Archives de Catégorie: Téléphonie mobile

L’héroïsme discret des victimes, des pompiers et des forces de l’ordre

Publié le

« 13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur », l’« héroïsme discret » des victimes

Les frères Jules et #Gédéon #Naudet ont réalisé un #documentaire de près de trois heures qui donne la parole aux rescapés des attentats de 2015 (disponible à partir du 1er juin sur Netflix).

Seize ans après le film 9/11 (2002) – un reportage sur le vif sur l’attentat du World Trade Center, à New York, le 11 septembre 2001 – qui les a rendus célèbres, les deux frères américains d’origine française Jules et Gédéon Naudet, sont à nouveau l’objet de toutes les attentions avec 13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur, un long documentaire (près de trois heures) divisé en trois parties, que Netflix rend mondialement disponible vendredi 1er juin.

Les témoignages des rescapés sont sobres, intelligents, généreux. On sent que de pudiques points de montage ont été opérés pour ne pas montrer trop les larmes qui viennent aux yeux de certains – et à ceux aussi de Mme #Hidalgo, qui rappelle l’esprit du peuple parisien, transi le lendemain des attaques, mais à nouveau et ostensiblement bravache et vivant, sur les terrasses de café bondées du dimanche qui suivit.

Le récit des survivants est presque insupportable tant est monstrueux l’indicible qu’ils parviennent pourtant à formuler. Ils parlent de l’odeur de la poudre, du sang, du silence irréel qui entoure le fracas des balles ; des téléphones qui sonnent dans la poche des morts ; de la « colline », cet amas de cadavre au parterre du Bataclan.

Avec la distance presque souriante qu’il peut s’autoriser aujourd’hui, un jeune homme raconte que sa dernière pensée, avant ce qu’il croyait être l’hora mortis, a été : « J’espère que mon appartement est bien rangé… » Une jeune femme témoigne même d’un solide humour – dont on dit qu’il est la politesse du désespoir – en se souvenant : « Cela fait des années que je me moque des gens qui sortent de chez eux en jogging, et là je vois que je vais me fairetuer par un mec en jogging ! »

Certains disent ne pas en parler trop (« Je ne veux pas être “la fille du Bataclan…” »), quand d’autres avouent ne pas pouvoir« tourner la page » ou veulent faire de ces moments l’objet d’une « transmission », comme cette mère qui évoque son incapacité à prendre son bébé dans ses bras à son retour du Bataclan.

Rares sont les signes de hargne et de ressentiment envers les terroristes. L’un de ceux qui furent pris en otage dans un couloir du Bataclan (un épisode peu connu de l’attaque, racontée par une partie d’entre eux) prononce même, calmement, le prénom des deux djihadistes qui les tenaient en joue.

Fallait-il tant de détails, de crudité, de récits parfois similaires, d’apparents « petits riens » intimes ? Oui. Car ils incarnent par petites touches pudiques, subtiles et fortes, ce qui aurait pu n’être qu’une froide récapitulation de faits.

Elan de solidarité

Et ils disent la force de l’humain en pareilles conditions : beaucoup rappellent à quel point, sur les terrasses des cafés attaqués, les blessés, même gravement, s’inquiétaient pour des inconnus encore plus sérieusement atteints. Ce souci de l’autre, cette solidarité, que la panique n’a semble-t-il jamais empêché, est résumé par cette jolie formule que prononce un jeune homme : « Il y avait de l’héroïsme discret. »

Ce documentaire résonne de manière surprenante avec 9/11. On se souvient que les frères Naudet réalisaient un documentaire sur les premiers pas d’un jeune pompier dans une caserne du bas de Manhattan – avant que le tournage ne prenne le tour que l’on sait. Or, dans le premier des trois volets de 13 Novembre, une jeune pompière débutante annonce qu’un journaliste se trouvait à faire un reportage dans la caserne qui devait intervenir sur les premiers lieux des attentats parisiens. Il fut, lui aussi, aux premières loges de l’horreur.

www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2018/06/01/13-novembre-fluctuat-nec-mergitur-l-heroisme-discret-des-victimes_5307901_1655027.html

« 13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur », l’« héroïsme discret » des victimes https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2018/06/01/13-novembre-fluctuat-nec-mergitur-l-heroisme-discret-des-victimes_5307901_1655027.html

le meilleur projet pour que la France soit la 1ère force économique d’Europe

Publié le

INTERVIEW – Dans un entretien exclusif à trois jours du premier tour, l’ancien premier ministre dénonce le programme d’Emmanuel Macron et met en garde les électeurs de droite : «S’ils votent Le Pen, ils auront Macron !»
LE FIGARO. – Emmanuel Macron préconise des «mesures fortes contre le terrorisme». En quoi vous distinguez-vous de lui?
François FILLON. – Sur la lutte contre l’islamisme comme sur tout le reste, Emmanuel #Macron est flou. On ne sent chez lui aucune détermination à lutter efficacement contre ce danger, qu’il n’a même pas diagnostiqué. Pour Macron, l’islamisme n’est pas un risque totalitaire qui menace la paix mondiale. Il reste sur le discours antiterroriste classique, en ménageant en permanence ce qu’il pense être un électorat musulman. Il se garde bien d’affirmer, comme je le fais, l’existence d’un mouvement intégriste au sein de la religion musulmane, mouvement qui doit être combattu. On ne l’entend jamais dire non plus qu’il faut expulser ceux qui tiennent des discours antirépublicains, ou dissoudre les mouvements salafistes ou se réclamant des Frères musulmans, qui sont clairement dans la mouvance djihadiste.
«Les soutiens de Sens commun ont leur place dans une majorité et ils ont fait preuve d’une très grande solidité dans cette campagne. Ce qui n’a pas été le cas de tout le monde»
François #Fillon
Que pensez-vous de la polémique au sein des Républicains à propos de Sens commun?
C’est une forme d’intolérance que je trouve regrettable, et c’est l’expression de ce politiquement correct que je combats par ailleurs. Je me souviens du #gouvernement que j’avais composé avec Nicolas #Sarkozy. Il y avait Alain #Juppé, mais il y avait aussi Christine #Boutin et Bernard #Kouchner! Je n’ai pas le souvenir que cela ait choqué qui que ce soit. Je n’adhère pas à toutes les positions de Sens commun, mais ils le savent et me soutiennent parce qu’ils pensent que j’ai le meilleur projet, ce qui prouve qu’ils ne sont pas sectaires. Ils ont leur place dans une #majorité et ils ont fait preuve d’une très grande solidité dans cette #campagne. Ce qui n’a pas été le cas de tout le monde. Pour construire, il faut rassembler. En excluant certains au motif qu’ils ne seraient pas dans «le sens de l’histoire», on contribue à créer les conditions de tensions, d’affrontements et de communautarisme.
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/19/35003-20170419ARTFIG00340-francois-fillon-au-figaro-je-serai-au-second-tour.php

Partagée via le Appli #Google
Envoyé de mon iPad

 

Le tourisme à Paris est relancé ce premier quadrimestre 2017

Publié le

A nos concitoyens indécis et abstentionnistes qui vont décider du destin de la France, venez découvrir les propositions de François Fillon sur la culture, la solidarité, le développement durable, le sport, l’entreprise et les jeunes.

Publié le

Edito

Nous convions cette semaine, nos #concitoyens #indécis et #abstentionnistes qui vont décider du #destin de la #France, à découvrir les propositions de François #Fillon sur la #culture, la #solidarité, le #développement #durable, le #sport, l’entreprise et les #jeunes. Voir invitations en PJ dans cette quotidienne.

Il est temps d’arrêter de se faire peur avec des candidats de l’extrême qui veulent nous sortir de l’euro, ce qui augmentera nos emprunts individuels de 30 %, réduira notre #épargne d’autant et mettra en risque nos emplois tournés vers l’export.

Il est temps de dénoncer ce candidat épris d’égalitarisme dévastateur et par Hugo Chavez et Fidel Castro. Ces leaders charismatiques et populistes ont tout deux ruiné leur pays tant sur les plans économique que démocratique. Est cela que veulent véritablement nos concitoyens en colère, au chômage et appauvris ?

Il nous reste,
6 jours pour convaincre les abstentionnistes et les indécis de voter pour le candidat de la liberté,
6 jours pour choisir un candidat résolu à redresser notre pays pour viser le plein emploi.
6 jours pour choisir un homme d’État expérimenté capable de restaurer la sécurité et nous redonner la fierté d’être français.
6 jours pour choisir un projet cohérent et audacieux à même de faire de la France la première puissance européenne d’ici dix ans.

Bref, il nous reste 6 jours pour gagner !

Eric GERARD
Président du Conseil Départemental de la Société Civile Paris
https://www.youtube.com/watch?v=UuAzXYAKBXQ&sns=em

 
Envoyé de mon iPad

Un jour une action avec François Fillon

Publié le

« Je veux que demain les établissements scolaires et les familles puissent décider du port d’une tenue uniforme. » #UnJourUneMesure »

Envoyé de mon iPad

La France a tout pour réussir. Faire Gagner la France, la démocratie, la république, la liberté d’entreprendre, la liberté des femmes’et des hommes, solidarité et sécurité pour tous et par tous

Publié le

L’actualité du jour
« Il existe dans les profondeurs de notre pays une ardeur qui ne demande qu’à être libérée. Soyons les artisans de cette libération.
Dans les prochains jours, travaillons sans relâche pour faire gagner la France. La victoire est à notre portée ! » – François Fillon

Regarder la vidéo

> Regarder la vidéo

Un jour, une mesure
https://www.youtube.com/watch?v=qOY-gX9tpQw&sns=em

Le premier tour du scrutin de l’élection présidentielle est désormais tout proche ! Dans cette dernière ligne droite, nous avons préparé pour vous une semaine riche en événements pour vous faire connaître ainsi qu’à vos proches les propositions de François Fillon pour redresser la France !

Inscrivez vous dès maintenant à ces différents rendez-vous !

Pierre Durand animera une réunion sur la thématique du Sport demain soir à 19h dans le 13ème arrondissement de Paris !

Mercredi, une réunion autour de la diversité et de la solidarité vous est proposée au siège des Républicains avec Atanase Périfan, Samia Badat-Karam, Sonia Robotoson et Sega Doucouré !

Henri de Castries sera l’invité du QG dans le 15ème arrondissement jeudi 20 avril dans le cadre des « 100 meetings pour l’alternance » !

Nous vous attendons nombreux pour ces rendez-vous incontournables !

Bien amicalement,
Le Conseil National Société Civile

Nous n’avons pas le droit de nous diviser, de nous perdre dans des votes inutiles. Ce serait courir le risque de perdre l’opportunité d’engager le sursaut de notre pays. Il existe dans les profondeurs de notre pays une ardeur qui ne demande qu’à être libérée. Soyons les artisans de cette libération.

Publié le

Mes chers compatriotes,

7 jours. Il nous reste 7 jours pour gagner.

La semaine qui s’annonce va être décisive.

A vous tous, je vous demande de vous mobiliser, d’engager toutes vos forces dans la dernière ligne droite avant le premier tour de la présidentielle.

Dimanche prochain, vous serez appelé(e) aux urnes, comme des millions de Français.

Cette élection sera peut-être la plus importante de la Vème République. La France est sur une ligne de crête. Le choix qui s’offre à nous est clair, celui du sursaut ou du déclin.

Le temps n’est plus aux demi-mesures.

Après 5 années d’immobilisme socialiste, nous ne pouvons poursuivre avec la politique de l’eau tiède, ou nous perdre dans l’impasse des extrêmes, de gauche comme de droite.

Ceux qui croient pouvoir acheter vos voix à coup de dépenses publiques, de promesses magiques ou de formules creuses toutes prêtes à faire plaisir se trompent.

Vous êtes bien plus lucides qu’ils ne peuvent le croire.

Je fais le pari que vous préférez la vérité aux calculs politique.

Mes chers compatriotes, que de chemin parcouru en 4 ans !

Depuis 4 ans, je suis allé à votre rencontre partout en France. Par milliers, vous m’avez dit vos doutes, vos angoisses, vos espoirs. Pour construire mon projet, je me suis nourri de ces rencontres ; de l’expérience et des idées de la société civile. Ces Français, forces vives du pays, engagés pour le redressement de la France, je les remercie du fond du cœur pour l’aide qu’ils m’ont apportée.

Ensemble, nous avons bâti un projet solide, cohérent et conquérant.

Un projet qui nous a permis de remporter la primaire de la droite et du centre, faisant mentir tous les commentateurs qui nous disaient que c’était impossible.

Aujourd’hui, on voudrait nous faire croire que ce même projet est trop ambitieux pour remporter vos suffrages. On voudrait nous faire croire que l’élection est jouée d’avance, avec des finalistes que l’on voudrait nous imposer.

Rien n’est plus faux ! Vous êtes des femmes et des hommes libres. Personne ne dictera votre choix pour la France.

Je vous propose un projet capable de changer ce système usé qui, depuis 30 ans, nous mène droit à la faillite, nous empêche de créer des emplois, vous empêche d’accomplir vos rêves de réussite, nous empêche d’assumer pleinement ce que nous sommes : Français, et fiers de l’être !

Alors, mes chers compatriotes, dans ces derniers jours décisifs, tous à l’action !

Partout, auprès de votre famille, de vos amis, de votre entourage, faites connaître notre projet ! Expliquez-le ! Défendez-le !

Ce qui est en jeu est plus grand que nos personnes ; ce qui est en jeu, c’est l’avenir de la France, sa place dans le monde. C’est le futur de notre jeunesse.

Nous n’avons pas le droit de nous diviser, de nous perdre dans des votes inutiles. Ce serait courir le risque de perdre l’opportunité d’engager le sursaut de notre pays.

Il existe dans les profondeurs de notre pays une ardeur qui ne demande qu’à être libérée.

Soyons les artisans de cette libération.

Dans les 7 prochains jours, travaillons sans relâche pour faire gagner la France.

La victoire est à notre portée !

Vive la République, vive la France.

François Fillon
7 jours pour gagner ! Tous avec @FrancoisFillon dans cette dernière ligne droite !

https://t.co/42frFDLH4w

%d blogueurs aiment cette page :