Archives de Catégorie: Suisse

Un François, un citoyen du monde qui fait déplacer des foules immenses dans son tour d’Europe

Publié le

Un million de #fidèles, selon le #diocèse, étaient réunis samedi près de #Milan pour une messe du #pape #François, illustrant la popularité du #pontife #argentin qui a tenu à consacrer une partie de sa visite dans la #capitale #lombarde aux défavorisés.

Dans l’immense parc de #Monza, à une vingtaine de kilomètres de Milan, quelque 9.000 #choristes animaient cette #célébration, sous un grand #soleil, devant une #foule de #familles avec #enfants, #jeunes et #personnes plus âgées.

A son arrivée, le pape a longuement arpenté les allées en papamobile au milieu de l’immense foule, qui arborait des banderoles jaune, blanche et bleue, une scène classique pour le pontife dans ses voyages à l’étranger, moins en #Italie où il se déplace plus fréquemment.

Le pape François salue la foule en arrivant pour célébrer une messe à Monza en Italie le 25 mars 2017 / AFP
Le pape François salue la foule en arrivant pour célébrer une messe à Monza en Italie le 25 mars 2017 / AFP

Les organisateurs, qui attendaient 700.000 personnes dans cette agglomération de 3,2 millions d’habitants, ont annoncé que les fidèles étaient un million. Il n’a pas été possible de confirmer ce chiffre, la police italienne fournissant rarement une estimation.

Dans son homélie, le pape a déclaré à ce « grand peuple de Dieu » que son caractère « multiculturel et multiethnique » constituait sa richesse.

« C’est un peuple appelé à accueillir les différences, à les intégrer avec respect et créativité, et à célébrer la nouveauté qui vient des autres. (…) C’est un peuple qui n’a pas peur d’accueillir qui en a besoin », a-t-il martelé.

Le pape avait lui-même placé ce voyage à #Milan, capitale de la mode, du luxe et du design, sous le signe de l’ouverture aux autres.

http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/1-million-fideles-lors-messe-pape-Francois-Milan-2017-03-25-1200834746

Partagée via le Appli Google
Envoyé de mon iPad

pourquoi Lafarge se retire du challenge pour le plus grand chantier historique de l’ère Trump ?

Publié le

Aucune #entreprise n’a contacté le #cimentier franco-suisse pour participer à la #construction du mur anti-clandestins voulu par le président #américain à la #frontière #mexicaine.

#Lafarge-#Holcim va finalement se raviser. Le cimentier franco-suisse ne participera pas à la construction controversée du mur anti-clandestins promis par #Donald #Trump. Interrogé par #BFM #Business, un proche du groupe explique qu' »aucune entreprise de construction n’a contacté Lafarge pour participer au projet et de son côté, Lafarge n’a contacté aucune entreprise ».

Il y a deux semaines, Lafarge n’avait pourtant voulu fermer aucune porte. « Nous sommes prêts à fournir nos matériaux de construction pour tous types de projets d’infrastructures aux États-Unis », avait déclaré le PDG du groupe, Eric #Olsen. Avant d’ajouter: « Nous sommes ici (aux États-Unis) pour servir nos #clients et répondre à leurs besoins. Nous ne sommes pas une organisation #politique ».

« Cette entreprise a déjà fait parler d’elle »

Ce positionnement avait suscité la polémique, conduisant François #Hollande à réagir publiquement en appelant le groupe « à se montrer prudent avant de se porter candidat ». Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc #Ayrault, était lui aussi monté au créneau en invitant Lafarge à « bien réfléchir » avant de se présenter « parce qu’il y a d’autres clients dans le monde qui vont regarder cela avec une certaine stupéfaction ».
Sélectionné pour vous
Qui sont les 10 plus jeunes milliardaires au monde?
Le chef de la diplomatie avait également rappelé que « cette entreprise [avait] déjà fait parler d’elle il y a peu de temps puisqu’elle a été accusée d’avoir financé (le groupe État Islamique) pour pouvoir continuer des activités en Syrie ».

En début de semaine le PDG de Vinci, Xavier Huillard avait déclaré sur BFM Business « préférer rester à l’écart de ce mur ». Auparavant, #CEMEX, le géant mexicain du ciment qui faisait figure de favori ainsi que l’irlandais #CRH bien implanté aux États-Unis annonçaient qu’ils ne participeraient pas non plus à l’édification du mur.
Play Video
Jean-Baptiste Huet

Les #entreprises ne sont pas toutes égales face à la question de la #marque #employeur. Alors que les grands groupes peuvent miser sur leur #puissance #financière pour développer leur pouvoir d’attraction, les #PME se retrouvent souvent démunies pour se mesurer à ces géants. Or, aujourd’hui, la donne a changé. Et #David a désormais de nombreux atouts pour #concurrencer #Goliath. @bfmbusiness #HappyBoulot #Randstad

http://lemagrh.randstad.fr/developper-la-marque-employeur-quelles-strategies-pour-les-pme/

Partagée via le Appli #Google
Envoyé de mon #iPad

Swatch : Le géant de l’horlogerie suisse vient d’annoncer qu’il travaille à un système d’exploitation ultraéconome en énergie pour ses futures montres connectées.

Publié le

Le géant de l’horlogerie suisse vient d’annoncer qu’il travaille à un système d’exploitation ultraéconome en énergie pour ses futures montres connectées. L’OS pourrait également être mis à disposition de clients extérieurs.

Quatre ans après Apple, fin 2018, Swatch pourrait lancer une montre connectée dotée d’un système d’exploitation qui ne soit, ni Android Wear, ni watchOS, ni même Tizen… Le plus grand fabricant suisse de montres est en guerre (de communication au moins) avec la Silicon Valley depuis quelques années déjà. Par le biais de ses portes paroles ou de Nick Hayek, son directeur général, Swatch remet assez régulièrement en question le fait que les géants américains arriveront à révolutionner le marché des montres. Jusqu’à présent si Apple et Samsung mènent le bal, avec la Watch ou la Gear S3 Frontier, par exemple, les horlogers suisses étaient restés discrets.

L’indépendance pour renverser les géants

En début de semaine, Tag Heuer est revenu dans la bataille avec une nouvelle montre connectée sous Android Wear (et en partenariat avec Intel), à 1600 euros. A en croire Bloomberg, Swatch a choisi une autre voie, celle de l’indépendance et travaille donc à un système d’exploitation extrêmement économe en énergie et qui protégera également davantage les données des utilisateurs.

PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
Début mars, Swatch annonçait déjà développer le plus petit module Bluetooth au monde pour l’intégrer dans des montres et des objets connectés – notamment dans ses gammes les plus accessibles de la marque Tissot.

Selon Nick Hayek, son groupe pourrait réussir là où la concurrence peine car il essaie de « penser petit ». Comprenez « petit » pour limiter la consommation énergétique, un des défis de tous les appareils wearables. La nécessité de développer un « système d’exploitation indépendant » découle du même état d’esprit : se distinguer de la concurrence et optimiser la relation matériel/logiciel. Une « philosophie » qui n’est pas sans rappeler le mantra d’Apple.

Une solution ouverte à tous

Toutefois la comparaison s’arrêterait là. Swatch entend en effet fournir son système d’exploitation (développé en partenariat avec l’université de Neuchâtel, spécialisée dans la miniaturisation), à des clients extérieurs.
Nick Hayek indique d’ailleurs avoir déjà reçu une centaine de demandes en provenance de petites sociétés de la Silicon Valley qui ne souhaitent pas être dépendantes de Google – la question ne se posant par pour Apple. Le début d’une troisième voie ? Peut-être, même si on pourra faire remarquer qu’il existe d’ores et déjà un choix alternatif à Google ou Apple. Tizen est lui aussi disponible à qui veut mais ne rencontre pas un grand succès.
Toutefois, si le SwatchOS tient ses promesses en matière d’autonomie – et qu’il arrive à attirer quelques développeurs essentiels – peut-être arrivera-t-il à faire la différence. Si les deux géants n’ont pas creusé un écart irrattrapable d’ici là.

Pierre FONTAINEPierre FONTAINE Journaliste

http://www.01net.com/actualites/swatch-veut-reussir-la-ou-google-et-apple-sont-a-la-peine-1123306.html

Partagée via le Appli Google
Envoyé de mon iPad

La richesse suit le rêve qui précède le désir

La richesse par le rêve :
De beaux rêves apportent la richesse.
Le désir suit immédiatement le rêve.
Le désir rend l impossible possible.
Grandir en explorant. Se nourrir de tous les nutriments pour renforcer votre énergie et concentrer à la réussite.
Notre esprit n a que les limites que nous reconnaissons.

La richesse par la foi :
Judicieusement orientées, la foi donne à nos pensées une puissance fabuleuse et poussée par la confiance en soi.
Avoir des pensées dominantes constructives et positives.
Posséder et cultiver les 5 clefs de la confiance en soi.
Donner pour gagner.
Pauvreté et richesse sont fille de la Foi.

La richesse par l auto suggestion :
Faire travailler l esprit, rendez la sensible aux émotions pour des résultats prodigieux.
Voir agir son subconscient
Savoir faire fortune
Suivre son intuition, son inspiration, puis le subconscient fera le reste.
Être maître de son destin.
Tout malheur porte en lui le germe d un grand bonheur.
Tout échec est l’aube d une réussite.
Le secret parle à celui qui L’écoute.
Une pensée est un fait.
Le pouvoir, c est accorder sa vie à ses envies et ambitions.
Le succès suis l échec.
Dites le tous les jours, comme une prière : je le veux je l aurai.
Tout ce que l homme pense, ce tout se réalisera.

La source du secret bancaire suisse

Publié le

La Suisse est neutre depuis 1516 et donc le secret bancaire est une forme de neutralité vis à vis des politiques diverses : royales, fascistes, démocratiques, qui pourchassent des concitoyens, peut être louables, brigands, blanchiments, fraudes, mais aussi excessifs. En 1942, le secret bancaire suisse a été relancé pour protéger les juifs lors de la 2nd Guerre Mondiale. à partir de ce moment, le secret bancaire est rentré parmi les doctrines suisses, donc une des représentations de la neutralité fondement de la Suisse.

Bien être bien dans dans sa tête et ses baskets, pensez y. Maï SALAÜN

Publié le
je consommais, tu consommais, il consommait, n...

je consommais, tu consommais, il consommait, nous consommions, vous consommiez, ils consommaient (Photo credit: JLA Kliché)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme disait Gail Sheepy, Si vous ne changez pas, vous ne grandissez pas. Si vous ne grandissez pas, vous ne vivez pas vraiment. Alors pour votre bien être, suivez le chemin suivant :

Si loin de vous (Hey oh... par la radio)

Si loin de vous (Hey oh… par la radio) (Photo credit: Wikipedia)

J’ai pensé à un jardin, à l’architecture du jardin, avoir une vision instinctif naturelle,.
Mais c’est toujours étonnant de voir comment les autres nous voient.

Soyez des individus passionnés, défendez vos idées tout en écoutant, en comprenant les autres, vos contradicteurs.

Vous apprendrez des choses totalement étrangères à vous. Regardez, écoutez l’autre, tentez de le comprendre, respectez le puis trouvez un équilibre en trouvant un compromis, pour concevoir un équilibre viable, bénéfique et productif pour chacune des parties de la relation, qu’elle soit prof, perso ou les 2.

Si la peur frappe à ta porte et que tu as le courage de l’ouvrir,

tu t’apercevras que derrière il n’y a personne.

 

%d blogueurs aiment cette page :