La littérature maghrébine de langue française, une littérature que l’on peut aimer ou pas, mais que l’on ne peut plus ignorer. Tahar Ben Jelloun – la passerelle entre les cultures occidentales et orientales. Maï Salaün

Publié le
The Sand Child

Image via Wikipedia

LEXPRESS.fr à publié le 21/06/2011 à 18:30 un article sur :

Tahar Ben Jelloun

récompensé pour son

analyse des printemps

arabe.

En effet, Tahar Ben Jelloun a reçu

le prix de la Paix Erich Maria.

Remarqué pour son essai L’étincelle, voici une position d’un des intellectuels maghébins les plus reconnus en France sur la Révolte dans les pays arabes.

Tahar Ben Jelloun récompensé pour son analyse des printemps arabes Des manifestants à Tunis, le 19 février 2011 – afp.com/Fethi Belaid
 L’étincelle de Tahar Ben Jelloun lui a valu d’être récompensé par le Prix de la Paix Erich Maria Remarque. Le jury a salué une oeuvre qui favorise « la coexistence pacifique entre les cultures chrétiennes et islamiques » a déclaré Claus Rollinger, le président du jury, recteur de l’université d’Osnabrück, en Allemagne.

Dans son essai publié le 6 juin chez Gallimard, l’écrivain franco-marocain livre une analyse des révoltes dans les différents pays arabes, tenant compte des spécificités de chacun.

Le prix de la Paix Maria Remarque est remis tous les deux ans dans la ville allemande d’Osnabrück. Il récompense une oeuvre qui aborde le thème de « la paix intérieure et extérieure ».

 

Mais, connaissez-vous Tahar Ben Jelloun ?

Voici quelques éléments de réponse sur son parcours de vie :

Tahar Ben Jelloun (en arabe : طاهر بنجلون) est un écrivain et poète marocain de langue française né à Fès le 1er décembre 1944.

Après avoir fréquenté une école primaire bilingue arabo-francophone, il a étudié au lycée français de Tanger à l’âge de dix-huit ans puis fit des études de philosophie à l’université Mohammed-V de Rabat où il écrivit ses premiers poèmes, recueillis dans Hommes sous linceul de silence (1971).

Il enseigna ensuite la philosophie au Maroc, mais dû partir pour la France en 1971 car l’enseignement de la philosophie fut arabisé, et il n’était pas formé pour cela.

Il écrivit à de nombreuses reprises pour le quotidien Le Monde à partir de 1972.

Il poursuivit par un doctorat de psychiatrie sociale obtenu en 1975.

Son écriture profita de son expérience de psychothérapeute (La Réclusion solitaire , 1976 – excellent, je vous le conseille).

En 1985 il publia le roman L’Enfant de sable qui le rendit célèbre.

Il a obtenu le prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée, à première lecture, cette histoire est très simple, il est préférable de la lire plusieurs fois puisqu’il y a de nombreux niveaux de compréhension et d’accessibilité aux différents sous entendu + connaître la culture musulman pour les comprendre, une suite à L’Enfant de sable.

Tahar Ben Jelloun vit actuellement à Paris avec sa femme et sa fille Mérième, pour qui il a écrit plusieurs ouvrages pédagogiques (Le Racisme expliqué à ma fille, 1997). Il est aujourd’hui régulièrement sollicité pour des interventions dans les écoles et collèges.

Son œuvre a été traduite dans de nombreuses langues ; citons particulièrement L’Enfant de sable et La Nuit sacrée (43 langues) ainsi que Le Racisme expliqué à ma fille (25 langues dont l’espéranto). La plupart de ses livres ont été traduits en arabe, parfois avec des révisions par l’auteur lui-même.

Ainsi «L’Enfant de sable » (Seuil 1985) et « La Nuit sacrée » Prix Goncourt 1987 ont été traduits dans 43 langues dont, en dehors des langues européennes et de l’anglais, l’indonésien, le lithuanien, le vietnamien, le hindi, l’hébreu, le japonais, le coréen, le chinois, l’albanais, le slovène, l’arabe etc.

« Le racisme expliqué à ma fille » qui est un best seller en France, Italie et Allemagne a été traduit dans 33 langues dont les trois langues principales d’Afrique du Sud (l’Afrikaan, le Siswati et l’Ixixhosa), le bosniaque et l’esperanto !
Tahar Ben Jelloun a reçu le Prix IMPAC à Dublin en juin 2004 ; ce prix, décerné par un jury international après une sélection faite par 162 bibliothèques et librairies anglo-saxones a couronné le roman « Cette aveuglante absence de lumière », livre écrit à la demande et après un entretien avec un ancien prisonnier du bagne de Tazmamart au Maroc.

Je vous conseille de lire également Moha le Fou, Moha le Sage et Stratégie d’écriture. En effet, vous en apprendrez plus sur la richesse de la culture et de la philosophie arabe (non islamisme).

Avec  Moha le Fou, Moha le Sage vous aurez accès dans un tout petit livre de poche, à toute la dimension de la transmission du savoir par l’oral, les 7 piliers de l’Islam, le monde mystique et fantasmagorique de la culture populaire et philosophique du Maghreb.

Avec Stratégie d’écriture là c’est beaucoup moins accessible, beaucoup plus technique. Je vous avertie il faut aimer l’écriture, les tournures de phrases et être ouvert aux techniques d’écriture et d’avoir l’esprit ouvert. Ce livre est une passerelle entre la culture occidentale et celle orientale. Néanmoins, il est passionnant et vous apprendra plein de notions du savoir musulmans du monde d’Epictète et d’Avéroes entre autres. L’oeuvre de Tahar Ben Jelloun constitue indiscutablement une entrée possible, et non des moindres, dans l’étude de la littérature maghrébine de langue française en particulier et dans celle des littératures de langue française en général. En effet, que l’on s’occupe du récit, de l’espace, du temps ou des figures de style dans les textes jellouniens, on finit toujours par mettre à nu les stratégies d’une écriture qui reste enracinée dans son terroir, tout en revendiquant son ouverture son ouverture d’écoute et sur la parole de l’autre, pour rappeler, sans doute à une nouvelle manière de concevoir le contact des cultures et la relation entre les peuples. Telle est l’idée centrale qui a présidé à l’élaboration de et ensemble de travaux dus à des universitaires de Rennes II, Grenoble III, Strasbourg en France et de Marrakech, Tunis I, Université du Centre-Tunisie au Maghreb, entre autres.

BEN JELLOUN Tahar

Que pensez-vous de

Tahar BEN JELLOUN ?

Donnez votre avis sur la vie de Tahar BEN JELLOUN !
Qui représente Tahar BEN JELLOUN pour vous ?
Vous l’aimez ? Vous détestez ? Pourquoi ? Racontez-moi :

Une réponse "

  1. Pingback: Yosh

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :