Les Dassault : Une Famille Gaulliste.

Publié le

Une Famille Gaulliste, au delà des générations.

Après Marcel, Serge voici Olivier Dassault est né le 1er juin 1951 à Boulogne-Billancourt.
Ingénieur de l’Ecole de l’Air (1974), Olivier Dassault a suivi une formation scientifique et économique de haut niveau. Il est titulaire d’un DEA de mathématiques de la décision et d’un doctorat d’informatique de gestion. Il a été maître de conférences à HEC.

Député de l’Oise, il est aussi Président du conseil de surveillance du groupe de presse Valmonde (Valeurs actuelles, Le Spectacle du Monde, Jours de Chasse). Depuis l’entrée du groupe Dassault dans le Figaro, il est administrateur de la Socpresse et du Figaro.

Il est pilote professionnel IFR – le seul pilote au monde qualifié sur la totalité de la gamme d’avions d’affaire Falcon – et détient plusieurs records du monde de vitesse.

Au décès de Marcel Dassault, en 1986, son père, Serge Dassault, président de Dassault aviation, lui confie plusieurs missions et responsabilités au sein de l’entreprise, le nommant, notamment, directeur adjoint d’Europe Falcon Service, et directeur de la stratégie des avions civils de la Société Dassault Aviation. Aujourd’hui encore, il participe à l’activité de l’entreprise, en tant qu’administrateur et, notamment, à l’occasion des salons internationaux ou en prospectant de nouveaux clients.

Fort de son expérience de conseiller de Paris (de 1977 à 1989), Olivier Dassault reconquiert la première circonscription de l’Oise en 1988. Cette circonscription, du fait du redécoupage, n’était plus tout à fait celle de Marcel Dassault, et avait basculé fortement à gauche (François Mitterrand y obtint près de 60% des suffrages lors des élections présidentielles de 1988). En dépit des fortes réticences généralement exprimées à l’époque et des prévisions alarmantes, il se porta candidat et fut élu. Réélu député en 1993, au premier tour, il le sera encore le 16 juin 2002 avec près de 57% des suffrages.

Profondément attaché à la région de Beauvais, il y fut, dès 1989, conseiller municipal, puis tête de liste pour les élections régionales de 1992. Il devint Premier vice-président du Conseil régional de Picardie. Candidat, en 1994, à l’occasion d’une élection cantonale partielle, il fut Conseiller général de l’Oise (canton de Beauvais Nord-est) de 1994 à 1998.

A l’Assemblée nationale, il est membre de la commission des finances. Rapporteur spécial du budget du commerce extérieur de mars 1993 à mai 1997, il est aujourd’hui Rapporteur spécial du budget de la Culture, pour la XIIème législature. Parlementaire nommé en mission par le Premier ministre (mars-octobre 1994), il est l’auteur de deux études remarquées à l’époque : un rapport d’information pour la commission des finances de l’Assemblée nationale, « l’Asie : un défi et une chance pour l’exportation », et un rapport au Premier ministre, « Le Portage : une technique d’internationalisation des PME ». En liaison directe avec ces travaux, il remettra un rapport sur l’industrie à Jacques Chirac, alors candidat à l’élection présidentielle. De nombreuses mesures préconisées dans cet ouvrage, qui conserve son actualité, ont été mises en oeuvre. Olivier Dassault fut également délégué national du RPR chargé de la mondialisation et du commerce extérieur. Il fut notamment, l’auteur du « Livre blanc sur le commerce extérieur de la France » (1991) et d’une synthèse pour l’Association des amis de Jacques Chirac intitulée « La mondialisation, un atout dans notre main », en avril 2000. Fondateur, avec Yves Galland, alors ministre du commerce extérieur, du club « Partenariat France »,, chargé d’aider les PME françaises à l’exportation, il en est le président d’honneur depuis 1996.

A son retour à l’Assemblée, dès juillet 2002, il fonde, avec Jean-Michel Fourgous et Hervé Novelli, le Groupe d’étude parlementaire « Génération entreprise ».

Député, Olivier Dassault est aussi le compositeur de l’emblème sonore de l’Assemblée nationale, offrant à cette institution une autre face de sa personnalité créative. Apparenté à Darius Milhaud, il laisse libre court à son talent de compositeur et de photographe. On lui doit de nombreuses musiques originales de films, mais aussi la réalisation de courts métrages et de films publicitaires. Pionnier en Europe de l’emblème sonore, il a imaginé l’identité de nombreuses collectivités ou sociétés. Fasciné par le titre de l’ouvrage de Paul Claudel, « L’oeil écoute », il est aussi un photographe renommé. Il a publié dix ouvrages de photographie.

C’est un fidèle du Gaullisme et il a un véritable esprit de compagnonnage, toujours disponible pour aider ses compatriotes sans faire de la démagogie, qualités rares chez nos hommes politiques.

Pour en savoir plus, cliquer sur le lien suivant : http://www.facebook.com/pages/Olivier-DASSAULT/122553704501400?sk=info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :