellement la deuxième banque française.

     

L’élégance et la sensualité à l’italienne…

Visionnez une certaine photographie et un certain art représentant la sensualité,  féminine, animalité, son fauvisme, sa pudeur, la passion de la femme Son romantisme et son pouvoir de séduction, à la mode italienne – c’est un savoir vivre de savoir séduire naturellement, passivement et activement, quand l’autre s’y attend le moins :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

%d blogueurs aiment cette page :