Candidature de DSK

February 17, 2011 at 9:49pm
Objet : « DSK CANDIDAT » du Professeur Bernard DEBRE
« DSK Candidat » 

Plus l’heure tourne, plus il est évident quer DSK sera candidat à l’élection présidentielle. Son alternative est simple : soit il reste à la présidence du FMI, soit il rentre en France et se présente.

S’il reste au FMI, il devrait dès maintenant affirmer sa position, cassant les velléités de ceux qui voudraient le remplacer.
Il lui faudrait commencer sa campagne auprès des Chefs d’Etats, les convaincre de ne pas choisir un Africain ou un Asiatique.
Il semble d’ailleurs que le bilan de DSK soit bon, que DSK gère la crise avec un certain talent, s’étant fait connaitere par beaucoup, ayant également montré le rôle important du FMI.

Cette fonction est prestigieuse et j’aurais compris qu’il voulût y poursuivre sa carrière mais DSK est muet et laisse planer l’incertitude chez ses collaborateurs et les dirigeants dans le monde.
Son mandat se termine en 2012…
Ill eut été important qu’il se déclarât…
Il ne l’a pas fait.

L’autre choix : l’élection présidentielle française. DSK, l’arlésienne, est pour l’instant le grand favori, il plane au dessus de la mêlée dans les sondages, attendu par certains, craint par d’autres…
Mais voilà !
Il ne peut se permettre de faire acte de candidature, ce qui mettrait immédiatement fin à ses fonctions au FMI, pendant les présidences françaises des G8 et G20.
Mauvais effet assuré !

Pour l’instant, DSK gagane sur les deux tableaux en retardant l’annonce de sa candidature.
Il garde la stature d’homme indispensable au niveau international, se permet d’admonester çà et là des chefs d’Etats, en félicitant d’autres…
Il distribue bons et mauvais points.

Les Français sont sensibles et admiratifs devant un tel homme, au dessus de la vie nationale.
Il contribue au prestige (perdu ?) de la France, nous ne l’en aimons que d’avantage. C’est là son atout.
Il est loin de l’absurdité des socialistes déclarés.
Martine Aubry qui s’attend à la candidature de DSK n’annonce pas la sienne, le fera-t-elle prochainement ?
Peut-être, mais ce sera pour lui laisser sa place le moment venu.
Quant aux autres candidats… hormis le plus sérieux, François Hollande, les autres ne sont que des agités, des ambitieux, des « has been », des « has never been »…sans moyens… même Ségolène Royal ne fait plus rire.

Ainsi, DSK prépare son arrivée.
Est-ce pourtant une victime annoncée ?
Je me souviens de celle d’Edouard Balladur.
J’étais alors son ministre, nous étions tous persuadés qu’il serait facilement élu…
DSK va atterrir dans quelques mois.
Il aura au plus dix mois pour convaincre.
D’abord, sa côte de popularité qui aura été maximale le jour de l’annonce, virtuellement gonflée par l’attente, baissera progressivement au gré de ses prises de positions sur les grands dossiers (retraite, fiscalité, politique industrielle, monétaire, réduction des déficits budgétaires…).
Un libéral en terre socialiste, il lui faudra jouer finement.
Va-t-il véritablement dans le sens ultra-démagogique des socialistes ?
Qui plus est, après une telle attente, il lui faudra être particulièrement original, convaincu, pour présenter et défendre un programme dans lequel je doute qu’il croie.

Ensuite, ses compétiteurs déclarés, ceux qui l’affronteront lors des primaires socialistes, ne ménageront pas leur peine : « bling bling », « homme de droiteayant déserté les idéologies socialistes »…
Quant à Mélenchon, il n’attend que sa venue pour se déclarer.

La tache de DSK ne sera pas facile mais s’il survit aux primaires socialistes, il sera un candidat redoutable pour deux raisons :
les socialistes qui l’auront affronté pendant les primaires obéiront à l’instinct de meute et se placeront derrière lui, sans état d’âme. Il y a tellement longtemps qu’ils n’ont plus leurs entrées à l’Elysée.
Ensuite, il pourrait rallier l’électorat centriste et de droite qui délaisse aujourd’hui le président de la République.
Cet électorat n’aurait pas voté pour Aubry ni Royal, DSK pourrait sembler plus convenable.

Alors, DSK sera candidat, et pour nous, à droite, il nous faut dès maintenant nous mettre en situation de combat », sur le fond et sur la forme.
Il faut mettre un terme à l’insousciance de certains qui partent en vacances au chaud dans des avions privés de chefs d’Etats disparus dans la tourmente révolutionnaire, aux petites phrases irréfléchies sur le Mexique ou la Tunisie et éviter la provocation vis-à-vis de certains Français.

Il y a du travail, qu’on se dise bien que DSK fera obligatoirement une politique de gauche car il aura un gouvernement de gauche pour appliquer un programme de gauche…
Si DSK est président, François Hollande pourrait bien être son Premier Ministre, avec un gouvernement dont certains ministres seraient Benoit Hamon et peut-être Mélanchon… Bref, je n’ose y penser… Une nouvelle fois la France ferait tout à rebours des autres pays du monde entier.

Pr Bernard DEBRE
Ancien Ministre
Député de Paris

Publicités

À propos de Maï SALAÜN

Tous les grands qui ont réussi dans le passé ont été des visionnaires, des hommes et des femmes qui se sont projetés dans l'avenir. Ils ont pensé à ce qu'ils pourraient être, plutôt qu'à ce qu'ils étaient déjà et ensuite, ils se sont mis en action pour faire de leur vision une réalité. Femme libre indépendante intolérante indécente incandescente. Une extrémiste de l amour et totalement conformiste sur la vie avec une arme de destruction massive : le facteur travail. J'ai les goûts les plus simples du monde, je ne me contente que du meilleur.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :