Quelques phrases du Prince qui a régné 14 ans sur la France, le Président de la République de toute une jeunesse, celle de la génération trentenaire d’aujourd’hui : voici François Mitterrand.

Publié le

Voici quelques lignes imagées du second animal politique qu’ a connu la République Française, à nos jours et le seul connu de notre génération, que fût François Mitterrand.

Entrée en matière :

François Mitterrand ouvrant la voie à sa cour. Maï Salaün

François Mitterrand ouvrant la voie à sa cour. Maï Salaün

« Il faut l’échec en France pour acquérir le nimbe du prestige, pour se voir reconnaître l’infaillibilité. Je suis sur la bonne voie. »

Pour progresser dans son travail, il fallait être dans le premier cercle.

Mitterrand vous convainquant de ce qu'il faut croire. Maï Salaün

François Mitterrand vous convainquant de ce qu'il faut croire., sans vous laissez transparaître ce qu'il pense... Maï Salaün

« Je ne rêve pas d’une société idéale. Je cherche à éliminer les inégalités qui sont à portée de la main. »

Le Prince était disponible que si les sujets n’étaient pas trop délicats.

Les mains de François Mitterrand

Les mains de François Mitterrand. Maï SALAÜN

 

C’est le Prince qui coupait ou faisait allumé la caméra.

François_Mitterand_avec Jack_Lang_entre_autres

François Mitterrand avec Jack Lang et quelques membres de sa cour. Maï Salaün

 » Changer la vie ? On ne la changera pas, en dépit du Programme commun, en dépit de notre volonté commune, si chacun d’entre nous, à lui tout seul, n’est pas d’abord responsable, de lui-même et ne se veut pas responsable des autres. « 

 

En regardant Mitterrand, je vois à travers lui, un vieux lion, sage, plein de savoir et de sagesse, et sachant très bien où amener son interlocuteur, son public, et un plaisir malin de jouer avec lui, tout en le dominant tout le temps, tout en lui faisant croire que c’est lui la proie fragilisée par l’âge et la maladie. Là est tout son pouvoir, son savoir.

François Mitterrand et Martine Aubry

François Mitterrand et Martine Aubry. Maï Salaün

« Il faut cueillir les cerises, une à une, sinon on fait de la confiture. »

Le Prince acceptait la caméra puisqu’il est persuadé de maîtriser son image.

Mitterrand_ds_son_bureau_présidentiel_Maï_Salaün

François Mitterrand dans son bureau présidentiel Maï Salaün

 » Il y a des moments où l’on a beau expliquer, il faut savoir qu’on ne sera pas entendu. »

François Mitterrand en discussion avec son conseiller de la communication. Maï Salaün

François Mitterrand en discussion avec son conseiller de la communication. Maï Salaün

« Je pense que la géopolitique de l’Europe a grand besoin, elle aussi, d’une théorie des ensembles. Le temps des empires s’éloigne. Commence celui des contrats, je veux des obligations mutuelles librement contractées, acceptées. Je pose une dernière fois la question : que feraient les Européens sans l’Europe ? « 

Avec le Prince, c’était les mots qui comptaient.

François Mitterrand en toute sérénité. Maï Salaün

François Mitterrand en toute sérénité. Maï Salaün

«  Les grands principes politiques et philosophiques, c’est comme une lumière qui éclaire le terrain dans la nuit. Ensuite entre en jeu, les égoïsmes et la médiocrité. Ça se sont des valeurs sûres sur lesquelles on peut toujours compter. » 

Vous êtes venu pour voir :

François Mitterrand en toute liberté. Maï Salaün

François Mitterrand en toute liberté. Maï Salaün

 » De Gaulle c’était un grand homme. Mais je n’ai pas besoin de son képi. Quand j’ai froid, j’ai mon chapeau. Tout le monde s’assoit sur mes chapeaux. Du coup j’en change tout le temps. « 

La démocratie citoyenne et laïque :

François Mitterrand face aux journalistes les motivant à faire vivre la démocratie laïque. Maï SALAÜN

François Mitterrand face aux journalistes les motivant à faire vivre la démocratie laïque. Maï SALAÜN

 » En démocratie, il est plus efficace et plus satisfaisant de changer la société par des contrats que par des décrets. Ainsi, chacun se trouvera-t-il devant ses responsabilités. « 

Vous trouverez ci-dessous quelques images de François Mitterrand :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

À propos de Maï SALAÜN

Tous les grands qui ont réussi dans le passé ont été des visionnaires, des hommes et des femmes qui se sont projetés dans l'avenir. Ils ont pensé à ce qu'ils pourraient être, plutôt qu'à ce qu'ils étaient déjà et ensuite, ils se sont mis en action pour faire de leur vision une réalité. Femme libre indépendante intolérante indécente incandescente. Une extrémiste de l amour et totalement conformiste sur la vie avec une arme de destruction massive : le facteur travail. J'ai les goûts les plus simples du monde, je ne me contente que du meilleur.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :