Entre Post-it et suicides, la Société Générale se réorganise autour de son esprit d’équipe

Sociète Générale
BFMTV

@BFMTVBFMTV
#USA : 17 établissements financiers sont visés par une plainte d’une agence fédérale pour des fraudes avant la crise des « #subprime« . la Société Générale fait partie des établissements financiers visés par une plainte liée à la crise des « #subprime ».
Mehdi Lagha ✔

@midi30Mehdi Lagha ✔
Coup de grâce final des collègues à la #postitwar.11000 post-it fournis par 3M,1h30 sans dej. Bravo! #teamspirit #socgentwitpic.com/6ee9bd

La SogGen se post-it. Maï Salaün

Fred & Farid Group
FredFaridGroup Fred & Farid Group

Well done ! RT @eglemas: Je me demande ce que @FredFaridGroup pense des talents artistiques de mes collègues…twitpic.com/6ee9bd #socgen
Emmanuel Ferry

@manuferryEmmanuel Ferry
@FredFaridGroup @eglemas#socgen rien n’est plus beau que l’esprit d’equipe… #impressionant
Vincent Thevenot

@ioullVincent Thevenot
Précisions … RT @eglemas #Postitwar 11000 post-its, 6 étages, 1h30 … Très fier des 44 collègues! yfrog.com/h0p4tuqj #socgen
Arthur Richer

@ArRicherArthur Richer
#postitwar #socgen en fait si Kerviel a paumé 5Md€ sans se faire gauler c’est que le contrôle interne était busy à coller des post it
Anne Genevay

@Anne_AGatheAnne Genevay
Excellent ! RT @eglemas #Postitwar 11000 post-its, 6 étages, 1h30 sur la pause-déj… Très fier des 44 collègues! yfrog.com/h0p4tuqj #socgen
Bertrand Duperrin

@bduperrinBertrand Duperrin
RT @jmarc: RT @R3ms: Coup de grâce final des collègues#postitwar. 11 000 fournis par 3M 1h30 sans dej Bravo ! #socgentwitpic.com/6ee9bd

Mentionné dans ce Tweet

Fabio Bolognini

@LinkerbizFabio Bolognini
Excusatio non petita… RT @PandatFinance: La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité bit.ly/rsK17u #SocGen

Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale (photo Bloomberg)

La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité

Par Alexandre Garabedian le 31/08/2011

La banque a pris des mesures en août pour compenser le retrait des fonds monétaires américains. Elle a financé 95 % de ses besoins à long terme

Cible d’attaques particulièrement violentes en Bourse courant août, laSociété Générale tente de donner des gages de solidité au marché. La banque française a publié hier sur son site une présentation, faite lundi soir aux investisseurs en dette, qui remet à jour les données financières présentées lors de ses résultats semestriels début août. Objectif prioritaire: prouver que l’établissement résiste aux turbulences actuelles sur la liquidité.

A fin juin, la Société Générale se finançait à hauteur de 148 milliards d’euros sur les marchés à court terme (certificats de dépôt, interbancaire…), net des 35 milliards replacés auprès de banques centrales. Sur ce financement d’échéance un an au plus, 112 milliards sont de maturité inférieure à 3 mois. Face à ce passif, la banque revendique 105 milliards d’actifs liquides, dont 60 milliards d’euros mobilisables auprès des banques centrales, après décotes.

Depuis, le financement court terme a reculé, à 134 milliards mi-août. Un recul lié à la baisse des ressources en dollar. Celles-ci sont passées de 72 à 53 milliards en équivalent euros entre le 30 juin et le 16 août en raison du désengagement des fonds monétaires américains, ramenant de 49% à 40% la part de la devise américaine dans le financement de la banque. La Société Générale, qui dépendait donc davantage du billet vert que de la monnaie unique pour son financement court terme à la mi-année, a compensé ce retrait en utilisant plusieurs leviers: baisse des dépôts à la Fed, swaps de change entre euro et dollar, et réduction du besoin en dollar sur les activités de marché.

«Des actions plus structurelles peuvent être mises en œuvre si le financement en dollar devient durablement plus bas, avec des effets gérables sur le compte de résultat», promet la banque rouge et noir.

Sur le front du financement à long terme, l’horizon est plus dégagé d’ici à la fin de l’année. Au 22 août, la Société Générale avait levé 24,7 milliards d’euros de dette senior, soit 95% de ses besoins pour 2011. Réalisées majoritairement en euro (58%) et dollar (32%), les émissions sont constituées à hauteur de 19% d’obligations sécurisées. Avec un programme quasiment bouclé cette année, la banque peut ainsi, avant de revenir sur le marché, attendre un rétrécissement de son CDS, qui a quasiment doublé en deux mois à 310 pb.

Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale (photo Bloomberg)

La Société Générale tente de rassurer sur sa liquidité

Par Alexandre Garabedian le 31/08/2011

La banque a pris des mesures en août pour compenser le retrait des fonds monétaires américains. Elle a financé 95 % de ses besoins à long terme

Cible d’attaques particulièrement violentes en Bourse courant août, laSociété Générale tente de donner des gages de solidité au marché. La banque française a publié hier sur son site une présentation, faite lundi soir aux investisseurs en dette, qui remet à jour les données financières présentées lors de ses résultats semestriels début août. Objectif prioritaire: prouver que l’établissement résiste aux turbulences actuelles sur la liquidité.

A fin juin, la Société Générale se finançait à hauteur de 148 milliards d’euros sur les marchés à court terme (certificats de dépôt, interbancaire…), net des 35 milliards replacés auprès de banques centrales. Sur ce financement d’échéance un an au plus, 112 milliards sont de maturité inférieure à 3 mois. Face à ce passif, la banque revendique 105 milliards d’actifs liquides, dont 60 milliards d’euros mobilisables auprès des banques centrales, après décotes.

Depuis, le financement court terme a reculé, à 134 milliards mi-août. Un recul lié à la baisse des ressources en dollar. Celles-ci sont passées de 72 à 53 milliards en équivalent euros entre le 30 juin et le 16 août en raison du désengagement des fonds monétaires américains, ramenant de 49% à 40% la part de la devise américaine dans le financement de la banque. La Société Générale, qui dépendait donc davantage du billet vert que de la monnaie unique pour son financement court terme à la mi-année, a compensé ce retrait en utilisant plusieurs leviers: baisse des dépôts à la Fed, swaps de change entre euro et dollar, et réduction du besoin en dollar sur les activités de marché.

«Des actions plus structurelles peuvent être mises en œuvre si le financement en dollar devient durablement plus bas, avec des effets gérables sur le compte de résultat», promet la banque rouge et noir.

Sur le front du financement à long terme, l’horizon est plus dégagé d’ici à la fin de l’année. Au 22 août, la Société Générale avait levé 24,7 milliards d’euros de dette senior, soit 95% de ses besoins pour 2011. Réalisées majoritairement en euro (58%) et dollar (32%), les émissions sont constituées à hauteur de 19% d’obligations sécurisées. Avec un programme quasiment bouclé cette année, la banque peut ainsi, avant de revenir sur le marché, attendre un rétrécissement de son CDS, qui a quasiment doublé en deux mois à 310 pb.

 Mentionné dans ce Tweet
  • PandatFinance
    PandatFinance Pandat Finance · Suivre
    Grâce à sa plateforme innovante, Pandat offre à ses clients des taux compétitifs par le biais d’un système d’appel d’offres auprès de partenaires bancaires.
    The Magpie

    @CSRtrackingThe Magpie
    Société Générale: suicide de deux salariés en août – bit.ly/mW69go #socgen

    Publié le 29/08/2011 | 13:36

    Société Générale: suicide de deux salariés en août

    Par FTV avec AFP

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    AFP – Joel Saget

    Deux salariés de la Société Générale se sont suicidés au mois d’août sur leur lieu de travail

    La direction du groupe l’a confirmé lundi à l’AFP, confirmant une information du Parisien.
    « Nous avons appris avec grande tristesse le décès de ces deux  collaborateurs », a déclaré une porte-parole à l’AFP, tout en précisant qu’à ce stade, « aucun élément ne permet de lier ces drames à l’environnement professionnel ».

     Le premier suicide a eu lieu le 9 août dernier sur le site de Schiltigheim  (Bas-Rhin) et concernait un salarié qui travaillait dans les services informatiques du centre monétique du groupe, a indiqué la porte-parole.
    Le second a eu lieu le 24 août dans les locaux de la Société Générale de Val de Fontenay à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne).

    Les deux hommes, âgés respectivement de 49 ans et 58 ans, n’auraient pas laissé de message expliquant les raisons de leur geste.

    Evoquant « deux gestes extrêmement choquants », un responsable de la CFDT du groupe a précisé à l’AFP que « le premier salarié s’est jeté de la terrasse de l’immeuble en plein midi et le second s’est pendu dans un local technique dans l’après-midi ».

    De son côté, la CFDT a affirmé avoir saisi les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail  (CHSCT) des deux sites pour « déclencher des enquêtes de façon à vérifier si ces gestes sont liés ou non aux  conditions de travail », que le syndicat dit dénoncer depuis longtemps,  notamment car « les effectifs ne cessent d’être comprimés en raison des départs  naturels ».

    Selon la direction du groupe, une enquête de police est en cours dans les deux cas et le CHSCT a également ouvert une enquête sur le site de Fontenay-sous-Bois.

    Programme de prévision de prévention du stress au travail
    La direction précise avoir mis en place dès début 2008 un programme de prévention et de gestion du stress au travail avec l’ensemble des acteurs de  l’entreprise, et souligne que le groupe dispose d’un observatoire du stress depuis janvier 2009.

    La Société Générale emploie quelque 150.000 personnes dans le monde dont 40% en France.

    La valeur de l’action de la banque a fortement reculé ces dernières semaines, en raison de rumeurs évoquant son éventuelle faillite.

     

    Nicolas PERERA

    @nicolaspereraNicolas PERERA
    2 suicides sur leur lieu de travail à la #SocGen fr.news-republic.com/Web/ArticleWeb…
    29 Août via web

     Deux suicides à la Société générale

    lundi 29 août 2011 05:50

    Deux suicides sur le lieu de travail ont eu lieu chez la banque française Société générale. A Schiltigheim, le 9 août, un salarié d’une cinquantaine d’années est monté sur le toit de l’agence d’où il s’est jeté dans le vide. Un autre employé de la Socgen s’est pendu mercredi dans des locaux à Fontenay-sous-Bois, selon des informations révélées lundi par Le Parisien .Les deux employés n’auraient pas laissé de lettre pour expliquer leur geste, explique le quotidien. Le CHSCT enquête en Seine-Saint-Denis pour tenter de préciser les causes de ce suicide. Bien qu’ils aient confirmé les deux suicides, les syndicats refusent de les mettre en lien des remous qui touchent actuellement la deuxième banque française.

     

Advertisements

À propos de Maï SALAÜN

Tous les grands qui ont réussi dans le passé ont été des visionnaires, des hommes et des femmes qui se sont projetés dans l'avenir. Ils ont pensé à ce qu'ils pourraient être, plutôt qu'à ce qu'ils étaient déjà et ensuite, ils se sont mis en action pour faire de leur vision une réalité. Femme libre indépendante intolérante indécente incandescente. Une extrémiste de l amour et totalement conformiste sur la vie avec une arme de destruction massive : le facteur travail. J'ai les goûts les plus simples du monde, je ne me contente que du meilleur.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :