Archives de Catégorie: pouvoir

A nos concitoyens indécis et abstentionnistes qui vont décider du destin de la France, venez découvrir les propositions de François Fillon sur la culture, la solidarité, le développement durable, le sport, l’entreprise et les jeunes.

Publié le

Edito

Nous convions cette semaine, nos #concitoyens #indécis et #abstentionnistes qui vont décider du #destin de la #France, à découvrir les propositions de François #Fillon sur la #culture, la #solidarité, le #développement #durable, le #sport, l’entreprise et les #jeunes. Voir invitations en PJ dans cette quotidienne.

Il est temps d’arrêter de se faire peur avec des candidats de l’extrême qui veulent nous sortir de l’euro, ce qui augmentera nos emprunts individuels de 30 %, réduira notre #épargne d’autant et mettra en risque nos emplois tournés vers l’export.

Il est temps de dénoncer ce candidat épris d’égalitarisme dévastateur et par Hugo Chavez et Fidel Castro. Ces leaders charismatiques et populistes ont tout deux ruiné leur pays tant sur les plans économique que démocratique. Est cela que veulent véritablement nos concitoyens en colère, au chômage et appauvris ?

Il nous reste,
6 jours pour convaincre les abstentionnistes et les indécis de voter pour le candidat de la liberté,
6 jours pour choisir un candidat résolu à redresser notre pays pour viser le plein emploi.
6 jours pour choisir un homme d’État expérimenté capable de restaurer la sécurité et nous redonner la fierté d’être français.
6 jours pour choisir un projet cohérent et audacieux à même de faire de la France la première puissance européenne d’ici dix ans.

Bref, il nous reste 6 jours pour gagner !

Eric GERARD
Président du Conseil Départemental de la Société Civile Paris
https://www.youtube.com/watch?v=UuAzXYAKBXQ&sns=em

 
Envoyé de mon iPad

Il n’est pas trop tard pour donner ou recevoir une procuration, chaque voix compte !

Publié le

La mission première pour chacun d’entre nous est d’aller et de faire voter.

Il n’est pas trop tard pour donner ou recevoir une procuration, chaque voix compte !

https://www.fillon2017.fr/procurations/
Envoyé de mon iPad

Un jour une action avec François Fillon

Publié le

« Je veux que demain les établissements scolaires et les familles puissent décider du port d’une tenue uniforme. » #UnJourUneMesure »

Envoyé de mon iPad

La France a tout pour réussir. Faire Gagner la France, la démocratie, la république, la liberté d’entreprendre, la liberté des femmes’et des hommes, solidarité et sécurité pour tous et par tous

Publié le

L’actualité du jour
« Il existe dans les profondeurs de notre pays une ardeur qui ne demande qu’à être libérée. Soyons les artisans de cette libération.
Dans les prochains jours, travaillons sans relâche pour faire gagner la France. La victoire est à notre portée ! » – François Fillon

Regarder la vidéo

> Regarder la vidéo

Un jour, une mesure
https://www.youtube.com/watch?v=qOY-gX9tpQw&sns=em

Le premier tour du scrutin de l’élection présidentielle est désormais tout proche ! Dans cette dernière ligne droite, nous avons préparé pour vous une semaine riche en événements pour vous faire connaître ainsi qu’à vos proches les propositions de François Fillon pour redresser la France !

Inscrivez vous dès maintenant à ces différents rendez-vous !

Pierre Durand animera une réunion sur la thématique du Sport demain soir à 19h dans le 13ème arrondissement de Paris !

Mercredi, une réunion autour de la diversité et de la solidarité vous est proposée au siège des Républicains avec Atanase Périfan, Samia Badat-Karam, Sonia Robotoson et Sega Doucouré !

Henri de Castries sera l’invité du QG dans le 15ème arrondissement jeudi 20 avril dans le cadre des « 100 meetings pour l’alternance » !

Nous vous attendons nombreux pour ces rendez-vous incontournables !

Bien amicalement,
Le Conseil National Société Civile

Comment voter par procuration ? Chaque vote compte, donc l’avis de chacun compte et pris en compte

Publié le

Comment voter par procuration ?

Voici les règles en matière de procuration :

Qui peut voter à votre place ?
La personne qui recevra votre procuration (le mandataire) devra :

être inscrite dans la même commune que le mandant, qui lui donne procuration, mais pas nécessairement dans le même bureau de vote ;
jouir de ses droits électoraux ;
ne pas disposer de plus de deux procurations, dont une seule établie en France.

Comment faire établir la procuration ?
Vous (le mandant) devez vous présenter personnellement :

au tribunal d’instance de son lieu de résidence ou de travail ;
ou au commissariat de police/à la gendarmerie (cela varie selon les communes), muni d’une pièce d’identité et d’une déclaration sur l’honneur attestant qu’il se trouve dans l’impossibilité d’aller voter le jour du scrutin. Le policier ou le gendarme doit avoir la qualité d’officier judiciaire pour être habilité à établir une procuration.
Pour savoir où se rendre pour établir une procuration, il suffit de regarder sur l’adresse suivante : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1604

Comment remplir le formulaire ?

en l’imprimant ici (https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_14952.do) puis en le remplissant depuis chez vous avant de vous rendre auprès des autorités compétentes ;
en vous rendant directement auprès des autorités compétentes et de remplir le formulaire (papier fourni sur place).
Les personnes dont l’état de santé ne leur permet pas de se déplacer peuvent demander par écrit à un officier de police judiciaire compétent de se rendre à leur domicile pour établir la procuration.

Trouver un mandataire.
Nous pouvons vous aider à trouver un mandataire qui pourra voter pour vous le jour de l’élection.

Si vous êtes intéressés par ce service, merci de remplir le formulaire ci-dessous et nous reviendrons vers vous au plus vite.

Vous voulez être mandataire ? Remplissez le formulaire en cliquant ici.

https://www.nk-m2017.fr/procuration?utm_campaign=procuration&utm_medium=email&utm_source=nkm2017
Envoyé de mon iPad

Nous n’avons pas le droit de nous diviser, de nous perdre dans des votes inutiles. Ce serait courir le risque de perdre l’opportunité d’engager le sursaut de notre pays. Il existe dans les profondeurs de notre pays une ardeur qui ne demande qu’à être libérée. Soyons les artisans de cette libération.

Publié le

Mes chers compatriotes,

7 jours. Il nous reste 7 jours pour gagner.

La semaine qui s’annonce va être décisive.

A vous tous, je vous demande de vous mobiliser, d’engager toutes vos forces dans la dernière ligne droite avant le premier tour de la présidentielle.

Dimanche prochain, vous serez appelé(e) aux urnes, comme des millions de Français.

Cette élection sera peut-être la plus importante de la Vème République. La France est sur une ligne de crête. Le choix qui s’offre à nous est clair, celui du sursaut ou du déclin.

Le temps n’est plus aux demi-mesures.

Après 5 années d’immobilisme socialiste, nous ne pouvons poursuivre avec la politique de l’eau tiède, ou nous perdre dans l’impasse des extrêmes, de gauche comme de droite.

Ceux qui croient pouvoir acheter vos voix à coup de dépenses publiques, de promesses magiques ou de formules creuses toutes prêtes à faire plaisir se trompent.

Vous êtes bien plus lucides qu’ils ne peuvent le croire.

Je fais le pari que vous préférez la vérité aux calculs politique.

Mes chers compatriotes, que de chemin parcouru en 4 ans !

Depuis 4 ans, je suis allé à votre rencontre partout en France. Par milliers, vous m’avez dit vos doutes, vos angoisses, vos espoirs. Pour construire mon projet, je me suis nourri de ces rencontres ; de l’expérience et des idées de la société civile. Ces Français, forces vives du pays, engagés pour le redressement de la France, je les remercie du fond du cœur pour l’aide qu’ils m’ont apportée.

Ensemble, nous avons bâti un projet solide, cohérent et conquérant.

Un projet qui nous a permis de remporter la primaire de la droite et du centre, faisant mentir tous les commentateurs qui nous disaient que c’était impossible.

Aujourd’hui, on voudrait nous faire croire que ce même projet est trop ambitieux pour remporter vos suffrages. On voudrait nous faire croire que l’élection est jouée d’avance, avec des finalistes que l’on voudrait nous imposer.

Rien n’est plus faux ! Vous êtes des femmes et des hommes libres. Personne ne dictera votre choix pour la France.

Je vous propose un projet capable de changer ce système usé qui, depuis 30 ans, nous mène droit à la faillite, nous empêche de créer des emplois, vous empêche d’accomplir vos rêves de réussite, nous empêche d’assumer pleinement ce que nous sommes : Français, et fiers de l’être !

Alors, mes chers compatriotes, dans ces derniers jours décisifs, tous à l’action !

Partout, auprès de votre famille, de vos amis, de votre entourage, faites connaître notre projet ! Expliquez-le ! Défendez-le !

Ce qui est en jeu est plus grand que nos personnes ; ce qui est en jeu, c’est l’avenir de la France, sa place dans le monde. C’est le futur de notre jeunesse.

Nous n’avons pas le droit de nous diviser, de nous perdre dans des votes inutiles. Ce serait courir le risque de perdre l’opportunité d’engager le sursaut de notre pays.

Il existe dans les profondeurs de notre pays une ardeur qui ne demande qu’à être libérée.

Soyons les artisans de cette libération.

Dans les 7 prochains jours, travaillons sans relâche pour faire gagner la France.

La victoire est à notre portée !

Vive la République, vive la France.

François Fillon
7 jours pour gagner ! Tous avec @FrancoisFillon dans cette dernière ligne droite !

https://t.co/42frFDLH4w

Le candidat Macron perplexe face à ses discours complexes

Publié le

Souvent moqué pour le caractère abstrait de certaines de ses tirades, le #candidat s’est trouvé pris à défaut vendredi par la complexité du discours qui avait été écrit pour lui sur l’Enseignement supérieur, et l’a donc décrypté en direct.
C’est à la fois une clé de son succès et une source de critiques: Emmanuel #Macron a, dans ses discours, une certaine appétence pour les grandes envolées lyriques. Un trait que le candidat féru de philosophie revendique au nom du droit à la pensée complexe. Au risque parfois de se prendre les pieds dans le tapis quand la complexité du propos se fait trop audacieuse.

Exemple, ce vendredi 14 avril en Isère, à l’occasion d’un discours sur l’Enseignement supérieur et la recherche. Le candidat lit un passage du discours – qu’il n’a visiblement pas écrit – au sujet de la gouvernance des universités.

«Mon équipe m’a préparé un texte dont la subtilité mériterait que je le lise comme un #entomologiste pour ne froisser personne. Comme je n’arrive pas à être convaincant en ânonnant des textes lus, je suis obligé d’être sincère et de vous dire ce que je pense et donc ce que je vais faire si je suis élu»,

a d’abord prévenu l’ancien patron de Bercy, avant d’exposer sa vision de l’université de demain. Un discours déconcertant qui n’a pas échappé au jeune conseiller national LR Jens #Villumsen, soutien de François #Fillon, qui en a diffusé des extraits sur les #réseaux #sociaux.
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/16/35003-20170416ARTFIG00069-et-emmanuel-macron-avoua-ne-pas-tout-comprendre-de-son-propre-discours.bphp

Envoyé de mon iPad

%d blogueurs aiment cette page :