Comment le pont de Millau a été construit, grâce à des erreurs d’utilisation de poêle, congélateur, le crocodile Boris

Publié le

Les 36 000 tonnes de métal qui constituera la route, seront glissés sur les nombreux vérin, grâce la matière autoglissante de téflon sur des tours de hauteurs idem à des grattes ciel de 36 étages.

Grâce à des dysfonctionnements dans le positionnement des sous-marins nucléaires, il a été créé le GPS d’aujourd’hui. Ces réflecteurs gyroscopiques (devenus plus tard les GPS) ont été installés sur tous palliés pour calculer, au millimètre près, les distances, en utilisant les ondes, en mesurant le temps du son émis entre un point A et un point B, qui se déplacent à la vitesse que l’on connaît (onde phonique – vitesse du son, le GPS calcule depuis 4 satellite).

Il a été placé au milieu de la vallée du Tarn dans le sol, un des GPS pour qu’il soit calculé au millimètre près, les hauteurs et les distances entre les piliers pour stabiliser le sablier qui supportera la route.

A la fin du XIXème, suite à de nombreux accidents dans une mine d’argent d’argent allemande, par une chaîne défaillante sans signe avant coureur, l’ingénieur Willem Alberte pilotant la mine a chercher une solution pour minimiser  ces incidents mortels. Il a trouvé l’idée d’enchaîner des cordes de métal qui sont devenus les câbles que nous connaissons aujourd’hui.

Construire avec du métal, a un gros inconvénient quant il est au contact de fortes chaleurs, les métaux se gondolent, mauvais pour un pont qu’il soit classique ou pas.

Tous les étés, les métaux s’allongent de 1m20. Pour rester stable et donc rester immobile et résister à ces changements, les solutions ont été trouvées dans le l’architecture des bateaux de bois arrondis celtiques aux temps préhistoriques, en taillant du bois dans les veines pour conserver la force de ce même bois et lui permet d’obtenir une certaine souplesse avec une fente au bon endroit.

Pour le viaduc du Millau, il a été mis en place cette solution. Les piliers sont tous fendus en version Y  placés à ces endroits stratégiques qui supportent le tablier, apprivoisent donc les éclaires, les ondes thermiques, les forces des vents.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :