Le Festival Interceltique de Lorient : l’Assomption en version bretonne et ses ancêtres celtes. Maï SALAÜN

Publié le

Cérémonie la veille de la montée au ciel de Marie :

L’Assomption de Marie au Ciel

Dans l’Eglise catholique, l’Assomption de la Vierge Marie est un dogme (c’est-à-dire une vérité de la foi qui fait autorité, si bien que l’on ne peut se dire catholique si l’on n’adhère pas à cette vérité). Le dogme de l’Assomption a été proclamé par le pape Pie XII, en 1950. Extrait de l’article 966 du Catéchisme de l’Eglise catholique, qui rappelle le contenu et la signification de ce dogme :

« Enfin la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée coprs et âme à la gloire du ciel,  et exaltée par le Seigneur comme Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort » (LG § 59).

L’Assomption de la Sainte Vierge est une participation singulière à la Résurrection de son Fils et une anticipation de la Résurrection des autres chrétiens[…] »

(CEC, § 966)

Bien longtemps avant la promulgation du dogme, la chrétienté croyait en l’assomption de la Mère de Dieu et la fêtait

En réalité, bien longtemps avant la promulgation du dogme, la chrétienté croyait en l’assomption de la Mère de Dieu et l’honorait par une fête. Comme l’écrit Mgr Michel Dubost (évêque de France) dans son livre « Marie » (ed. Mame, Paris 2002),

« La fête de l’Assomption est née à Jérusalem, mais il est difficile de savoir à quelle époque. L’origine de la fête vient peut-être de la consécration par l’évêque Juvénal (422-458) d’une église dédiée à Marie, à Kathisma (étape supposée de la Vierge entre Nazareth et Bethléem). Elle a plus probablement pour origine la consécration d’une autre église à Gethsémani, à côté de Jérusalem, au VIè siècle.

Quoi qu’il en soit, la fête fut étendue à tout l’Empire par l’empereur Maurice (582-602) sous le nom de Dormition de la Vierge Marie. Elle fut toujours célébrée le 15 août. L’année liturgique des Orientaux commençant le 1er septembre, elle s’ouvre vraiment avec la Nativité de la Vierge et se clôt avec son entrée dans la gloire le 15 août. »

source : équipe de Marie de Nazareth

Fest Noz

 Venez danser et vous amuser en musique.

Entrée libre
Avec :
FRERES DREAN – RIO LE PADELLEC – JEGO LE BARON – GUIGO / CONAN
CECILE CELINE – THIERIOT PERENNOU

Spectacle inaugural « l’Opéra cochonnier »

 L’Espace Solidaire et l’Espace Paroles font scène commune et vous proposent :
L’Opéra cochonnier est une farce à la Orwell : les truies ont suivi un atelier artistique dans le cadre de la circulaire « bien être » de la communauté européenne. Elles vont donc chanter leur quotidien, orchestrées par leur cochonnier, en français et en breton, que ce soit la vieille truie de réforme ou la jeune truie hyperproductive qui ira au Space de Rennes.
Vous ne verrez plus jamais votre saucisson ou vos merguez comme avant …
Mis en scène par Kergrist, troupe Fubudenn de Quimperlé.

Concert “Le Fieffe Fou“

 Le Fieffe Fou revisite avec un étrange mélange de puissance et de fragilité, des chansons et poésies illustres ou méconnues.

Les fabulations sonores

 Les Fabulations sonores 

Ça commence un soir de concert dans une auberge… Dans ce tout nouveau projet deMonsieur Pennec, tout est prétexte à raconter des histoires, vraies ou fausses d’ailleurs. Un spectacle jubilatoire, une rencontre avec le public pour partager plaisir et émotion.
Un type bien qui joue à faire tomber les masques.

Showcase de Craobh Rua

 Craobh Rua est un groupe folk considéré comme l’un des ambassadeurs de la musique traditionnelle irlandaise avec des sons issus du blues, du bluegrass, du traditionnel breton ou encore du swing gipsy

Arts visuels acadiens

Anthropographie: trois perspectives contemporaines
Les artistes Maryse Arseneault, Mathieu Léger et Stefan St-Laurent posent un regard contemporain sur l’histoire de l’Acadie en étudiant ses liens avec d’autres peuples qui sont présents dans l’environnement culturel et géographique des acadiens. Les œuvres sont issues de pratiques variées d’expression contemporaine et comprennent une installation vidéo, de l’estampe et une intervention sur des objets récupérés. Cette exposition est mise sur pied par la commissaire Jennifer Bélanger à l’invitation de la Galerie d’art Louise et Reuben-Cohen de l’Université de Moncton et est appuyée par la Commission du tourisme acadien du Canada atlantique.

Espaces gratuits : toute la prog !

 La richesse de la programmation des espaces gratuits méritaient bien un beau livret !

Retrouvez la programmation journalière du Dôme, de l’Espace Paroles, de l’Espace Solidaire, du Jardin des Luthiers, ainsi que la liste des exposants sur le Quai de la Bretagne, du Marché Interceltique.

Une programmation gratuite riche et variée.

Galerie du Faouedic ( à côté de l’Hôtel de Ville) ; Dôme ; Espace Paroles ; Port de Pêche

Les croyants fêtent l’Assomption demain

Lu 94 fois

La statue de la Vierge Marie suit le reliquaire du voile. - Photo d’archives : François FeuilleuxLa statue de la Vierge Marie suit le reliquaire du voile. – Photo d’archives : François Feuilleux
Veillée de prière et messe solennelle et procession du voile dans la ville : les chrétiens vont fêter l’Assomption.

«L’Assomption, c’est la grande fête mariale, basée sur l’idée que le corps de Marie (N.D.L.R. : la mère du Christ) n’a pas subi la dégradation au tombeau. Pie XII en a fait un dogme en 1950 », explique Dominique Aubert, recteur de la cathédrale. La fête attire, cahque année, à la cathédrale Notre-Dame de Chartres environ 2.000 fidèles.

Veillée. Tout commence ce soir, par une veillée de prière à la chapelle des s’urs de Saint-Paul, derrière la cathédrale, près du tribunal, rue Saint-Jacques. Le voile de la Vierge, « une des plus importantes reliques du monde chrétien », sera au centre de ce premier moment.

Messe grégorienne. Demain à 9 h 15, elle sera dite à la cathédrale. Chant grégorien, kyrie et credo en latin…

Messe solennelle. La grande messe, c’est à 11 heures. Elle sera présidée par Monseigneur Michel Pansard, évêque de Chartres, mais aussi par Monseigneur Jacques Perrier, qui l’avait précédé dans cette fonction. Les ch’urs seront sous la responsabilité de Nicolas Lhoste ; Patrick Delabre sera à l’orgue. C’est le moment solennel de ce 15 août.

Procession. Dans l’après-midi, les fidèles reviendront non pas à la cathédrale mais au couvent de la rue Saint-Jacques pour le départ de la procession. Elle sera précédée d’une « méditation des mystères glorieux ». « Les mystères, ce sont la Résurrection, l’Ascension, la Pentecôte, l’Assomption et Couronnement de la Vierge », note Dominique Aubert qui lira des textes aux fidèles.

La procession partira à 15 h 30. « Chaque année, le voile sort de la cathédrale. » L’ordre est bien établi : une croix, des chandeliers, l’insigne de la cathédrale, les fidèles, le reliquaire du voile, les religieuses, la statue de la Vierge (entourée de drapeaux bleus et blancs et des chevaliers de Notre-Dame), les prêtres, les évêques, puis d’autres fidèles.

Protéger la citéLa procession fera une halte dans les jardins derrière la cathédrale pour une bénédiction de la ville. Ce rituel marque la protection de la cité par la présence de la relique. La première fois, ce fut, dit-on, contre le Viking Rollon.

Même esprit dans un autre geste un peu plus tard à l’intérieur de la cathédrale. Les prêtres célébreront, vers 16 h 30, la consécration de la France à Marie « par Louis XIII, en 1638. »

Vêpres. Cette cérémonie sera suivie des vêpres, marquées par la lecture de psaumes « C’est un chant d’action de grâce. » Cet office dure une vingtaine de minutes.

Autre grand moment : le salut solennel du Saint Sacrement. Une hostie est présentée dans un ostensoir. « Un temps d’adoration et de prière silencieuse. »

Enfin, les fidèles seront invités à la vénération du voile. Présent durant l’office à côté de l’autel, il sera placé devant lui. « Les gens viennent et touchent ou embrassent le reliquaire. »

Fabrice Bluszez
fabrice.bluszez@centrefrance.com

Maï signifie Marie en breton

Publicités

À propos de Maï SALAÜN

Tous les grands qui ont réussi dans le passé ont été des visionnaires, des hommes et des femmes qui se sont projetés dans l'avenir. Ils ont pensé à ce qu'ils pourraient être, plutôt qu'à ce qu'ils étaient déjà et ensuite, ils se sont mis en action pour faire de leur vision une réalité. Femme libre indépendante intolérante indécente incandescente. Une extrémiste de l amour et totalement conformiste sur la vie avec une arme de destruction massive : le facteur travail. J'ai les goûts les plus simples du monde, je ne me contente que du meilleur.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :