L’âge de départ légal à la retraite – la Loi promulguée et appliquée ce jour : effets immédiats puisque dès ce 1er juillet selon les nouvelles règles, tous les salariés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951 inclus et qui auraient envisagé de partir cet été à la retraite devront attendre quatre mois de plus.

Publié le
Né entre le 1er juillet 1951 et janvier 1956, vous aurez à travailler jusqu’à 60 ans et 4 mois. Ensuite l’âge de départ à la retraite est fixé à 62 ans contre 60 ans jusqu’à présent.
01/07 | 07:00 | Jean-Francis Pecresse

PAR JEAN-FRANCIS PÉCRESSE

Irréversible

ECRIT PAR
Jean-Francis PECRESSE

Jean-Francis PECRESSE
Editorialiste

ce matin, la France a rompu avec un morceau de son histoire, cette part d’un passé trempé d’héroïsme social mais qui se fourvoya dans une utopie socialiste. Ce matin, les Français ne sont plus les derniers de leur continent à pouvoir prendre leur retraite dès leurs 60 ans. Eux qui, depuis trente ans, se sont offert des années d’espérance de vie supplémentaires aux frais de leurs enfants surendettés, font aujourd’hui le premier pas sur le chemin qui doit les mener, en sept ans, à la retraite à 62 ans.

Le mérite de Nicolas Sarkozy n’est pas seulement d’avoir – avec son ex-ministre des Affaires sociales Eric Woerth -fait voter cette réforme avant le terme de son quinquennat – c’eût déjà été honorable au regard des performances de ses prédécesseurs. Il est de ne pas avoir laissé à ses successeurs le soin de la mettre en oeuvre. Le recul de l’âge légal de la retraite est devenu un acquis social sur lequel il sera bien difficile de revenir.

Dans la campagne présidentielle, ce pilier du bilan du président sera un marqueur de la crédibilité économique des candidats à l’Elysée. C’est à quelques-uns de ces grands enjeux que l’on pourra juger de la capacité de Martine Aubry à quitter ses habits d’opposante pour ceux de prétendante. Hier, première secrétaire du PS, elle promettait de rétablir le droit à la retraite à 60 ans – droit assez virtuel au demeurant en raison de l’allongement de la durée de cotisation. Demain, comment concilier cet engagement de campagne avec une ligne qui se veut plus réaliste et moderniste ?

De surcroît, les convulsions actuelles de peuples européens – grec, espagnol, portugais, polonais, britannique… -secoués, eux, par de vrais plans d’austérité, soulignent en creux la modestie de la cure de rigueur administrée à la France par ses dirigeants. Le sort des fonctionnaires britanniques, qui défilaient hier contre la retraite à 66 ans, qui les attend pour 2020, comme tous les salariés du privé, ramène notre propre malheur à plus juste proportion.

L’âge de la retraite ne sera pas la seule balise à tracer comme une ligne de démarcation entre les prétendants au gouvernement du pays : le non-remplacement de la moitié des fonctionnaires, la réforme de l’administration, le gel des dépenses de l’Etat en valeur absolue en sont d’autres. La fragilité de notre trajectoire de désendettement, sans cesse sous la menace d’une sanction des marchés financiers, ne laisse guère de place à des politiques autres qu’orthodoxes. Ce qui n’est pas le terrain naturel de la gauche.

La réforme des retraites entre en vigueur vendredi

Nouvelobs.com – 2011/06/29-18:02:18

La loi, promulguée le 10 novembre dernier, aura des effets immédiats puisque dès ce 1er juillet selon les nouvelles règles, tous les salariés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951 inclus et qui auraient envisagé de partir cet été à la retraite devront attendre quatre mois de plus.
La durée de cotisation pour une retraite à taux plein sera relevée d’un trimestre en 2013 pour atteindre 41 ans et trois mois.

La réforme des retraites entre en vigueur vendredi

Publié le 29-06-11 à 17:02    Modifié à 17:00

PARIS (AP) — Deux ans de plus. Tous les salariés nés à compter du 1er janvier 1956 devront désormais attendre l’âge de 62 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein, contre 60 ans jusqu’à présent, avec l’entrée en vigueur, vendredi, de la nouvelle réforme voulue par Nicolas Sarkozy. Elle avait été dénoncée par un mouvement social de grande ampleur en 2010.

Les salariés nés entre le 1er juillet 1951 et 1955 voient leur âge légal de départ reculer de plusieurs mois dès vendredi, quatre mois pour les premiers.

La contestation de cette réforme avait pris de l’ampleur à partir du mois de juin 2010, atteignant son apogée le 12 octobre avec entre 1,2 et 3,5 millions de manifestants dans les rues de toute la France, un record. Les syndicats dénoncent depuis l’année dernière une « réforme injuste et inefficace », selon eux, qui « fait peser tous les efforts sur les salariés alors qu’ils ne sont en rien responsables de la crise ».

Le gouvernement, de son côté, a défendu tout au long de la réforme le fait, selon lui, qu’il s’agissait d’assurer le financement du système des retraites par répartition et son retour à l’équilibre d’ici à 2018, contre 32 milliards d’euros de déficit actuellement.

La loi, promulguée le 10 novembre dernier, aura des effets immédiats puisque dès ce 1er juillet selon les nouvelles règles, tous les salariés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951 inclus et qui auraient envisagé de partir cet été à la retraite devront attendre quatre mois de plus.

Ceux nés en 1952 voient dès vendredi leur âge de départ passer à 60 ans et 8 mois, 61 ans pour ceux nés en 1953, 61 ans et 4 mois pour ceux nés en 1954, et 61 ans et 8 mois pour les salariés nés en 1955.

La durée de cotisation pour une retraite à taux plein sera relevée d’un trimestre en 2013 pour atteindre 41 ans et trois mois.

L’âge permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein sans avoir le nombre d’années de cotisation requis est aussi repoussé de deux ans, selon la même progressivité, passant de 65 à 67 ans.

Le taux plein à 65 ans reste en vigueur pour les personnes handicapées et celles nées entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 ayant élevé au moins trois enfants et « interrompu ou réduit leur activité professionnelle » pour élever au moins l’un de ces enfants.

Une possibilité de départ anticipé à 60 ans est maintenue au titre de la « pénibilité » pour les personnes « justifiant d’une incapacité permanente d’au moins 20% au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail ayant entraîné des lésions identiques à celles d’une maladie professionnelle », selon le ministère du Travail.

Les personnes « justifiant d’une incapacité permanente comprise entre 10 et 20% à condition de pouvoir justifier qu’elles ont été exposées, pendant une durée minimum » de 17 ans, « à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels » peuvent également faire valoir ce droit.

Outre le report de l’âge de départ en retraite, ces dispositions très restrictives au titre de la pénibilité ont suscité de vives protestations du côté des syndicats et des associations de soutien aux salariés touchés par des maladies professionnelles.

« Une durée d’exposition de 17 ans, c’est très long. Et ça n’a pas de rapport avec la durée réelle d’exposition qui peut avoir un impact sur l’incapacité ou l’espérance de vie. On ne prend pas en compte les personnes qui partiront à la retraite en bonne santé apparente et développeront une maladie, par exemple un cancer, quelques années après, directement lié au risque professionnel », déplore un spécialiste du dossier à la CFDT.

Du côté des fonctionnaires, les syndicats dénoncent la fin de certains dispositifs -comme celui qui permettait aux femmes ayant élevé trois enfants de faire valoir leurs droits à la retraite après 15 années de service- ou encore l’alignement du taux de cotisation de la Fonction publique sur le privé.

« On aura maintenant du mal à agir sur certaines dispositions vu que la machine est lancée », a déclaré à l’Associated Press la secrétaire générale de la Fédération syndicale unitaire (FSU), Bernadette Groison. « Mais », a-t-elle ajouté, « je pense que les syndicats peuvent essayer de faire en sorte que le dossier soit rouvert. Cela fera partie des questions que l’on posera aux différents candidats en vue de la présidentielle ».

« A 85% », estime le secrétaire national CFDT chargé des retraites, Jean-Louis Malys, « cette réforme, qui ne règle rien à long terme, repose sur les salariés et ce sont principalement les plus faibles d’entre eux qui en sont les premières victimes: ceux qui ont commencé à travailler le plus jeunes, et les personnes qui n’ont pas de carrière linéaire ». AP

god/sb

Décision des « Sages » sur les retraites mardi ou mercredi

Nouvelobs.com – 2010/11/08-17:15:03

En cas de feu vert, Nicolas Sarkozy pourra promulguer la loi qui reporte de 60 à 62 ans l’âge dedépart légal à la retraite qui a suscité huit journées de mobilisation

Sarkozy accuse les socialistes de vouloir faire « exploser ladette »

title= »Sarkozy accuse les socialistes de vouloir faire « exploser la dette »  » href= »http://tempsreel.nouvelobs.com/async/go_article.php?key=20110627.AFP5450″ rel= »nofollow »>la dette »  » />Nouvelobs.com – 2011/06/27-14:13:29

Le programme socialiste pour la présidentielle de 2012 prévoit de ramener l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans et de mettre un terme au non remplacement de la moitié des fonctionnaires partant à la retraite instauré depuis le début du quinquennat

Fin d’activité des routiers à 57 ans: actions éparses àl’appel de FO et CGT

title= »Fin d’activité des routiers à 57 ans: actions éparses à l’appel de FO et CGT  » href= »http://tempsreel.nouvelobs.com/async/go_article.php?key=20110627.AFP5416″ rel= »nofollow »>à 57 ans: actions éparses à l’appel de FO et CGT  » />Nouvelobs.com – 2011/06/28-06:21:17

L’âge légal de départ en retraite passant de 60 à 62 ans, laquestion du recul du début de congé de fin d’activité s’est immédiatement posée

Journée du 7 septembre: les Français ne pensent pas que le gouvernement est ouvert au dialogue sur les retraites

Nouvelobs.com – 2010/09/04-17:40:05

Les Français sont par ailleurs plus divisés qu’en juin dernier sur la question du recul de l’âge dedépart légal à la retraite: une courte majorité (53 juge toujours acceptable ce report à 62 ans en 2018 pour les générations nées après 1956, mais ils étaient encore 58% il y a trois mois

Le Sénat vote le report de l’âge légal à la retraite à 62 ans

Nouvelobs.com – 2010/10/09-10:15:08

PARIS (Reuters) – Le Sénat français a approuvé vendredi l’une des deux dispositions les plus importantes de la réforme des retraites, le report de 60 à 62 ans de l’âge légal de départL’examen de l’article 6 se poursuivra lundi avec notamment l’étude d’un autre amendement du gouvernement maintenant à 65 ans l’âge de départ à la retraite pour les parents de trois enfants nés avant 1955 et sous réserve qu’ils aient interrompu ou réduit leur activité professionnelle pour se consacrer àl’éducation

GRAND EMPRUNT. Un milliard consacré à l’avenir du nucléaire

title= »GRAND EMPRUNT. Un milliard consacré à l’avenir du nucléaire  » href= »http://tempsreel.nouvelobs.com/async/go_article.php?key=20110627.OBS5920″ rel= »nofollow »>à l’avenir du nucléaire  » />Nouvelobs.com – 2011/06/27-13:17:06

Le programme socialiste pour la présidentielle de 2012 prévoit de ramener l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans et de mettre un terme au non remplacement de la moitié des fonctionnaires partant à la retraite instauré depuis le début du quinquennat

Retraites: la CGT et FO appellent à une grève dans les transports routiers à partir de lundi

Nouvelobs.com – 2011/06/24-16:40:19

Les signataires, de leur côté, mettent notamment en avant le fait que l’accord permet de maintenir un départ cinq ans avant l’âge légal de la retraite, qui va passer progressivement de 60 à 62 ans pour tous les salariés du régime général à compter du 1er juillet

L’éphéméride du jeudi 16 juin 2011

Nouvelobs.com – 2011/06/16-10:31:18

Cela s’est aussi passé un 16 juin: 2010 — Le ministre du Travail Eric Woerth annonce que l’âge légal du départ à la retraite sera reporté à 62 ans d’ici à 2018 à raison de quatre mois par an àpartir du 1er juillet 2011

Advertisements

À propos de Maï SALAÜN

Tous les grands qui ont réussi dans le passé ont été des visionnaires, des hommes et des femmes qui se sont projetés dans l'avenir. Ils ont pensé à ce qu'ils pourraient être, plutôt qu'à ce qu'ils étaient déjà et ensuite, ils se sont mis en action pour faire de leur vision une réalité. Femme libre indépendante intolérante indécente incandescente. Une extrémiste de l amour et totalement conformiste sur la vie avec une arme de destruction massive : le facteur travail. J'ai les goûts les plus simples du monde, je ne me contente que du meilleur.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :