Le design, selon Philippe Stark, a pour but l’utilité pour la survie de l’humanité

Publié le
Exhibit at the Musée du quai Branly, Paris, France

Exhibit at the Musée du quai Branly, Paris, France (Photo credit: Wikipedia)

Pour créer le design de demain, réfléchir à l’utilité et des besoins des humains aujourd’hui.

Qui a besoin d’aide dans la vie de tous les jours ?

Faut-il partir du spécifique au générique ?

L’architecture  doit apporter un impact, doit s’écarter des formes simples, une réinterprétation du passé, l’appropriation unique d’une conception précise.

Philippe Stark, attention il n’attend que des surprises

Il faut une structure mixte, pixelisée, avec une utilisation mixte, avec des transitions végétales, comprenant l’économie responsable, utilitaire.

Philippe Stark, attention il n’attend que des surprises

Philippe Starck at Le Web '07 in Paris.

Philippe Starck at Le Web ’07 in Paris. (Photo credit: Wikipedia)

Exemple croisement d’un parking, de logement avec jardin, de commerces, avec une irrigation de l’eau par en dessous avec une cuve comme réserve pour anticiper les sécheresses. Tout cela dans un seul bloc sur des  lieux ultras urbanisés.

Il faut de l’alchimie architecturale, tout en respectant le développement durable, une réinterprétation de la culture humaine, créant des bâtiments  humains, intégrer les notions de feng shui. Il est bon de trouver en matière de design, l’harmonie, l’équilibre entre le passé ancestral et l’avenir audacieux.

Il faut une approche pragmatique sur l’architecture., cela développe l’intellect. Avant c’était la volonté divine qui faisait naître de très grands créateurs, architectes. Maintenant ce sont des cabinets d’architectes composés de personnes d’univers différents qui font un brainstorming, testent et décident.

Créer un espace urbain tri-dimensionnement avec vue sur des paysages verts, rend zen  au quotidien les habitants.

L’architecture est une science,, un art qui remodèle la structure de la vie quotidienne pour l’améliorer, l’anticiper. C’est la passerelle très fraîche, très pensée, de reproduire, d’assembler des projets mutants, avec l’avenir.

Chaque construction doit appréhender la sociologie du territoire impacté, modernisé et répondre aux besoins élémentaires de ses habitants et utilisateurs.

Faut-il travailler avec des produits végétaux ?

Patrick Plan a conçu le mur botanique du musée du Quai Branly.

Il est possible de partir de la poussière jeté par le ménage au quotidien, en travaillant sur les notions de cycles.

L’architecture doit apporter du nouveau, cela doit avoir de l’ambition, un progrès.

Proposition d’un arrêt de toute énergie pendant 15 jours pour l’écologie et rapprocher les humains.

Le designer doit lier un objet à un problème global. Exemple un compteur d’eau à domicile pour mesurer sa composition et être temporiser sa consommation.

Un designer doit apporter une surprise, une originalité utile et doit aider à la survie de l’humanité.

Ecole-Starck

L’Ecole Starck
Série documentaire (6×50′)

L’ECOLE STARCK

Première diffusion : mercredi 14 décembre à 20h40

« L’Art est tout autour de nous, à partir du lit où nous nous réveillons, à la brosse à dents que nous utilisons, en passant par la télévision que nous regardons et la voiture que nous conduisons. » Philippe Starck est déterminé à secouer le monde du design britannique. Véritable maître de cérémonie, il désignera l’élève le plus talentueux. A la clef, un stage de six mois dans son agence de design. Que le plus créatif gagne !

Pour visualiser la bande annonce de la série cliquez ici.

My Name is Philippe Starck, le dénicheur de son héritier, le nouveau designer britannique

La démarche est le plus important pour plaire, c’est donc à travailler, cela donne du charisme. marcher sur une ligne imaginaire, glisser ses pas sans bouger la tête, redresser le dos, les épaules en arrière, balancer les bras. être détenduée, avoir une démarche douce.

Consommer des vitamines et des acides aminés.

La protéine est essentiellement composée d’acides aminés, et la plupart des aliments à haute teneur en protéines (comme le poulet, la dinde, le petit-lait, le soja, le thon) contiennent beaucoup d’acides aminés essentiels (AAI).

Starck « design » l’école des arts déco

Le Journal des Arts – n° 71 – 20 novembre 1998

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavierEnvoyer à un amiajouter aux FavorisImprimerTwitterPartagez sur facebook

Pièce maîtresse de la restructuration des locaux de l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad), implantée à l’angle des rues d’Ulm et Érasme dans le cinquième arrondissement de Paris, l’extension conçue par Philippe Starck – associé à Luc Arsène-Henry – vient d’ouvrir ses portes. Tout juste fonctionnelle, la conception du nouvel édifice confirme une fois de plus la propension du designer à enfermer les exigences d’un programme à l’intérieur de ses obsessions stylistiques.

PARIS. Implanté rue Érasme, en lieu et place d’un bâtiment à ossature métallique récupéré en 1975, l’édifice conçu par Philippe Starck et Luc Arsène-Henry constitue la partie la plus visible d’une vaste restructuration de l’école impulsée par son directeur Richard Peduzzi, qui inclut, outre une réforme de l’enseignement, la rénovation de ses anciens locaux donnant sur la rue d’Ulm et la construction, dans la cour partagée avec l’École normale supérieure voisine, d’une nouvelle cafétéria. Lauréat d’un concours organisé par le ministère de la Culture en 1992, le projet de Starck et Arsène-Henry s’est officiellement distingué de ses concurrents par une meilleure prise en compte du souci de bien faire fonctionner le nouvel édifice avec les anciens. Ancien élève de Camondo, designer boulimique faisant des incursions fréquentes dans le domaine de l’architecture, Philippe Starck avait sans doute également le profil idéal pour concevoir l’architecture d’une telle école. À ceci près qu’ayant une fâcheuse tendance à projeter sur tout objet ses propres obsessions stylistiques, il était sans doute prévisible qu’il ne s’attache que modérément à satisfaire aux exigences du programme. Le nouveau bâtiment reflète cette inversion des priorités. L’organisation générale, tout juste fonctionnelle, se caractérise autant par son manque d’originalité que par la fascination de Starck pour les espaces autarciques et pseudo-oniriques : à l’intérieur de l’édifice, un couloir non éclairé naturellement distribue à chaque étage des salles de travail étroites implantées le long des façades, tandis qu’à la jonction de la nouvelle et de l’ancienne école, un escalier hélicoïdal se déploie sur cinq niveaux à l’intérieur d’un espace vertical quasi cryptique, l’ensemble des circulations étant de couleur rouge brique afin d’encore en accentuer le caractère caverneux. À l’extérieur, même topo : pour exprimer l’identité de l’école, Starck a fait le choix d’une façade sur rue entièrement opaque, condamnant de fait les usagers à ne voir de l’extérieur que la lumière blafarde filtrant à travers le marbre blanc dont elle est constituée. Rehaussée par le designer d’un grand cadre mouluré censé signifier l’idée de “décor” spécifique à l’école, on serait quant à nous plutôt tenté d’y voir une représentation triomphante de son… narcissisme. Lors de l’inauguration, jeudi 12 novembre au soir, Catherine Trautmann, ministre de la Culture et de la Communication, a été accueillie par un concert de protestations. Le personnel distribuait des tracts critiquant notamment “la façade aveugle, non-sens pour une école d’art”, tandis qu’on pouvait lire sur un calicot : “Oui à la transparence, non à l’Ensad”.

Delluc Manuel

L'oeil : abonnez-vousAbonnez-vous au Journal des Arts
Source : http://www.lejournaldesarts.fr/jda/archives/docs_article/58431/starck–design–l-ecole-des-arts-deco.php

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :