Musulmane nue dans Playboy : buzz ou islamo-féminisme ?

Publié le
http://www.rue89.com/mouloud-akkouche/2011/04/23/musulmane-nue-dans-playboy-buzz-ou-islamo-feminisme-201009
Par Mouloud Akkouche | Ecrivain | 23/04/2011 | 15H19

Sila Sahin en couverture de l'édition allemande de Playboy, à paraître en mai.

Malgré les pressions, Sila Sahin, célèbre actrice de séries télé outre-Rhin, pose nue dans l’édition allemande de Playboy le mois prochain. Pourquoi sa nudité choque-t-elle plus que celles des autres playmates ? Car ce corps sur papier glacé appartient à une musulmane.

Poser nue, la bonne méthode pour décoincer les musulmans ?

Allemande d’origine turque, Sila Sahin, qui se déclare musulmane pratiquante, a expliqué vouloir « décoincer » sa communauté d’origine, balayer les clichés de certains musulmans en dévoilant une autre image de la femme musulmane, pas voilée et soumise au diktat masculin. Un « acte de libération » selon ses mots. Mais poser nue est-elle la bonne méthode ?

Sous couvert de militantisme, elle travaille en réalité pour sa promotion. Choquer pour vendre. Actrice, elle a voulu créer du buzz et être davantage « bankable ». Pas la première comédienne posant nue dans un magazine pour faire rebondir sa carrière..

Sila Sahin ne représente qu’elle-même

Quoiqu’on en pense, son opération publicitaire est tout à fait compréhensible. Chaque artiste, à son échelle, tente d’attirer l’attention des médias. Excellente campagne de com ! Cependant, Sila Sahin ne représente qu’elle-même. Pas l’ensemble des musulmanes.

Et si ma première impression était fausse ? Sa démarche peut-être pas aussi mercantile ? Veut-elle filer un grand coup de pied – nu – dans la fourmilière des idées reçues et des blocages ? Notamment ceux de l’Occidental, persuadé que jamais une musulmane n’oserait se dénuder dans Playboy, et celle du musulman à cheval sur les principes qui pense qu’elle n’a pas le « droit » de le faire. Gagnera-t-elle son pari audacieux ?

Sacré défi et très dangereux pour une musulmane de montrer son corps à des millions d’yeux. En Occident, les regards individuels et collectifs sont habitués. Beaucoup moins dans le monde arabo-musulman.

La naissance de l’islamo-féminisme ?

Comme elle, de plus en plus de musulmanes épanouies – bien dans leur époque – refusent de se laisser enfermer derrière un tissu ou des a priori et fantasmes. Et malgré les grands risques, elles n’hésitent pas à s’affirmer, notamment pendant les révolutions arabes. Assistons-nous à la naissance de l’slamo-féminisme ?

Au fond, la démarche de Sila Sahin est courageuse, comme celle du BritanniqueSalman Rushdie, défenseur de la liberté d’expression. L’acte d’une femme qui, tel unGiordano Bruno (philosophe italien brûlé vif en 1600 pour des écrits jugés blasphématoires et son intérêt pour la magie), choquera inévitablement une partie des musulmans et des ultra-féministes. Et proposera aussi une autre lecture de l’islam. Une lecture d’aujourd’hui.

Cela dit, personne n’est obligé de regarder la couverture de Playboy. Des magazines affichent la nudité féminine, d’autres des corps désarticulés lors d’attentats ou de guerre. Quelle est la pire image de la planète ?

Entre la burqa et poser pour Playboy, il y a heureusement un juste milieu pour toutes les femmes. Seules elles devraient avoir à en décider. Une décision encore difficile à faire accepter. Mais comme le chantait Bob Dylan, « les temps sont en train de changer »… du Caire à Damas.

 Mis à jour le 23/04/2011 à 15h40. Ajout de l’origine turque de Sila Sahin.

Illustration : Sila Sahin en couverture de l’édition allemande de Playboy, à paraître en mai.

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
Ailleurs sur le Web

INTÉGRATION  | 21.04.2011

la couverture par une femme turque-allemande de Playboy suscite la polémique

La première femme turque-allemande à figurer sur la couverture du Playboy allemand a décrit les photos comme un «acte de libération» de son éducation stricte. L’histoire a relancé le débat sur l’intégration, l’Islam et le sexe.

Pour l’actrice Sila Sahin, étant la première femme turque-allemande sur la couverture de l’édition allemande de Playboy était carrément révolutionnaire.

« Je me sens comme Che Guevara, at-elle dit dans l’interview Playboy accompagnant la série de photos.

« Ce que je veux dire avec ces photos,« Les filles, nous n’avons pas à vivre selon les règles qui nous sont imposées », dit-elle. En grandissant, sa famille a été plus prudente que elle voulait être, at-elle ajouté.

A scene from the German television program Sahin joue le personnage Ayla Özgül sur le savon allemand Good Times, Bad Times « 

«Pendant des années je me subordonnée à diverses contraintes sociales et fait ce que d’autres ont pensé était bien pour moi, dit-elle dans le » making-of « vidéo sur playboy.de. « La séance de photos de Playboy a été un acte de libération totale. »

Beaucoup en Allemagne se sont ralliés autour de la déclaration d’indépendance du Sahin.

« Je pense que les photos sont superbes et vous avez mon respect pour ce que vous avez fait. Enfin quelqu’un a eu le courage de le faire», a écrit l’un des fans Sahin sur sa page Facebook.

D’autres sont moins convaincus.

Réactions mitigées des autres d’origine turque

Certains dans la communauté turque a parlé de la photos sont une honte et non pas le genre de chose une femme turque ou musulman doit faire. Sahin a dit à grand tirage Bild jour que sa mère a refusé de lui parler.

« Nous ne sommes pas autorisés à faire des choses comme ça», a déclaré Furkan, le propriétaire d’un restaurant kebab petits à Bonn. «Les musulmans ne sont absolument pas le droit de faire quelque chose comme ça.

Interrogé sur ce qu’il ferait si Sahin ont été sa sœur ou sa fille, Furkan a été sans équivoque.

« Je la tuerais. Si je devais voir des photos comme ça, je la tuerais. Je le pense vraiment. Ce n’est pas quelque chose pour moi, pas pour ma culture. J’ai été élevée différemment. Cela ne correspond pas à ma culture.  »

C’est le genre de sentiment que certaines personnes croient Sahin se bat contre avec ses photographies. Beaucoup encore le lien mots turcs, musulmans et un foulard.

« Normalement, je dirais que c’est pas vraiment émancipé de poser pour Playboy», a déclaré Maria, une étudiante en psychologie de Bonn. « Mais si vous venez d’une culture ou d’une minorité en Allemagne, où vous ne pouvez pas voir la peau à tous, comme seul votre visage, puis vous poser nue dans ce magazine où les femmes sont tout photographié pour voir la peau, alors je peux comprendre que quelque sorte.  »

Three women in headscarvesphotos Sahin sont surprenants pour ceux qui assument la plupart des femmes ayant des racines turques portent le voile

La minorité turque, cependant, n’est pas monolithique.

«Je pense que c’est bien. Je n’aime pas vraiment, mais à chacun ses goûts», a déclaré Tolga, également étudiant de Bonn et une deuxième génération allemande d’origine turque. Si elle veut le faire, alors elle doit le faire. Elle est une personne trop. Bien entendu, d’une culture différente. Mais elle a grandi en Allemagne, tout comme moi.  »

Il a dit sa foi musulmane ne lui permettrait pas de poser nue comme Sahin, mais il ya des distinctions qui sont brouillées par la controverse autour de la photos.

« Vous pouvez voir qu’elle est turque, qu’elle a du sang turc, mais il faut séparer la nationalité de la religion. D’accord, elle est turque, mais pas que religieux. Ce sont deux choses différentes. »

Turc? Allemand? Ou turco-allemande?

La frénésie des médias au cours de la première femme turque-allemande sur la couverture de Playboy a ravivé un débat en Allemagne sur les immigrants et leur intégration, et si l’islam et la culture allemande sont compatibles.

Tim, le petit ami de Maria, aimé les photos. Mais il n’était pas sûr s’il faut appeler Sahin turc ou allemand.

« Elle ressemble plus turc que l’allemand. Mais si elle est née ici, elle est définitivement allemand. Eh bien, ça dépend comment elle est intégrée, at-il hésité. «Certainement il ya aussi des gens ici qui étaient turcs nés en Allemagne, mais je ne serais pas vraiment appeler les Allemands, parce qu’ils ne sont pas vraiment intégrés. Mais elle semble être très intégrée, elle est donc définitivement un Allemand. »

C’est Sahin serait considérée comme intégrée simplement parce qu’elle a posé nue est un point litigieux.

»Enfin« l’intégration », le terme a été défini:.! Si vous enlever vos vêtements et les nu-vous vous sont intégrés en Allemagne Merci, Sila Sahin » a écrit un utilisateur Twitter.

Sahin lifts a black lacy top over her head in one of the Playboy photosAvec la manière dont la photographie est allumé, cela ressemble presque à Sahin est le port du foulard

En dépit de sa nudité, les photos effectivement l’accent sur son altérité et son turque de tapis turcs, des tissus brodés d’or, une plume de paon et le titre « Feu de l’Orient. » Dans une allusion à peine voilée à la voile, dans une photo, elle tire un top en dentelle noire sur la tête, laissant son corps nu, mais occultant une bonne partie de son visage.

« Lorsque vous regardez les photos vous pouvez voir comment ces personnes à bas prix à la revue penser turque, musulmane, islamique, les gens d’Orient», a déclaré Hatic Akyün, qui écrit une chronique pour le quotidien berlinois Der Tagesspiegel journal et qui est né en Turquie, mais a grandi en Allemagne. «C’est un tel cliché bon marché qu’ils utilisent. »

Appuyant sur les boutons droit

Akyün a dit qu’elle et ses amis turcs ont tous été exaspéré de voir que la couverture de Playboy met la question de l’intégration de nouveau dans les manchettes. Elle a accusé Playboy, Sahin et ses gestionnaires d’attiser la controverse à cause de la publicité est.

« C’est comme ça que ça marche en Allemagne. Le débat sur l’intégration des œuvres comme ça, dit-elle. « Ils savent exactement quels boutons dont ils ont besoin pour pousser d’amener les médias à sauter partout. »

Gökçe Yurdakul, un expert sur la race, le sexe et l’Islam et professeur à l’Université Humboldt de Berlin, a été également déçu de la façon dont les médias allemands ont abordé le sujet. Pour les femmes ont trop longtemps été considérés comme des représentations de leur pays, at-elle dit.

«Elle n’est pas une fille d’immigrés turcs, elle ne devrait pas être représentés de cette façon dans les journaux, dit-elle. « Il s’agit d’une femme en particulier qui agit en son nom propre, non pas comme une fille, non pas comme une partie d’une communauté. »

Yurdakul dit Sahin est juste puiser dans ce que les Allemands s’attendent à lire au sujet des femmes turques et musulmanes, que la société allemande peut les libérer.

« Je veux dire qu’elle est un entrepreneur, elle veut être une star de cinéma, elle veut être reconnue en Allemagne, et c’est ce que l’Allemagne achète. »

Ce que l’Allemagne achète ce mois-ci peuvent être le magazine Playboy. Une semaine après la question a montré sur les kiosques à journaux, Playboy a dit qu’il était trop tôt pour commenter officiellement sur les ventes. Mais la porte-parole Nina van Splunter dit toutes les indications a une bonne performance.

Auteur: Holly Fox
Éditeur: Isenson Nancy

http://www.dw-world.de/dw/article/0,,15021188,00.html

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :