Pour une santé de fer, consommez du jus de blé

Publié le
Ginkgo biloba also known as Maidenhair Tree.

Image via Wikipedia

Les cheveux blancs apparaissent à partir de 35 ans en général. Mais dans biens des cas, leur apparition est liée à un problème métabolique, à une carence, à des gênes héréditaires ou encore au stress qui accélère le vieillissement des cellules. Tout ceci concorde pour que certains individus se retrouvent avec des cheveux grisonnants ou poivrés dès leur plus jeune âge. pt1cable:

L’apparition des cheveux blancs est néanmoins un phénomène rien de plus naturel. Lorsque les pigments naturels (la mélanine) qui colorent les cheveux diminuent en intensité, les cheveux deviennent automatiquement blancs.  pt1cable:

Que faire ?

Pour cacher les premières pousses de cheveux blancs, optez pour une coloration, sans ammoniaque de préférence. Sachez cependant que la technique de coloration diffère selon le type et la couleur naturelle des cheveux. Pour des chevelures brunes, une coloration dans sa totalité est recommandée. Elle doit être renouvelée à chaque fois qu’une racine blanche apparaît. Les têtes blondes pourront se contenter de mèches « trompe-l’œil » pour cacher leurs cheveux blancs. pt1cable:

Aujourd’hui, pour remédier ne serait que temporairement au problème de la canitie des cheveux, des produits aux extraits naturels ont été conçus et mis en vente sous forme de liquide ou de bains. pt1cable:

Un p’tit vert à Paris ?

 Lawrence Aboucaya a les pouces verts, cela fait sept ans qu’elle fait germer des graines et arrose ses pousses bio au cœur de la capitale française. Implanté au 7 rue Notre-Dame de Lorette, Pousse-Pousse, son bar à jus verts et à graines germées est en passe de devenir une référence de la cuisine haute-vitalité, comprenez de l’alimentation crue. On a dégusté pour vous  la « crusine » inventive de ce bistrot pas tout à fait comme les autres.

Aujourd’hui au menu : assiette de légumes, caviar de lentilles roses germées, tofu grillé  et cocktail de fruit et légumes bio. Tout est cru, tout est frais et bien-sûr tout est bio. Seule concession au cuit : une soupe de légume, vestige de la saison froide, et de la polenta. Les jus sont  pressés à froid à l’extracteur de jus qui garde entières leurs saveurs et leurs vitamines, les aliments ne sont jamais cuits à plus de 40°C mais plutôt déshydratés ou pressés.  Du coup,  textures et saveurs sont fraiches et entières : salé, acide, amer, astringent et sucré se marient sur l’assiette pour le plus grand plaisir de nos papilles. À la fin du repas, on se sent parfaitement rassasié et très « dynamisé » sans le classique « coup de pompe » post-déjeuner du début d’après-midi.

L’alimentation vivante, théorisée au vingtième siècle par Anne Wigmore (fondatrice de l’institut Hyppocrate en Floride),  recommande de manger des aliments dont les principes nutritifs n’ont pas été détruits par la chaleur.  Les crudivores mangent donc des fruits crus ou séchés, des légumes crus ou lactofermentés, des légumineuses, des céréales et des graines germées,des algues, du miel non pasteurisé, des huiles de première pression à froid, des aliments végétaux déshydratés à froid et des algues.  De part sa forte teneur en minéraux basiques (calcium, magnésium, sodium et potassium) et sa faible teneur en minéraux acides (chlore, soufre et phosphore), ce régime est réputé pour contribuer à un bon équilibre acido-basique de l’organisme. L’élixir d’élection de ce régime est le jus d’herbe de blé ou d’orge qu’on obtient en coupant des pousses d’herbe et en les pressant dans un extracteur de jus à froid.

Gilles, un client régulier de Pousse-Pousse vient prendre un petit vert au comptoir : son carburant du matin. Lawrence pose devant lui un verre à vodka rempli d’un liquide mousseux vert fluo qu’il faut avaler d’un trait en levant le coude très vite. On s’en remet en s’accrochant au comptoir d’une main et en plissant les yeux. Ce petit désagrément gustatif n’est rien comparé aux bénéfices qui vous sont promis : vitalité, effets dépuratifs, énergie décuplée, boutons envolés, maladies terrassées ! Gilles, chef de projet chez Culture Zen Événement,   jure qu’il aime ça. Pour preuve, il quitte la boutique avec six plateaux d’herbe de blé sur les bras. Ce n’est pas pour lui mais pour un congrès de dermatologues. « On va leur faire déguster ça » dit-il le sourire aux lèvres. « Ils vont adorer ! « .

Beaucoup d’habitués viennent chez Pousse-pousse et forment une communauté sympathique :  une maman avec son bébé joufflu en écharpe de portage vient y rejoindre son compagnon pour déjeuner. Elle est certaine son bébé adore les jus frais carotte-gingembre-pomme qu’il déguste ensuite dans son lait maternel. Des touristes américains de Seattle, Mel et Sally, crudivores militants, ont trouvé Pousse-Pousse sur un site végétarien : « Very tasty ! », s’enthousiasment-ils. Des curieux s’arrêtent, entrent et contemplent  sur les étagères les centaines de graines à germer. Toutes sont fraiches, bio et non traitées. Ail, alfalfa, betterave, radis, aneth, céleri, brocoli, chou rouge… On choisit selon ses goûts : le piquant du radis ou l’anisé de l’aneth, ou selon les bénéfices thérapeutiques recherchés.  Lawrence  prend le temps d’écouter chacun et explique patiemment. « Il y a une grande part de pédagogie parce que les gens ne savent pas trop par quel bout prendre les graines germées explique-t-elle. Je leur montre comment  procéder, et je sélectionne les graines les plus faciles pour commencer. » On peut aussi acheter  des graines déjà germées dans des barquettes en plastique chez Pousse-Pousse.

Pour ceux qui veulent aller plus loin et s’initier à la gastronomie crue, Lawrence propose des ateliers de cuisine vivante, le soir ou à la journée.

 Pousse-Pousse, 7 rue Notre Dame de Lorette, 75009 Paris, tel : 0153161081

Consommer :

Marron d’Inde (Extrait) Aesculus hippocastanum: Améliore la circulation du système veineux. 

Plante Médicinale utilisée en cas dejambes douloureuses ou d’hémorroïdes, se présente souvent sous forme de crèmes, de capsules ou de comprimés.

Marron d'IndeNOMS FRANCAIS
Marron d’IndeMarronnier d’Inde
INFOS POUR SPECIALISTE

Nom latin Aesculus hippocastanum
Famille Hyppocastaniaceae
Constituants > triterpenesaponines [aescine]
> flavonoides
Parties utilisées écorces ou graines (semen)
Nom allemand Rosskastanie
Nom italien Ippocastanocastagno d’India
Nom portugais castanha-da-Índia
Nom anglais horse Chestnut

Le marronnier d’Inde pousse en Europe.

Plante utilisée pour traiter des problèmes au niveau des jambes lourdes, cette plante est parfois critiquée concernant son efficacité. Il est toujours difficile de prouver l’efficacité d’un remède surtout pour des sensations comme les jambes douloureuses.

Cresson (Extrait) Nasturtium officinale: Prévient la chute des cheveux, aide à la repousse

Cresson

Réagissez !

Cresson
Publicité

‘);

Cresson : Intérêt nutritionnel

Une haute densité vitaminique et minérale

Le cresson assure un apport particulièrement intéressant en vitamines et minéraux, puisqu’une portion moyenne d’environ 75 g net (qui représente moins de 15 kcalories) permet de fournir la moitié de la quantité journalière recommandée pour la vitamine C et la vitamine B9, la totalité de la provitamine A, 15 % du calcium, 13 à 23 % du fer et 5 % du magnésium.

Le cresson peut ainsi être considéré comme un aliment de haute valeur nutritionnelle, pouvant renforcer très efficacement la teneur en vitamines et en minéraux de l’alimentation.

Une action bénéfique pour la prévention

Le cresson présente toutes les caractéristiques des aliments utiles pour la prévention des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers. Il renferme en effet  :

– des quantités appréciables d’éléments anti-oxydants , qui s’opposent à

l’action des radicaux libres (provitamine A, vitamine C, vitamine E),

– des fibres relativement abondantes, capables d’intervenir de façon bénéfique dans le métabolisme des graisses,

– de petites quantités d’acides gras poly-insaturés , bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire,

– des minéraux tels le calcium et le magnésium , qui paraissent aujourd’hui utiles pour la prévention de l’hypertension et de certaines tumeurs,

– des substances soufrées spécifiques , les thioglucosides, qui possèdent des propriétés anti-cancérigènes reconnues.

Le cresson peut ainsi contribuer non seulement à une meilleure qualité de l’alimentation, mais aussi à une réelle prévention nutritionnelle.

Cresson : Son histoire

Depuis la plus haute antiquité, le cresson était connu des Anciens. Il a tenu dans leur alimentation une place particulière. Grecs et Romains l’appréciaient autant pour sa saveur caractéristique que pour les vertus médicinales qu’ils lui attribuaient. Au Moyen Age, il constituait dans notre pays une des « herbes potagères » les plus populaires. Dès le XIIème siècle, on en récoltait couramment en Artois, en Picardie, en Touraine et aux alentours de Paris. Mais ce n’est qu’au début du XIXème siècle que seront implantées en France les premières cressonnières. Elles seront installées entre Senlis et Chantilly, sur le modèle de celles qui existaient depuis plus d’un siècle en Thuringe. La culture maraîchère du cresson se développera ensuite rapidement, puisque vers 1835, plus de 50 cressonnières seront en activité. Actuellement, environ 160 hectares sont exploités, essentiellement localisés en Ile-de-France (qui fournit le tiers de la production), dans la Loire, le Loiret et l’Isère.

Cresson : Résumé

Rafraîchissant et peu

énergétique (17 kcal – 71 kJoules – aux 100 g), très bien pourvu en vitamine C (60 mg), en provitamine A (2,9 mg) et en vitamine E (1,2 mg), riche en fer (3,1 mg aux 100 g), en calcium (160 mg) et en magnésium (20 mg), le cresson possède de nombreuses qualités nutritives. Il permet de

valoriser les menus sur le plan diététique, tout en les diversifiant agréablement : il peut en effet être servi soit sous forme de crudité (en salade), soit cuit (en potage ou en purée).

Ses caractéristiques nutritionnelles (teneurs élevées en substances anti-oxydantes, haute densité minérale, bon apport en fibres, présence de dérivés soufrés…) lui valent d’être un excellent légume frais dans une alimentation « prévention », c’est-à-dire capable de diminuer les risques de maladies

cardio-vasculaires et de certains cancers.


Petit Houx (Extrait) Ruscus aculeatus: Tonique veineux active et protège les vaisseaux capillaires 

    • Le Fragon faux houx ou Fragon épineux (Ruscus aculeatus)
    • encore appelé Petithoux est un arbuste de la famille des Liliaceae
    • ARKOGELULES FRAGON : ses indications

       Médicament de phytothérapie, Traditionnellement utilisé :

      – dans les manifestations subjectives de l’insuffisance veineuse telles que jambes lourdes ;

      – dans la symptomatologie hémorroïdaire.


    • Effets : 
      > Tonique, antiphlogistique, diurétique, antiexsudatif, vasoconstricteur.

      Indications :
      > Insuffisance veineuse chronique : jambes lourdes, jambes douloureuses, hémorroïdes, insuffisance lympathique. 

      Effets secondaires : rare : nausées et vomissements 

      Fragon
      Photo de la plante de fragon séchée, prise sur un herbier

      > Il s’agit d’une plante médicinale intéressante à utiliser éventuellement en association avec la vigne rouge lors d’insuffisance veineuse chronique.

      > Le petit houx ou fragon épineux exerce également un effetpréventif sur les insuffisances veineuses chroniques (jambes lourdes,…).

        Le petit houx : un tonique veineux anti-cellulite

      Le petit houx, de son vrai nom le fragon épineux, est un arbuste d’origine méditerranéenne. Vivace et toujours vert, il pousse dans les haies et les sous-bois en buissons serrés. Il est facilement reconnaissable avec ses feuilles vert foncé et pointues. Ces feuilles sont en réalité des tiges aplaties, sur lesquelles poussent les fleurs verdâtres puis les petits fruits rouges qui rappellent les baies de houx. Le fragon épineux pousse des Açores à l’Iran jusqu’à plus ou moins 700 mètres d’altitude. En phytothérapie, on utilise ses racines qu’on récolte en automne, quand les baies arrivent à maturité.
       
  1. Lutter contre la cellulite

     La cellulite résulte d’un amas graisseux, principalement au niveau des hanches, des cuisses et des fesses. Chez une personne sur trois, la cellulite est liée à une mauvaise circulation sanguine. Dans ce cas, les symptômes sont plus importants en fin de journée ou en cas d’exposition à la chaleur. On observe également que la face interne des genoux et des chevilles est plus touchée lors de troubles de la circulation.

    https://i0.wp.com/isaisons.free.fr/fragon.jpg Plusieurs études ont montré que le petit houx peut soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse, tels que les jambes lourdes ou les varices 1. En effet, le petit houx tonifie la circulation veineuse et facilite ainsi l’évacuation des déchets, dont les cellules graisseuse responsables de la « peau d’orange ».

    https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7c/Illustration_Ruscus_aculeatus0.jpg/250px-Illustration_Ruscus_aculeatus0.jpg Grâce à ses vertus sur la circulation, le petit houx est également indiqué en cas de règles douloureuses, de crampes et pour traiter les hémorroïdes.

    https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d0/Ruscus_aculeatus_fleur.jpg

    Combattre la rétention d’eau

    La cellulite est souvent accompagnée d’oedèmes. Ceci est la manifestation typique de la rétention d’eau. 70% des femmes sont touchées par ce phénomène, qui entraîne un gonflement général de la silhouette et favorise l’apparition de la cellulite. En effet, l’eau en excès comprime les vaisseaux sanguins et empêche la bonne évacuation des déchets, dont les cellules graisseuses qui vont se retrouver stockées au niveau des hanches, des cuisses et des fesses. Le petit houx est connu depuis l’Antiquité pour ses vertus diurétiques qui favorisent l’évacuation de l’eau et des déchets qu’elle retient.

    https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c8/Ruscus_aculeatus_jfg.jpg/450px-Ruscus_aculeatus_jfg.jpg Précautions d’emploi 

    Déconseillé en cas d’hypertension artérielle. Quelques cas d’allergie ont été recensés.


Ginkgo Biloba (Extrait) Ginkgo Biloba : Action vasodilatatrice, améliore la circulation sanguine. 

Le Ginkgo biloba ou « arbre aux quarante écus » ou « arbre aux mille écus » (银杏 yínxìng en chinois) est la seule espèce actuelle de la famille des Ginkgoaceae. Il est la seule espèce actuelle de la division des ginkgophyta. On en connaît sept autres espèces maintenant fossiles et le ginkgo est considéré comme une forme panchronique. C’est la plus ancienne famille d’arbres connue, puisqu’elle serait apparue il y a plus de 270 Ma. Elle existait déjà une quarantaine de millions d’années avant l’apparition des dinosaures.

un turbo pour esprit et nerfs !

Caractéristiques de ce complément alimentaire :
 
  • Favorise la concentration.
  • Aide à améliorer le système nerveux.
  • Améliore les performances de la mémoire.
  • Contient de précieuses substances végétales (vitamine C, E, B1, B2 et B6).
  • Améliore les fonctions cognitives chez les personnes de tout âge.
  • Atténue les problèmes liés à  la circulation périphérique.
Le Ginkgo Biloba a été l’objet d’un grand nombre d’études scientifiques. Il est l’un des suppléments nutritionnels les plus utilisés au monde.
 
Pourquoi prendre du Ginkgo Biloba ?

Mémoire: Le Ginkgo Biloba, grâce à ses très grandes propriétés antioxydantes, agit comme un stabilisateur des membranes cellulaires. Ceci aura pour effet d’améliorer au niveau du cerveau les échanges entre le milieu externe et interne de la cellule nerveuse et l’utilisation de l’oxygène et du glucose par cette dernière sera par conséquent grandement améliorée. Le cerveau devenant saturé en radicaux libres pendant le vieillissant, le Ginkgo Biloba contribue à éviter  la mort des neurones et donc les pertes de mémoire ainsi qu’à améliorer les fonctions cognitives. Puisque l’ensemble des cellules de notre corps créent aussi des radicaux libres, des scientifiques pensent que le Ginkgo Biloba pourrait contribuer à ralentir le vieillissement.
Dysfonction Sexuelle : Le Ginkgo Biloba stimule les fonctions sexuelles, le désir sexuel et il est largement connu pour ses propriétés aphrodisiaques. Chez l’homme souffrant d’une dysfonction érectile causée par une mauvaise circulation sanguine, le Ginkgo Biloba aide à rétablir la fonction et les performances sexuelles. Chez la femme et l’homme, il traite la dysfonction sexuelle causée par les antidépresseurs (baisse du désir, difficultés d’érection, difficultés à parvenir à l’orgasme).Troubles de la Circulation : Le Ginkgo Biloba améliore la circulation sanguine grâce à un effet régulateur sur la dilatation et la contraction (vaso-dilatateur) de la circulation veineuse des vaisseaux sanguins. Le Ginkgo Biloba réduit la viscosité du sang et aide à renforcer la protection des cellules nerveuses grâce à son effet antioxydant. , Grâce à sa capacité vasodilatatrice, il peut aider à lutter contre les varices, hémorroïdes et sensations de jambes lourdes.

 
Prêle (Extrait) Equisetum arverse : Action reminéralisante, régénère les fibres de kératine
es champs
 Tiges stériles d'Equisetum arvense
Tiges stériles d’Equisetum arvense
Classification classique
Règne Plantae
Division Equisetophyta
Classe Equisetopsida
Ordre Equisetales
Famille Equisetaceae
Genre Equisetum
Nom binominal
Equisetum arvense
L.1753
 Retrouvez ce taxon sur Wikispecies
D’autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

La prêle des champs (Equisetum arvense), parfois appelée Queue de ratQueue de Renard ou Queue de Cheval, est une espèce végétale de la famille des Equisetaceae.

La prêle contient jusqu’à 8% de silice[réf. nécessaire]. Elle contient aussi du chlorure de potassium et d’aluminium, de la vitamine C, destanins, de l’équisétonine et de l’équisétogénine, de l’oxyde de fer, de la nicotine et une thiaminase

Les tiges stériles ont été utilisées en jus, poudre, décoction ou teinture mère.

De par sa richesse en éléments minéraux surtout en silice, mais aussi en potassium, et en calcium, elle a un effet reminéralisant et diurétique1. Le manuel d’herboristerie[réf. incomplète], étudié pour l’examen national jusqu’en 1942 la prescrivait pour ses minéraux afin de soigner la peau, les tissus conjonctifs en cas de fragilité des cartilage, des tendons et des os et dans l’acné.

La consommation de silice sous forme végétale est importante pour l’organisme humain car c’est un facteur limitant de la densité osseuse. Caloc’h, Le Corps est notre meilleur médecin.

Les jeunes pousses de prêle sont consommées en salade comme des asperges, à titre d’aliment comme à titre de nutriment.

Elle possède des propriétés fongicides : le purin de prêle (décoction) pulvérisé sur le feuillage d’autres plantes est

un traitement préventif contre les

maladies cryptogamiquessans doute par renforcement

des défenses d la plante grâce à la silice.

Aspect économique

En France, bien qu’utilisée depuis des siècles à des

fins médicinales (déjà citée par Galien), cette plante

est interdite à la vente libre, notamment en raison des risques de confusion avec les autres espèces de prêle qui présente une certaine toxicité. Étant donné qu’elle fait partie de la pharmacopée française mais pas des 145 plantes – de cette pharmacopée – autorisées à la vente libre, seuls les pharmaciens et praticiens ont le droit de la commercialiser.

 Jeunes pousses de prêles des champs.

La prêle fait l’objet de quelques brevets pour des indications spécifiques (traitement de la peau) et se trouve commercialisée sous diverses formes, crèmes fermeté, crème à raser.

Quelles sont les vertus thérapeutiques de la prêle ?

    •   Précautions et conseils d´utilisation de la prêle
    • Lorsque vous prenez de la prêle, assurez-vous d´avoir une alimentation équilibrée. Nous vous conseillons même d´associer la prêle avec un complément alimentaire riche en vitamine B car son usage à long terme détruit celle-ci. Cependant, n´ayez pas recours à cette plante lorsque vous utilisez des produits à effet diurétique afin d´éviter le surdosage de principe actif. En outre, conformez-vous toujours à la posologie car l´utilisation en trop grande quantité de cette plante peut être à l´origine d´allergies cutanées. N´employez que de la prêle des champs, les alcaloïdes contenus dans la prêle des marais étant toxiques. Enfin, sachez que cette plante médicinale ne doit pas être utilisée par les enfants, les femmes enceintes et les personnes qui ont des problèmes cardiaques ou rénaux.
      Les propriétés de la prêle et les conseils d’utilisation de cette plante dans le cadre de la phytothérapie seront détaillés ici.
    •   Les avantages d´utiliser la prêle pour soigner la peau 
    • et traiter les maladies articulaires
    • La prêle est une plante médicinale qui a été utilisée depuis la Préhistoire. Aujourd´hui, grâce aux avancées de la médecine, elle est conditionnée sous forme de gélules ou de comprimés Bio de façon à être plus efficace et plus facile à assimiler par l´organisme.

      La prêle est une plante médicinale qui pousse en Amérique latine, en Europe, en Afrique et dans certaines régions asiatiques. Elle mesure environ une vingtaine de centimètres et a la particularité de ne pas avoir de fleurs. Elle se reconnait par ses tiges filiformes présentant de multiples ramifications, cela explique d´ailleurs pourquoi elle est communément appelée queue de cheval. La prêle des champs, connue sous le nom scientifique d´Equisetum arvense, est l´espèce utilisée en phytothérapie. C´est une plante qui se caractérise par sa richesse en flavonoïdes et en minéraux. Dans le cadre de la médecine ayurvédique, on s´en sert pour traiter les infections urinaires.
    •   Propriétés thérapeutiques de la prêle
    La prêle a des vertus reminéralisantes car elle est riche en potassium et en silice. Elle est utilisée pour favoriser la mobilité des articulations, la reconstruction des os et la consolidation des fractures. Elle permet ainsi d´assouplir les tendons et les articulations puisqu´elle stimule la synthèse de collagène, la prêle constitue un excellent antirhumatisme. En effet, elle assure aussi la protection des tissus osseux et améliore la résistance du tissu conjonctif. Possédant des propriétés cicatrisantes et diurétiques, elle est efficace pour soigner les plaies, les caries des os et même les tumeurs cancéreuses. La prêle contient, en outre, des acides végétaux et du carboxylique, de l´équisétonine, des glucosides, du chlorure d´aluminium, de la vitamine C et de l´oxyde de fer. Lorsqu´elle est utilisée avec du bambou, qui est riche en calcium, elle permet de traiter plus efficacement la déminéralisation, la décalcification et l´ostéoporose. Et si ses principes actifs agissent avec ceux de l´harpagophytum, elle aide à soulager les affections des articulations comme les tendinites, les torticolis ou l´arthrite. Enfin, associée au millepertuis, elle combat l´énurésie.
    •   Conditionnement de la prêle et posologie
    • En usage externe, la prêle permet également de tonifier la peau, de soigner les blessures et les engelures et de traiter les cheveux gras. Elle est traditionnellement utilisée sous forme d´infusion, à préparer avec 2 grammes de tiges, 150 ml d´eau bouillante et de décoction appliquée en compresses obtenue en versant 10 g de plante sèche dans un litre d´eau bouillante. Aujourd´hui on a également recours aux bains de siège à la prêle, notamment pour soigner les maladies des nerfs comme les dépressions nerveuses, pour faire disparaître les lésions des disques intervertébraux causées par des nerfs coincés ou encore pour traiter les polypes de l´anus. En usage interne, le mieux est de prendre de la prêle conditionnée sous forme de gélules de 220 mg dont l´enveloppe est fabriquée à partir d´un dérivé de la cellulose. Ce dernier facilite en fait l´assimilation du produit par l´organisme. La posologie journalière sera alors de 2 à 3 gélules à prendre avec un grand verre d´eau. Dans le cas où vous aurez à votre disposition des comprimés Bio de 500 mg, prenez-en un, deux fois par jour.

Romarin (Extrait) Rosmarinus officinalis: Antiseptique cicatrisant, stimule et régénère le cuir chevelu 

Le romarin peut atteindre jusqu’à 1,50 m de hauteur, voire jusqu’à 2 m en culture. Il est reconnaissable en toute saison à sesfeuilles persistantes sans pétiole, coriaces, beaucoup plus longues que larges, aux bords légèrement enroulés, vert sombre luisant sur le dessus, blanchâtres en dessous. Leur odeur, très camphrée, évoque aussi l’encens d’où il doit son nom « ensencier » en provençal. 

Le romarin fut longtemps utilisé empiriquement en phytothérapie. Le miel de romarin, aussi appelé « Miel de Narbonne » était un des multiples constituants de la thériaque de lapharmacopée maritime occidentale au xviiie siècle 18.

Des études modernes montrent les effets du romarin sur différentes parties de l’organisme :

  • Cholérétique et hépatoprotecteur : Le romarin a longtemps été utilisé empiriquement comme agent hépatoprotecteur et cholérétique. Ces effets ont été montré expérimentalement. Le romarin permet donc d’activer les fonctions digestives, en particulier le travail de la vésicule biliaire.
  • Antimycosique et antibactérien. Les substances du romarin limitent le développement de certains agents pathogènes.
  • Effets sur le système nerveux : L’administration d’huile de romarin, à la fois par inhalation et par voie orale, stimule l’activité du système nerveux central, respiratoire et locomotrice chez la souris. L’extrait alcoolique de R. officinalis a montré une activité antidépressive sur la nage forcée et les tests d’immobilité de la souris. Le romarin serait donc recommandé pour traiter les divers cas d’asthénie.
  • Effets sur la circulation sanguine : L’utilisation d’huile de romarin dans un bain stimule la circulation dermique et améliore l’hémodynamique pour les problèmes d’occlusion artérielle.
  • Effets sur les muscles lisses : L’huile ou l’extrait aqueux de feuilles permettent d’inhiber certaines contractions induites chez les lapins et les cochons d’inde. Le romarin aurait donc des effets antispasmodique.
  • Antitumorigénique et antioxydant : De nombreuses études indiquent que le romarin permettrait de prévenir et de limiter la progression de certains types de cancers.

Les branches feuillues de romarin s’utilisent de préférence fraîches, mais peuvent également se conserver séchées. Les fleurs ont une saveur plus douce et se consomment crues, saupoudrées pour parfumer un plat ou un dessert.

Les branches s’emploient généralement comme aromate par infusion dans les ragoûts, les civets, les soupes et les sauces.

Le romarin est également utilisé pour parfumer les grillades. Quelques branches sont alors utilisées dans la confection d’une marinade ou une branche comme pinceau pour enduire la pièce à griller de marinade. Il est également possible de fumer la viande ou le poisson en déposant quelques branches sur les charbons, ou en petite quantité dans un fumoir. On peut enfin se servir de branches pour embrocher des légumes avant leur cuisson.

Plus audacieux, le romarin est parfois utilisé en infusion pour parfumer des desserts comme les flans, les crèmes ou certaines confitures.

Le chlorure de magnésium en l’occurrence est très efficace pour affaiblir la couleur blanche des cheveux. Pour l’utiliser, diluez une petite quantité dans l’eau et ensuite frictionnez le mélange obtenu sur les racines blanchies. Vous en trouverez en pharmacie sous forme de sachet vendu individuellement de l’ordre de 1.50 euros. pt1cable:

Médecines douces – Pharmacie naturelle

Le chlorure de magnésium un remède méconnu

Le chlorure de magnésium est un remède simple, peu coûteux et remarquablement efficace pour un grand nombre de problèmes mais hélas peu connu.Ce produit présenté sous forme de poudre blanche se trouve facilement dans toutes bonnes pharmacies, pour un prix raisonnable et sans ordonnance. Son seul inconvénient est son mauvais goût comme la plupart de certains médicaments ou sirop. Le chlorure de magnésium n’est pas un produit récent, ses différentes qualités curative ont été mises en évidence par le professeur Delbet Pierre (1861-1957) lauréat à plusieurs reprises de la faculté et de l’académie de médecine. Mobilisé durant la 1ère guerre mondiale comme chirurgien, il se posa différentes questions sur l’efficacité des antiseptiques et de leurs effets secondaires, il en vient alors à penser qu’il valait mieux stimuler et renforcer le système immunitaire des malades. Il commença alors différentes recherches sur le sujet et sur le fonctionnement de notre système immunitaire. Ces travaux l’amenèrent à découvrir et à tester sous différentes formes le chlorure de magnésium, notamment à l’hôpital Necker à Paris. Il testa aussi celui-ci sur les animaux et constata les mêmes résultats, il fit même l’expérience sur lui même qui souffrait de lésions cutanées précancéreux, et là encore il obtient un résultat positif. Le chlorure de magnésium aurait donc une action préventive contre certaines infections y compris le cancer mais il est aussi efficace en application externe pour nettoyer ou traiter une plaie ou une maladie de la peau comme l’eczéma.

L’action du chlorure de magnésium serait de nourrir les cellules de l’organisme afin de stimuler la résistance du corps contre les maladies. Il est un traitement efficace et indiscutable contre la polio s’il est utilisé dès les premiers signes de la maladie mais il est aussi efficace pour : un abcès, de l’acné, une amygdalite, une angine, l’arthrose, l’asthénie, l’asthme, la bronchite, en prévention du cancer, les caries, la coqueluche, les crampes, les dermatoses, la diarrhée, la diphtérie, l’eczéma, la fièvre, les oreillons, la gale, les gingivites, la grippe, l’hypertension, l’impétigo, les otites, les panaris, la polio, les rhino, les rhumes, la rougeole, la scarlatine, la tuberculose, l’urticaire, etc…

Pour vous même, vos enfants, vos animaux, ayez toujours sous la main un sachet de chlorure de magnésium il peut vous être très utile. Attention toutefois le chlorure de magnésium n’est pas un remède miracle et cela n’empêche pas de consulter son médecin traitant et surtout ne pas arrêter un traitement médical. Mais celui ci peut être un plus alors il ne faut pas hésiter à le prendre cela ne coûte rien et c’est sans danger.

Conseils d’utilisation du chlorure de magnésium : 20 gr pour 1 litre d’eau,

Adultes et enfants à partir de 5 ans : 123 cm3 de la solution toutes les 6 heures pendant 48 heures puis toutes les 8 heures jusqu’au rétablissement totale. Pour les cas graves débuter par 2 doses rapprochée de 2 heures puis prendre les doses normales.

Pour les enfants de 4 ans prendre 100 cm3 toutes les 6 heures Pour les enfants de 3 ans prendre 80 cm3 toutes les 6 heures Pour les enfants d’un et 2 ans prendre 60 cm3 toutes les 6 heures.

Pour atténuer le mauvais goût, la dose peut être prise dans un verre d’eau sucré, jus de fruit. En cas de problèmes intestinaux espacer les doses.

Posologie :

Par voie EXTERNE :

         Brûlures et plaies : on applique des compresses trempées dans le chlorure et on les  réimbibe dès qu’elles sont sèches. Le Chlorure de Magnésium aide particulièrement bien la cicatrisation.

Par voie INTERNE :   

         ( Lorsqu’il s’agit d’un Traitement d’urgence (toutes les 2 ou 3 heures) le traitement ne doit pas dépasser 4 à 5 jours ! )

    • Abcès : Adultes : 3 c à soupe de chlorure de magnésium toutes les 3 heures
      Enfants de – de 12 ans : 5 c à café toutes les 3 heures.
    • Allaitement : 3 c à soupe à jeun (20 jours). Arrêter 10 jours et reprendre.
    • Angines : Adultes : 3 c à soupe de chlorure de magnésium toutes les 3 heures. 
      Enfants de – de 12 ans : 5 c à café toutes les 3 heures.
    • Calcium (Carence en): 4 c à soupe le matin à jeun (20 jrs). Arrêt 10 j et reprise.
    • Caries dentaires : 3 c à soupe de chlorure de magnésium le matin à jeun (20 jrs).
    • Convalescence : 3 c à soupe le matin à jeun ( 8 à 15 jours ).
    • Crampes : 3 c à soupe le matin à jeun (20 jours). Arrêt 10 j et reprise.
    • Cystites : 3 c à soupe de chlorure de magnésium le matin à jeun (20 jours).
    • Dépression nerveuse : Adultes : 4 c à soupe le matin à jeun ( 20 jours ). Arrêt 10 j et reprise. ( à faire au moins 7 mois ).
    • Fatigue : 3 c à soupe à jeun (20 jours). Arrêter 10 jours et reprendre.
    • Fièvre : Adultes : 3 c à soupe toutes les 3 heures. ( 3 jours maximum ). 
      Enfants de – de 12 ans : 5 c à café toutes les 3 heures. ( 3 jours maximum ).
    • Gastrites : Adultes : 4 c à soupe le matin à jeun ( 20 jours ). Arrêt 10 j et reprise.
    • Grippe : Adultes : 3 c à soupe de chlorure de magnésium toutes les 3 heures 
      Enfants de – de 12 ans : 5 c à café toutes les 3 heures.
    • Grossesse : 3 c à soupe à jeun (20 jours). Arrêter 10 jours et reprendre.
    • Hépatites virales : 3 c à soupe matin et soir ( 15 jours maximum ).
    • Herpès : 3 c à soupe de chlorure de magnésium à jeun.
    • Hypertension : Adultes : 4 c à soupe de chlorure de magnésium le matin à jeun (20 jrs). Arrêt 10 j et reprise.
    • Intoxications alimentaires : Adulte : 3 c à soupe toutes les 2 heures. 
      Enfants de – de 12 ans : 5 c à café toutes les 2 heures.
    • Lymphangite : 1 verre de chlorure de magnésium toutes les 6 heures.
    • Métrites : 4 c à soupe toutes les 3 heures.
    • Morsures de chien : 7 c à soupe toutes les 6 heures ( 3 fois ).
    • Morsures de serpents : 4 c à soupe toutes les 3 heures. (Adulte) 
      7 c à café toutes les 3 heures (enfants d’âge moyen).
    • Oreillons : voir Rougeole.
    • Otites : 3 c à soupe de chlorure de magnésium toutes les 3 heures. (Adulte) 
      5 c à café toutes les 3 heures (enfants d’âge moyen).
    • Piqûres dans la gorge : 125 ml en une seule fois.
    • Plaies : 4 c à soupe de chlorure de magnésium au lever et au coucher.
    • Prostate (hypertrophie de la) : 3 c à soupe le matin à jeun (20 jours).
    • Prostatite : 7 c à soupe de chlorure de magnésium matin et coucher.
    • Rougeole : 3 c à soupe toutes les 3 h au dessus de 12 ans. 
      5 c à café toutes les 3 h au dessous de 12 ans.
    • Rubéole : voir Rougeole.
    • Scarlatine : 5 c à café toutes les 3 heures. ( 4 à 5 jours ).
    • Sinusites : 7 c à soupe de chlorure de magnésium le matin à jeun et le soir.
    • Ulcères variqueux : 3 c à soupe de chlorure de magnésium matin et soir ( 20 jours ). Arrêt 10 jours et reprise.
    • Vaccinations : ( à faire avant et les 2 jours qui suivent) : 7 c à soupe toutes les 6 h (adultes).( enfants : voir suivant l’âge ).
    • Varicelle : voir Rougeole.
    • Varices : 3 c à soupe le matin à jeun ( 20 jours ). Arrêt 10 jours et reprise.
    • Verrues : 3 c à soupe le matin à jeun ( 20 jours ). Arrêt 10 jours et reprise.
    • Zonas : 2 c à soupe de chlorure de magnésium le matin à jeun et toutes les 2 heures.

DOSES MAXIMALES :

         Si, en début de traitement une diarrhée trop forte se déclenche, réduire les doses. Avec  le chlorure de magnésium une petite diarrhée est normale.
Nourrissons : 1 à 3 c à café toutes les 3 h.

  • 2 ans : 4 c à soupe de chlorure de magnésium 4 fois par jour.
  • 3 ans : 5 c à soupe de chlorure de magnésium 4 fois par jour.
  • 4 ans : 6 c à soupe de chlorure de magnésium 4 fois par jour.
  • Plus de 5 ans : 8 c à café toutes les 2 h ou bien 7 c à soupe toutes les 6 heures.

CONTRE – INDICATIONS :

  • Néphrites
  • Lésions rénales

’herbe de blé est également un remède efficace et excellent de surcroît. Ce produit permet à la chevelure de retrouver sa teinte naturelle. L’herbe de blé est composée essentiellement de chlorophylle. Et c’est cet élément qui aide à ralentir le blanchissement des cheveux. Parallèlement, le produit compense les carences de l’organisme et le rajeunit en même temps. Par la même occasion, il tonifie et rend leur couleur naturelle aux cheveux. pt1cable:

jus d'herbe chez Pousse-Pousse

Les Plantes convertissent les rayons du soleil en énergie qui est ensuite stockée par les fibres. Or ceux qui consomment principalement de la viande et des produits laitiers se contentent d’absorber de l’énergie solaire “de seconde main” comme le disait Ann Wigmore. Alors que les aliments vivants absorbent l’énergie solaire et la transfèrent directement à notre organisme.

Le jus d’herbe, véritable cocktail solaire, tire ses pouvoirs miraculeux de la forte quantité de chlorophylle qu’il contient.
C’est le sang vert des plantes, la seule substance capable de transférer à travers les végétaux que nous absorbons, l’énergie du soleil qu’elle  a stockée.

C’est pourquoi, le jus d’herbe est un purificateur puissant du sang, il oxygène les cellules, purifie le foie, draine les métaux lourds et favorise l’élimination des toxines. Il stimule la digestion, améliore la circulation sanguine et restaure le bon fonctionnement des organes digestifs.

Il y a quelques années, j’ai fait deux pneumonies à quelques mois d’intervalle.

Après la deuxième, j’avais de la difficulté à lever les bras. Je devais me soutenir par mes bras pour pouvoir me lever ou m’asseoir.

J’ai rencontré mon médecin qui m’a prescrit des anti-inflammatoires. Par la suite, il m’a adressée à un rhumatologue, qui n’a jamais vraiment trouvé ce que j’avais. Il parlait d’un probable déconditionnement physique.

Comme je ne voulais pas prendre d’anti-inflammatoires qui ne m’aidaient pas vraiment et qui ne réglaient pas le problème à la source, je me suis tournée vers la nature. J’ai donc commencé une cure de jus d’herbe de blé. On peut acheter ce jus ou faire pousser sa propre herbe à partir d’un grain de blé biologique et en extraire le jus.

J’ai donc fait ce processus pendant trois à quatre mois, à raison d’une à deux onces par jour le matin, à jeûn. Je dois vous dire que cette herbe est extraordinaire, car j’ai été complètement rétablie. Cette herbe de blé nettoie notre corps qui, avec des années de mauvaise alimentation, en a grandement besoin. Elle agit sur l’acidité du corps et le réalcalinise.

On m’a dit que le fait de nettoyer notre corps avec cette herbe peut régler divers problèmes de santé. Depuis, je fais de deux à trois nettoyages par année. J’en ai donc fait mon médicament.

Je voulais partager avec vous l’expérience de l’herbe de blé. J’avais la peau très sèche et faisait de l’exzéma qui s,empirais de jour en jour. J’ai fait une cure de jus de blé durant trois semaines. La première semaine je prenais un glaçon par matin dans de l’eau et deux glaçons par jour le matin à jeun pour la suite.

Euréka! Après une semaine, je n’avais presque plus de peau sèche et d’exzéma.Grand soulagement pour moi.

p.s. le livre de Diane Perron sur l’alimentation vivante est une vrai petite mine d’Or pour tous ceux que la santé intéresse.

Il y a aussi un supplément alimentaire très peu connu. Il s’agit de l’huile de son de riz… Elle est distribué par Gamma FoRce et possède beaucoup de nutriment essentiels comme une centaine d’anti-oxydant différents, moulte vitamine etc…

Bonne santé à tous!

Publié par Marie-Andrée | 28 juillet 2009, 01:33

Bonjour,
Le jus d’herbe de blé de la ferme Eugénia est très bon. Il est poussé dans le fumier de verres de terres, qui lui, est nourri des racines d’herbe de blé. Il est donc riche.
Il se vend congelé en glaçon. On peut le trouver dans les magasins de produits naturels, le faire commander ou le commander soi-même. Attention: il doit être storé dans un grand congélo, s’il est consommé sur une période dépassant un ou deux mois. Les congélo de réfrigérateurs ne sont pas assez froids.
Sur l’emballage, on recommande de prendre deux glaçons à jeun le matin, 5 jours par semaine pendant trois semaines. Il faut le garder en bouche 20 à 30 secondes pour la première gorgée, pour activer l’effet entre la salive et le jus (meilleure assimilation). Il est aussi possible d’en prendre deux autres en après-midi. Mais commencer par une dose par jour. Voilà.
L’adresse internet de la ferme est facile à trouver: ferme eeugénia.

Publié par gege | 23 mai 2009, 23:14

J’ai vu un site internet où il est possible de consommer l’herble de blé sous forme de gélules? Est-ce fiable? Merci pour vos réponses.

Publié par Peggy | 6 janvier 2009, 14:05

Du jus d’herbe de blé fraichement extrait (fresh Wheatgrass juice) est disponible chez Liquid Nutrition à Montréal et Toronto, Ce sont des espaces santé spécialisés dans les smoothies naturels et les jus naturels frais, il on même des produits de santé naturel (vitamines, minéraux, cures nettoyantes, nutrition sportive…)Je crois qu’il on plus de 12 magasins en tout. http://www.liquidnutrition.ca

Publié par Catherine | 9 octobre 2008, 14:44

Bonjour

Mon nom est Diane Perron auteure de Reconstruise votre sante par l`Alimentation vivante. J`aimerais repondre à quelques questions soulevees. L`herbe de ble apporte beaucoup pour le corps Je me suis moi-même guerie d un cancer rare grâce à l herbe de ble et l alimentation vivante
Il est important de savoir dans chaque cas de quelle façon le consommer selon que l`on est plus ou moins intoxique ou selon le problème de sante que l` on a. Si on vit une mauvaise experience on peut developper un rejet face à cet aliment sans comprendre pourquoi on a vecu cela.
Il est toujours mieux de le consommer frais car un aliment a encore plus d efficacite lorsqu il est vivant. Le principe de manger vivant est de manger quelque chose qui donne de la vie au corps. Lorsqu un jus est extrait que ce soit l`herbe de ble ou tout autre jus il perd un gros pourcentage de ses elements nutritifs et son energie au bout de 15 minutes.
Pour aider à lutter contre l`inflammation il est important qu un gros pourcentage de notre alimentation soit crue et vivante.
Une dame demande aussi la difference entre le jus d orge et le jus d herbe de ble. Le jus d orge frais est aussi très nutritif mais d un goût epouvantable. Je n en connais pas beaucoup qui reussissent à le boire.
Au revoir et portez-vous bien!
Diane Perron

Publié par Diane Perron | 30 septembre 2008, 17:52

Bonjour

Ecoutez, ce que vous dite au sujet de l’herbe de blé me donne envie d’y croire. Alors ce que je voudrais vraiment savoir: avez-vous uniquement pris le jus, car je suis diabétique je l’ai pris quelques temps, mais les résultats ne sont pas probants pour ne pas dire aucune amélioration.
Je mange pas mal de crudités, mais il m’arrive de faire des écarts disons que 80% de mon alimentation c’est du cru.
Alors, répondez-moi en toute franchise.
Merci et à bientôt.
PS: je lefais pousser moi-même et ai un extracteur.

Publié par monique | 16 septembre 2008, 07:49

j,ai 69 ans et je joue encore au hockey j,ai un lancer du poignet tellement puissant que des citoiens FRANCOPHONES DE RACE blanche ont crue bon de signaler 911 et j,ai ete menoter ( manumilitairement et emptisonner, j,atribut ma tres bonne condition physique au fait que je ne mange pas de marde italiennes crazy: crazy::crazy::crazy::c

Publié par g,roberge | 14 septembre 2008, 12:19

J’ai démarré une cure il y a maintenant deux mois et je dois avouer que l’effet est réel.
C’est d’ailleurs assez hallucinant… Aujourd’hui, je ne regrette pas l’investissement (car ce n’est pas donné)

J’ai un rythme de travail vraiment très soutenu : on n’est dérangé constamment ; on doit faire preuve de beaucoup d’adaptabilité, de résistance et d’adaptation au stress, aux agressions verbales, aux changements de toute sorte tout en faisant preuve de rigueur et d’attention, …PAs de bureau à soi, beaucoup de bruit, du brassage en permanence, pression des chiffres, des résultats, pressions morales etc

Ajoutons à cela que je me lève tôt : 5H45
et que j’ai repris un entrainement sportif un peu plus intensif le week-end.

Je n’ai pas ressenti les effets immédiatement. Il ne faut pas s’attendre à un coup de fouet type caféine ou autre excitant. En revanche, l’énergie est venue, en douceur et « comme en profondeur ».

Je venais à peine de reprendre la course à pieds que j’ai tout à coup découvert que je pouvais pousser bien au delà de ce que je courais auparavent(jusqu’à 45 minutes avant).
J’ai pu courir un peu plus de deux heures, ce qui ne m’était jamais arrivé. Je me sens d’attaque pour recommencer ce week-end et le suivant …

Mon rythme au travail continue à être très dûr mais je me sens vraiment beaucoup mieux. Je sens un réel mieux-être.
Autres constatations : très bonne élimination due à la richesse en chlorophylle du jus d’herbe d’orge. Je dors beaucoup mieux. Bon état de la peau. Cheveux qui semblent avoir poussé beaucoup plus vite et en bonne santé…
Je pense que le tout est imbriqué, l’apport d’énergie amenant une dépense d’énergie plus grande, elle-même générant une meilleure qualité de repos et donc au final une plus grande source d’énergie.

Je rappelle aussi que le jus d’herbe d’orge a un potentiel nutritionnel fantastique et qu’il contient toutes les vitamines, minéraux, acides aminés, enzimes et antioxydants nécessaires.

Comme autre ingrédient naturel très bon pour l’organisme : le produit fabriqué par la ruche.

Les 1001 vertus de la gelée royale !

Par Michel de Sarrieu, Docteur en pharmacie et Directeur Scientifique de Fleurance Nature

La gelée royale en quelques définitions

D’où vient la gelée royale? :

Il s’agit du produit de la sécrétion des glandes des abeilles ouvrières nourricières (entre le 5ème et le 14ème jour de leur existence)

Quelle forme a la gelée royale à l’état pur ?

La gelée royale est souvent assimilée au miel. Si sa consistance gélatineuse est en effet assez proche, elle n’en a pourtant ni le goût (plus acide), ni la couleur : c’est en effet une substance jaune pâle presque laiteuse aux reflets nacrés et à la saveur à la fois acide et peu sucrée.

A quoi sert la gelée royale à l’origine ?

Les abeilles la sécrètent car c’est d’abord la nourriture de toutes les larves de la colonie, de leur éclosion à leur 3ème jour et la nourriture exclusive de la reine pendant toute son existence, qui vit d’ailleurs 40 fois plus longtemps que les autres abeilles ! Nommé également  »lait d’abeille », elle constitue un concentré nutritif très riche qui permet une croissance rapide des larves d’abeille. A noter : les guêpes sont également aptes à sécréter de la gelée royale mais ne s’en servent qu’en cas de force majeure (Mort d’une reine par exemple)

Comment la gelée royale est-elle récoltée ?

La technique de récolte est très particulière et pratiquée par des apiculteurs spécialisés. En bref, la ruche est rendue orpheline en lui retirant sa reine et des « cadres » sont placés dans la ruche avec des ébauches de cellule royale remplies de larves d’ouvrières. Les abeilles nourrices vont alors servir de la gelée royale en abondance aux jeunes larves. Le pic étant atteint le 3ème jour, les apiculteurs vont alors prélever les cadres et aspirer la gelée royale cellule par cellule. Une ruche ne pourra pas donner plus de 500 grammes de gelée royale par an.

Comment conserver de manière optimale la gelée royale ?

La gelée royale est un produit acide et fragile. Sous sa forme « pure », pour pouvoir la conserver plusieurs mois, il faut la garder au froid (entre 2° et 5°C), à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Les bienfaits et la composition de la gelée royale ?

Nutritionnellement parlant, la gelée royale c’est :

  • 66% d’eau
  • 13 % de protides (acides aminés)
  • 14,5% de glucides
  • 4,5% de lipides

La Gelée Royale est un véritable concentré d’éléments vitaux : vitamines du groupe B (B3, B5, B8, B9), vitamines A, C, D et E, minéraux (cuivre, phosphore, fer…), nombreux acides aminés et acides gras essentiels. Elle contient également d’autres nutriments tels que l’acétylcholine (indispensable au bon fonctionnement des cellules nerveuses et des neurones) et des principes anti-bactériens. La gelée royale est notamment le produit naturel le plus riche en vitamines B5. Toutes ces substances sont notamment connues pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Pourquoi faire des cures de gelée royale ?

La gelée royale est une source de vitalité légendaire, un mélange de substances actives.
Redynamisante et Revitalisante, c’est une source d’avantages nutritifs, énergétiques et métaboliques, particulièrement pour les enfants et les personnes âgées :

  • Elle améliore les performances physiques et intellectuelles. (Notamment la mémoire)
  • Elle renforce les défenses de l’organisme et accroît l’endurance à la fatigue et la résistance au froid.
  • Elle entretient la vivacité d’esprit grâce à ses nombreux principes actifs revitalisants
  • Elle améliore également la résistance au stress et diminue l’émotivité.
  • Les chanteurs s’en servent même pour détendre leurs cordes vocales car le mélange acide et sucré apporte de très bons résultats !
  • Elle ralentit les effets du vieillissement de la peau et des phanères (cheveux et ongles) en particulier du fait de sa richesse en vitamines du groupe B.

> Gelée royale et vitalité

LA GELEE ROYALE est un produit exceptionnel pour l’organisme qui sauvegardera tout ce qui peut vous aider à bien vieillir : c’est un excellent reconstituant et stimulant conseillé à tous ceux qui veulent retrouver leur dynamisme !
Les principales vertus de la gelée royale :

  • Elle améliore les performances physiques et intellectuelle. (Notamment la mémoire)
  • Elle renforce les défenses de l’organisme et accroît l’endurance à la fatigue.
  • Elle entretient la vivacité d’esprit grâce à ses nombreux principes actifs revitalisants
  • Elle améliore également la résistance au stress et diminue l’émotivité.
  • Elle peut être prise à tout âge et par tous et se révèle d’ailleurs particulièrement efficace chez les enfants et les personnes âgées.

> Gelée royale et beauté

La gelée royale a une composition très riche et très complète en nutriments (glucides, lipides, protéines, minéraux et vitamines). Bien connue pour ses importantes propriétés énergétiques et nutritives, elle est également rééquilibrante et revitalisante pour l’épiderme ce qui en fait un actif cosmétique particulièrement recommandé pour les soins nutritifs et régénérants.
Elle est capable, à elle seule, d’éliminer les traces de fatigue et de lassitude de la peau et de lui rendre son éclat et sa douceur.

Voir notre gamme cosmétique BIO à base de gelée royale

Comment la consommer ?

On recommande en général de prendre un demi gramme à 1 gramme de Gelée Royale le matin à jeûn, en fonction des besoins et en cure d’un mois, particulièrement aux changements de saison. Vous pouvez la consommer avec un peu de confiture ou de miel notamment pour les jeunes enfants.

Quelles précautions prendre ?

La gelée royale craint la chaleur, n’oubliez pas de la conserver aux frais, dans le bas de votre réfrigérateur.

Qu’est-ce que la Gelée Royale Bio ?

L’Agriculture Biologique est un mode de production qui assure le recours à des méthodes de culture et d’élevage respectueuses de l’environnement, excluant par conséquent l’utilisation de pesticides et d’engrais chimiques de synthèse. Les produits se revendiquant de l’Agriculture Biologique sont strictement contrôlés et répondent à un cahier des charges très précis. Les abeilles productrices de la Gelée Royale Bio sont ainsi élevées dans leur milieu naturel sauvage et butinent sur les fleurs de champs 100% bio.
Ceci garantit donc un produit d’une qualité irréprochable. Fleurance Nature a reçu pour sa Gelée Royale le label AB certifié par ECOCERT, l’un des principaux organismes officiels qui réalise des contrôles réguliers pour s’assurer du respect du cahier des charges de la production biologique.
De plus, la Gelée Royale Bio est certifiée sans additif ni ajout d’eau. La Gelée Royale Bio vous assure un plein de vitalité, avec un produit d’une très haute qualité et obtenu dans le respect de l’environnement, deux garanties chères à Fleurance Nature pour retrouver forme et tonus et lutter contre les petits « coups de pompe » passagers.
La Gelée Royale bio de Fleurance nature est importée car la production française est encore insuffisante, mais sa qualité n’en est pas moins irréprochable.

Qui peut prendre de la Gelée Royale ?

La gelée royale peut être prise à tout âge :

  • Le jeune enfant et l’enfant pour améliorer sa croissance,
  • L’adulte (pour un meilleur rendement, physique, intellectuel ou sexuel),
  • Le sportif,
  • L’étudiant à l’occasion des examens pour mieux apprendre et mémoriser,
  • La femme enceinte,
  • Les seniors.

Quel Miel pour réguler quel problème ?

Miels Grands Crûs Régionaux

 La richesse et la diversité florale des terroirs de France ont donné naissance à de grands crûs multifloraux de miel de régions.


Miel de tilleul

Ambré, clair. très parfumé et au goût prononcé de menthe et de fleurs de tilleul. C’est un miel de qualité, assez peu répandu en France. Un miel pour le soir. 



Miel de Thym

Foncé et fortement aromatique. C’est le miel chaud des garrigues ou des collines espagnoles. Son odeur un forte est largement compensée par son goût corsé et son agréable tenue en bouche. Le miel pour la saison froide. 


Miel de Thym

Foncé et fortement aromatique. C’est le miel chaud des garrigues ou des collines espagnoles. Son odeur un forte est largement compensée par son goût corsé et son agréable tenue en bouche. Le miel pour la saison froide.




Miel de Romarin

Blanc et très rare en France. Souvent produit dans les Corbières, c’est le fameux « miel de Narbonne » que les Romains considéraient comme le meilleur miel du monde. Miel précieux à la saveur délicate et à la cristallisation fine et fondante. Un miel pour la fatigue. 



Miel de Fleur d’Oranger

Doré, clair ou parfois un peu oranger. Miel exquis où transparaît l’arôme délicat des fleurs d’oranger. Récolté dans l’immense « plaine des oranger » (azabar) non loin de Valencia aux abords de la Méditerranée. Un miel léger et agréable.  


Miel de Montagne

Ambré, clair ou parfois un peu foncé lorsque s’y mêle le sapin ou le serpolet. C’est un miel de flore très variée, récolté en moyenne ou haute montagne. On peut y trouver du bleuet, du chardon, de l’aubépine ou de la fleur de prairie. Un miel pour entretenir la forme.  


Miel de Millefleurs

Ambré ou foncé selon les années ou l’origine. C’est un miel très doux, très polyfloral, issu de fleurs de prairies, de garrigues et où l’on retrouve invariablement du tournesol, de la vesce, du sainfoin, de la centaurée ou de la bourdaine voire du thym. Le miel familial pour toute l’année.  


Miel d’Eucalyptus

Miel foncé, agréablement parfumé. c’est le miel corsé des arbres du grand sud ibérique ou d’Australie dont les abeilles butinent les grosses fleurs solitaires. Un miel pour l’hiver.  


Miel de Citronnier

Clair et délicatement parfumé. Ce miel rare est originaire de Sicile ou d’Andalousie. Son léger goût d’agrumes et sa finesse le désigne comme un grand cru mais sa production est malheureusement irrégulière.  


Miel de Châtaignier

Le miel de châtaignier est brun et parfois presque rouge. C’est le miel fort et tonique des Cévennes ou des forêts alentour du Massif Central. Il est plus corsé dans les zones ou la production de miel est accompagnée de production de miellat.  


Miel d’Acacia de France

Longtemps liquide et claire. On y retrouve le parfum sucré de la fleur blanche et fragile de l’acacia ou du robinier faux acacia. Il est récolté aux abords des cours d’eau ou sur les versants boisés de plusieurs régions de France. Ce miel est très léger et convient très bien pour l’été.  

En binôme de la gelée Royale, je vous conseille de faire une cure de Ginseng

Ginseng
 feuilles et fruits de Panax ginseng
Le ginseng (Panax ginseng C.A. Meyer) est une plante originaire d’Asie du Nord-Est, dont la racine est réputée pour ses propriétés pharmaceutiques. Le nom générique « Panax » vient des mots grecs Pan, qui signifie « tout », et Akos qui veut dire « remède ». Panax (en français : panacée) désigne donc le remède universel. Le ginseng est une base essentielle de la pharmacopée asiatique et sa renommée est proverbiale en Asie.

Herbe divine, racine de vie, c’est ainsi que les Chinois ont qualifié cette plante qui, selon une légende, ne peut être cueillie que par les wa-pang-suis, chasseurs-cueilleurs spécialement formés et rassemblés en une guilde. C’est que, voyez-vous, la nuit, les racines changent de place. Eh oui, heureusement, les wa-pang-suis peuvent les repérer grâce à une lueur particulière que la plante émet et qu’ils ont appris à reconnaître! Armés de minuscules arcs et de flèches en or attachées à un cordon, ils le chassent comme ils le feraient pour un gibier royal.

Prisé, donc, et glorifié par près du quart de la population du globe, le ginseng a fait l’objet, au cours des siècles, d’un commerce extrêmement lucratif. On a dit, qu’à cause de lui, de nombreuses fortunes se sont faites et défaites en un seul jour.

En Amérique, tout a commencé lorsque le père Francis Lafitau, dont la mission consistait à évangéliser les « Indiens » du Québec, découvrit, qu’il poussait une espèce indigène de ginseng dans nos forêts de feuillus. Il fit cette observation grâce au frère Jartoux, un jésuite vivant en Chine, qui lui avait fait parvenir une description du ginseng oriental. En peu de temps, il devint plus lucratif de courir les bois à la recherche de la racine que de cultiver la terre et nombre de fermiers abandonnèrent la culture du blé, pourtant denrée essentielle, pour s’adonner à cette activité. Ceux qui étaient restés sur les fermes se retrouvèrent rapidement sans main-d’oeuvre, les « Indiens » qu’ils embauchaient ayant abandonné leur travail pour partir à la recherche de cet or végétal qui promettait des revenus fabuleux. On a d’ailleurs assimilé ce formidable déplacement de personnes à la ruée vers l’or qu’a connue la Californie au XIXe siècle.

Dès le XVIIIe siècle, des tonnes de racines de ginseng étaient expédiées du Canada et des États-Unis vers la Chine, si bien qu’à la fin du XIXe siècle, la plante a pratiquement disparu du Québec et de l’Ontario, provinces où elle était particulièrement abondante. Aujourd’hui, elle ne survit d’ailleurs que dans de très rares stations, dont l’emplacement est gardé jalousement secret par quelques botanistes absolument incorruptibles. Vos chances, donc, de tomber sur une talle sauvage sont à peu près aussi grandes que celles de rencontrer un scarabée doré en pleine rue Sainte-Catherine. Idem pour les États-Unis, où le ginseng ne pousse plus que dans les endroits infestés de serpents, fréquentés uniquement par une poignée de cueilleurs au coeur solidement accroché.

En Asie, sa culture fait l’objet de soins attentifs. Ainsi, en Corée, le gros des cultures est confiné dans les limites d’une ancienne cité d’environ 40 kilomètres de diamètre, entièrement entourée de murs de pierre. Surveillées 24 heures sur 24 par des gardes armés, les cultures sont sous le monopole de l’État, qui détermine les normes de qualité, les prix et les volumes que les fermiers peuvent produire. Au Vietnam, où pousse une espèce locale rare, on a entouré de hautes clôtures métalliques les enceintes où elle s’est établie mais faute de budget pour exercer une véritable surveillance, les « braconniers » s’en donnent à coeur joie et sont en train de décimer les populations. En Chine, où il poussait jadis à l’état sauvage, il s’est quasiment éteint à cause de la surexploitation des forêts.

Le ginseng le plus réputé est cultivé en Corée. Les Coréens l’appellent « insam » (인삼 ou 人参), la racine en forme d’homme ou « goryo insam » (고려인삼 ou 高麗人参). En effet, une racine âgée peut prendre une allure anthropomorphe (un tronc avec deux bras et deux jambes). Le mot « ginseng » vient du chinois mandarin « rénshēn », « rén » désignant « l’homme », et « shēn » signifiant « racine » (simplifié: ; traditionnel : ). « Rénshēn » est devenu ginseng comme une prononciation anglaise de la manière japonaise de lire ces caractères chinois. Cependant, aujourd’hui, le mot japonais correspondant à ces caractères, « ninjin » (人参?), signifie « carotte », et en japonais le ginseng s’appelle « chosen ninjin » (朝鮮人参?), à partir de Choson (朝鮮?), nom de la dernière dynastie régnante de Corée.

Le ginseng doit être cultivé pendant plusieurs années pour que le rhizome acquière toutes ses qualités. Selon l’âge de la plante, la racine se vendra à des prix plus ou moins élevés. Il s’agit cependant dans tous les cas d’un produit coûteux, car sa culture nécessite beaucoup de soin. Le commerce du ginseng est fortement encadré par l’État sud-coréen, afin d’assurer la qualité du label Ginseng coréen. Il arrive régulièrement qu’en Corée un promeneur chanceux découvre un ginseng sauvage. Le rhizome sera alors vendu aux enchères, à des prix inimaginables.

Il y a aussi le Ginkgo :

Plante Médicinale améliorant lesperformances du cerveau (mémorisation, vascularisation,…), se présente souvent sous forme de gélules ou comprimés standardisés.

Ginkgo plante médicinale
Photo de l’arbre de ginkgo (jeune arbre) dans la nature (photo prise au Jardin Botanique de Genève, Suisse)

Anti-oxydant, inhibition de l’agrégation plaquettaire, régulateur de la vascularisation du cerveau.

Pour lutter contre les pertes de mémoires par exemple chez des sujets âgés (y.c maladie d’Alzheimer), troubles de la concentration, troubles vasculaires périphériques, bourdonnements dans l’oreille (= acouphène) ou vertigesanxiété (selon des études de 2007).

Grâce à ses molécules, le ginkgo exerce également un effet anti-oxydant et protecteur. Cette plante aurait par exemple des vertus préventives contre les tumeurs et l’athérosclérose.

rana
  Paullinia cupana

Le guarana, véritable coupe faim naturel !

Plante originaire d’Amazonie reconnue pour ses vertus amincissantes. Le guarana contient de la caféine permettant de diminuer de manière conséquente la sensation de faim, facilitant ainsi la perte de poids. Il stimule également le système nerveux, pour garder l’esprit actif.

Nom botanique : Paullinia cupana ou sorbilis, famille des sapindacées.
Partie utilisée : Les graines.
Origine : Brésil et d’autres pays d’Amazonie.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :