La star de l’année 2011 : Cloud computing

Qu’est-ce que le Cloud computing ?

C’es un data-center, l’architecture informatique externalisée de l’entreprise, à travers internet. Elle permet de sortir les serveurs et les investissements dans ce domaine de l’entreprise.

Simplicité d’utilisation.

Le Cloud computing a été adopté par tous les membres du CAC 40 et maintenant bcp de PME s’y mettent.

La solution du Cloud computing :

2011 sera l’année du Cloud computing, selon Thierry Breton – révolution, transformation pour les particuliers (Facebook, gmail) et qui permettent aux entreprises de concentrer ses effectifs sur son coeur de métier.

Cela change la facturation du coût relatif à l’environnement informatique et diminution du coût des effectifs dans ce domaine.

Lorsque l’on externalise les données d’une entreprise quelle est la sûreté de la confidentialité ?

Les données sont stockées à travers le monde en double fois pour conserver la qualité et la quantité des données et répondre aux dysfonctionnements des centres de calculs et permettront la récupération des données en cas de panne d’un des serveurs.

La première préoccupation des DSI c’est la sécurité des données.

Ce n’est pas nouveau, le Cloud computing a déjà exposé les données à l’étranger. En France,  cela ne se fait sans une réglementation claire et veille de la CNIL, dont elle est le garant.

Lorsque que quelqu’un veut vous nuire à une entreprise, c’est à l’intérieure de celle-ci dans 80% des cas. Ce risque vient  d’erreurs de saisies ou de malveillance.

Il y a donc des règles, des chartes, des contrôles et des pénalités prévu dans les règlements intérieurs de chacune des entreprises.

La DSI est le garant et la crédibilité de choisir les prestataires.

Les génération Y ont une autre culture. Celle de l’accessibilité aux réseaux sociaux qui souhaitent et peuvent continuer à travailler de la même manière qu’ils communiquent au quotidien dans tous les domaines (twitte, e-commerce, e-music et e-play, …)

Le Cloud computing 1 : Comment on fait pour faire simple ?

Le Cloud computing 2 : Comment on fait pour que cela soit ouvert vers des espaces collaboratifs ciblés, prof ?

1,3 milliard d’euros d’investissement sont prévu en 2012.

Le Cloud computing permet d’aller vite, puisque l’ergonomie est très éprouvé puisque standardisée.

Cependant, les inconvénients sont en complément des charges informatiques. Il y a un accompagnement nécessaire par les sociétés informatiques. Il y a une simplicité d’utilisation. On a besoin d’intégrateur.

On peut mesurer le coût et les bénéfices qu’obtiennent les entreprises, ensuite.

Le Cloud computing apporte 30%  de la fidélité des clients des entreprises.

Le Cloud computing est un contrat qui entoure le nombre des utilisateurs, l’accompagnement et le service se personnalise en fonction des besoins de ces utilisateurs.

Les serveurs en entreprise vont rester tout de même.

Le Cloud computing profite et s’adapte à tous les formats d’entreprises..

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :