La nouvelle carotte des prisons Néo-Zélandaises, pendant que les russes préfèrent offrir des bonbons.

Publié le

NVERCARGILL – Les prisonniers de Nouvelle-Zélande vont se voir proposer des bâtonnets de carottes pour les aider à compenser l’arrêt de la cigarette, un mois avant l’interdiction de fumer dans les prisons du pays, rapporte la presse cette semaine.

 – Publié le 01/06/2011 à 09:02 sur le lien :  http://www.lepoint.fr/insolite/nouvelle-zelande-des-batonnets-de-carottes-aux-prisonniers-pour-arreter-de-fumer-01-06-2011-1337312_48.php

Nouvelle-Zélande: des bâtonnets de carottes aux prisonniers pour arrêter de fumerLes prisonniers de Nouvelle-Zélande vont se voir proposer des bâtonnets de carottes pour les aider à compenser l’arrêt de la cigarette, un mois avant l’interdiction de fumer dans les prisons du pays, rapporte la presse cette semaine.

Les prisonniers de Nouvelle-Zélande vont se voir proposer des bâtonnets de carottes pour les aider à compenser l’arrêt de la cigarette, un mois avant l’interdiction de fumer dans les prisons du pays, rapporte la presse cette semaine.

Un rapport interne de la prison d’Invercargill (sud) indique que les prisonniers vont recevoir deux bâtonnets de carotte par jour pour les aider à arrêter le tabac, avant que l’interdiction de fumer dans les établissements pénitentiaires entre en vigueur le 1er juillet, selon le quotidien Southland Times.

Le président du syndicat des gardiens de prison, la Corrections Association de Nouvelle-Zélande, a pensé d’abord qu’il s’agissait d’une blague lorsqu’il a eu vent de ce projet, selon le quotidien.

« Je ne suis pas certain que ce soit une excellente idée mais pourquoi ne pas essayer », a déclaré Beven Hanlon au journal.

Les bâtonnets de carottes sont censés combler l’arrêt de la cigarette, en donnant quelque chose à mâcher aux fumeurs, a précisé le syndicaliste.

 – Publié le 31/05/2011 à 17:26 sur le lien :   http://www.lepoint.fr/insolite/cigarettes-contre-bonbons-la-police-russe-se-lance-dans-la-lutte-antitabac-31-05-2011-1337120_48.php

Cigarettes contre bonbons: la police russe se lance dans la lutte antitabacLa police russe s’est lancée mardi dans la lutte antitabac, en proposant aux fumeurs dans les gares de Moscou d’échanger leurs cigarettes contre des bonbons, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac.

La police russe s’est lancée mardi dans la lutte antitabac, en proposant aux fumeurs dans les gares de Moscou d’échanger leurs cigarettes contre des bonbons, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac.

« Les policiers russes sont pour un mode de vie sain », a déclaré une responsable de la police des transports de Moscou, Elena Bobylkova, lors du début de la campagne dans la gare Iaroslavski.

Plusieurs équipes composées chacune de trois policiers –l’un portant un seau avec de l’eau pour éteindre les cigarettes, un autre avec une boîte de sucettes et le troisième avec des tracts appelant à cesser de fumer– sont parties ensuite à la recherche des fumeurs.

L’action a pour but de « rappeler qu’il est interdit de fumer dans les trains de banlieue, que c’est nuisible pour la santé des fumeurs et pour ceux qui respirent cette fumée », a précisé Mme Bobylkova.

Surpris de voir des policiers proposant des bonbons, la plupart des fumeurs mettaient leurs cigarettes sans hésitation dans le seau et étudiaient les tracts.

« C’est le jour, où tu y arriveras. Le 31 mai, le jour, où il faut dire non au tabac. Pour toujours », pouvait-on lire sur ces tracts.

Certains avaient l’air plus ou moins convaincus, en disant « Oui, on va essayer ».

D’autres, par contre, affichaient leur détermination de continuer de fumer quoi qu’il arrive.

« Je ne cesserai de fumer que quand il n’y aura plus de cigarettes en vente », a lancé ainsi Ivan Mitiaïkine, 30 ans.

De son côté, le retraité Iouri Nossakov, 65 ans, a regretté que cette campagne n’ait lieu que le 31 mai. « Il faudrait l’organiser plus souvent. J’ai arrêté de fumer, il y a 30 ans. Ni mes enfants, ni mes petits enfants ne fument, et j’en suis fier », a-t-il déclaré à l’AFP.

En Russie, un paquet de cigarettes coûte environ 40 roubles (un euro) et il est possible de fumer dans les restaurants et les bars, ce qui est interdit dans plusieurs pays de l’UE.

Six hommes russes sur dix et 21,7% de femmes fument, et ce chiffre ne cesse d’augmenter, selon les services sanitaires russes.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :