Archives d’Auteur: Maï SALAÜN

La belle petite italienne qui navigue dans l’excellence automobile et aquatique

Publié le

2016 #Fiat 500 Riva Interior, Exterior and Drive, aussi belle qu’un yacht version smart compact @fiatontheweb @Fiat500_Club

Regardez cette vidéo sur #YouTube :

Envoyé de mon #iPad

François : De quel droit me condamnez-vous, Madame ?

Publié le

François Fillon (@FrancoisFillon)
24/03/2017 08:30
Vous arrivez ici, comme un procureur. De quel droit me condamnez-vous, Madame ? pic.twitter.com/QyA8b063ZX

Télécharger l’application Twitter
Envoyé de mon iPad

Un François, un citoyen du monde qui fait déplacer des foules immenses dans son tour d’Europe

Publié le

Un million de #fidèles, selon le #diocèse, étaient réunis samedi près de #Milan pour une messe du #pape #François, illustrant la popularité du #pontife #argentin qui a tenu à consacrer une partie de sa visite dans la #capitale #lombarde aux défavorisés.

Dans l’immense parc de #Monza, à une vingtaine de kilomètres de Milan, quelque 9.000 #choristes animaient cette #célébration, sous un grand #soleil, devant une #foule de #familles avec #enfants, #jeunes et #personnes plus âgées.

A son arrivée, le pape a longuement arpenté les allées en papamobile au milieu de l’immense foule, qui arborait des banderoles jaune, blanche et bleue, une scène classique pour le pontife dans ses voyages à l’étranger, moins en #Italie où il se déplace plus fréquemment.

Le pape François salue la foule en arrivant pour célébrer une messe à Monza en Italie le 25 mars 2017 / AFP
Le pape François salue la foule en arrivant pour célébrer une messe à Monza en Italie le 25 mars 2017 / AFP

Les organisateurs, qui attendaient 700.000 personnes dans cette agglomération de 3,2 millions d’habitants, ont annoncé que les fidèles étaient un million. Il n’a pas été possible de confirmer ce chiffre, la police italienne fournissant rarement une estimation.

Dans son homélie, le pape a déclaré à ce « grand peuple de Dieu » que son caractère « multiculturel et multiethnique » constituait sa richesse.

« C’est un peuple appelé à accueillir les différences, à les intégrer avec respect et créativité, et à célébrer la nouveauté qui vient des autres. (…) C’est un peuple qui n’a pas peur d’accueillir qui en a besoin », a-t-il martelé.

Le pape avait lui-même placé ce voyage à #Milan, capitale de la mode, du luxe et du design, sous le signe de l’ouverture aux autres.

http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/1-million-fideles-lors-messe-pape-Francois-Milan-2017-03-25-1200834746

Partagée via le Appli Google
Envoyé de mon iPad

Un cours de langue française, à la française …

Publié le

#François @Rabelais docteur en médecine savait utiliser la langue #française avec délicatesse et coquinerie. Développer votre culture G…énérale.
https://books.google.fr/books?id=YyKrKn-aCtMC&pg=PA506&lpg=PA506&dq=rabelais+fellation&source=bl&ots=2SOC1srSd9&sig=r0QlBdi5IF6aXrPvOCC0Roelybg&hl=fr&sa=X&sqi=2&ved=0ahUKEwj8mIvDofLSAhXDfxoKHc8CD74Q6AEIFDAE

Il a suffi d’un article de magazine (Elle, 20 juillet 2012), et surtout d’un titre en couverture (la pipe, ciment du couple) pour prendre conscience de l’importance des réactions que pouvait déclencher l’un des derniers tabous du monde occidental libéré : le sexe oral et, en particulier, la fellation.
Il est vrai que le titre était provocateur, ou plutôt « racoleur » en cette période estivale où le sexe est dans toutes les bouches, sur toutes les langues. S’il a provoqué autant de réactions (articles de presse, chroniques, rebonds, Tweets…), ce n’est certainement pas seulement par les opinions entières, tranchées (Aïiiie !), idéologiques ou partisanes qu’il véhiculait, mais par l’objet même du délit (le sexe oral) dont on ne parle jamais.

La bouche et le sexe
Traditionnellement, et dans toutes les cultures, le sexe et la bouche ne devaient jamais se rencontrer, même dans les moments les plus intimes. Cet interdit était vraisemblablement lié à des mesures d’hygiène car dans ces deux extrémités les infections sont généralement fréquentes, la conjonction des orifices facilitant amplement la chose et, chemin faisant, la contamination inter-individuelle.
Notre sexualité occidentale est si librement parlée qu’on en oublie qu’elle est très récente et extra-ordinaire. Il n’est que de relire les témoignages d’anthropologues, le très beau Eros noir de Boris de Rachewiltz (1), pour par exemple découvrir, en milieu africain traditionnel de brousse, que la sexualité orale n’était jamais de mise, la femme ne touchant le sexe de son mari qu’après le coït et pour le laver. Autre lecture que chacun peut reprendre, celle du Kama-sutra, dans lequel à aucun moment fellation ni cunnilingus ne sont mentionnés ou préconisés. Tout au contraire, une note explique en parlant de la fellation qu’il s’agit d’une coutume de certaines populations du nord de l’Inde, qu’il ne faut cependant pas suivre.

Érotisme et maisons closes
La culture de l’oubli était manifeste dans nos sociétés contemporaines qui se démarquent ainsi la tradition. Mais il n’est que de se souvenir des comportements intimes dans le couple à seulement deux ou trois générations. Je peux ici affirmer avec assurance que la quasi-totalité de nos arrière-grands-mères n’ont jamais fait de fellation pour la simple raison… que c’était une pratique de bordel ! Or, qu’allaient chercher nos arrière-grands-pères dans les maisons closes si ce n’est l’excitation qui manquait dans leur couple. Car la sexualité s’accommode très mal de signaux d’amour qui ne sont pas très chauds. En l’absence d’excitation point de sexualité.
Mais Marthe Richard est passée par là et les bordels ont fermé en 1946. Dès lors, la seule solution était d’importer cette excitation au sein du couple, de déniaiser les mâles et les femelles trop attendris et d’érotiser le quotidien, seul moyen vraiment efficace d’entretenir le désir au long cours. C’est ce que nous observons aujourd’hui dans les couples les plus jeunes : la banalisation des pratiques corporelles et oro-génitales qui permettent d’entretenir l’excitation et d’avoir une intimité sexuelle tout au long de la vie, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Jugement de valeur
Il ne faut donc pas cracher dans la soupe et jeter le bébé avec l’eau du bain. La fellation comme tout autre pratique érotique est importante pour l’équilibre intime au long cours, il ne faut pas pour autant lancer des anathèmes et des fausses théories. L’article en cause pèche certainement par un manque de pédagogie, notamment en ce qui concerne la position féminine dans la fellation qui ne doit certainement pas être dévalorisante ni dévalorisée. Une règle s’impose en amour : « ne rien faire qui n’est pas désiré, rien non plus qui puisse gêner l’autre ». La fellation peut, et doit, être un facteur d’excitation pour la sexualité féminine, elle ne doit jamais être seulement pratiquée pour « faire plaisir au partenaire ». Il faut pour cela permettre aux femmes d’être actives pour et par elles-mêmes.
Il n’y a enfin aucun jugement de valeur dans le fait de ne pas pratiquer telle ou telle manœuvre érotique, aucun jugement pseudo-psychanalytique à l’instar de celui qui est avancé dans cet article, comme quoi « les femmes qui ne peuvent envisager le contact de leur bouche avec un pénis souffriraient d’immaturité psychoaffective ! ! ! » Non, elles ne sont pas immatures, elles ont à découvrir le chemin de leur érotisme qui ne sera jamais facilité par des jugements à l’emporte-pièce comme celui-ci.

Haro sur le clitoridien …

1- B. de Rachewiltz, Eros noir. Le Terrain vague, 1993.
http://sexologie.blog.lemonde.fr/2012/07/23/la-pipe-ciment-du-couple/

Partagée via le Appli Google
Envoyé de mon iPad

Quand la justice tente de justifier une attaque sans précédent contre un candidat présidentiel sans rien trouver des accusations colportées par l’Elysées, Bercy et les médias

Publié le

Affaire #Fillon : mais que cherche vraiment la #justice ?

A qui profite profite ce crime magistral, ayant comme porte flingue : la magistrature, commanditaire : l’Elysee, le passeur : Ministere de l’économie, le porte voix : les médias. Leur protégé : Macron. La cible à abattre : Fillon. Qui Sont les victimes : les 4 millions de la #PrimaireDroite, la famille de François Fillon et tout un parti : Les Républicains
Envoyé de mon #iPad
Début du message transféré :
http://www.valeursactuelles.com/politique/affaire-fillon-mais-que-cherche-vraiment-la-justice-72140

@LesRepublicains @françoisfillon @maisalaun

@fillon2017

Envoyé de mon #iPhone

Quand la justice tente de justifier une attaque sans précédent contre un candidat présidentiel sans rien trouver des accusations colportées par l’Elysées, Bercy et les médias

Publié le

Affaire #Fillon : mais que cherche vraiment la #justice ? | #ValeursActuelles

A qui profite profite ce crime magistral, ayant comme porte flingue : la magistrature, commanditaire : l’Elysee, le passeur : Ministere de l’économie, le porte voix : les médias. Leur protégé : Macron. La cible à abattre : Fillon. Qui Sont les victimes : les 4 millions de la #PrimaireDroite, la famille de François Fillon et tout un parti : Les Républicains
Envoyé de mon #iPad
Début du message transféré :
http://www.valeursactuelles.com/politique/affaire-fillon-mais-que-cherche-vraiment-la-justice-72140

@LesRepublicains @françoisfillon @maisalaun

@fillon2017

Envoyé de mon #iPhone

Ils ont voté et puis après … dans un monde socialiste

Publié le

Léo #Ferré Ils ont voté et puis après … dans un monde socialiste chantant la marseillaise …

Regardez cette vidéo sur #YouTube :

Envoyé de mon #iPad

%d blogueurs aiment cette page :