Laurent, le fils de Bernard, met au tapis, le Ministre – simple comme un coup de fil… un jeu dont l’enjeux est politique et économique.

Publié le

Décidément dans ce monde de communicants, on trouve toujours plus malin, plus fort que soi! Ainsi Eric Besson, ministre de l’Industrie qui jusqu’à hier devait être persuadé d’avoir réussi un sacré bon coup de com’ politique avec une idée simple comme un coup de fil. N’avait-il pas convaincu les opérateurs de téléphonie mobile de taper dans leurs énormes bénéfices afin d’offrir un abonnement à tarif préférentiel aux titulaires de minima sociaux?

A moins de quinze mois de la Présidentielle, proposer sur le marché un téléphone portant le label «social», voilà qui avait de quoi donner un côté proche du peuple pouvant toujours rapporter quelques points dans les sondages. Oh, certes on peut s’interroger pour savoir si le téléphone portable doit être considéré comme aussi indispensable que l’électricité – électricité que même avec un tarif social bien des ménages ne peuvent aujourd’hui payer… – mais après tout, comme on dit , et pas seulement chez les démunis, il n’y a pas de petites économies. Et encore moins de petits bénéfices quand on cherche à brosser l’opinion dans le sens du poil…

Ainsi donc Eric Besson s’était-il empressé de faire savoir que très bientôt allait arriver sur le marché un téléphone «social». Téléphone avec lequel pour 10 euros on pourrait téléphoner 40 minutes à Pôle Emploi pour savoir où en était son dossier, à ses parents pour obtenir une rallonge ou encore envoyer jusqu’à 40 SMS à des potes de galère.

Oui mais voilà, Eric Besson a eu tort de trop vite communiquer. Le jour même où les quotidiens rendaient compte de ce quasi accord avec les opérateurs de téléphonie mobile, paraissait dans les journaux nationaux une pleine page de pub signée par un autre expert en com’, un certain Bernard Tapie. L’ancien patron de l’OM et ancien ministre de la Ville rebondit sur la communication du ministre de l’Industrie pour faire la pub de son site ouvert en avril 2009, BernardTapie.com.

Et il fait très fort. D’abord en terme de prix. Là où Besson se flatte d’offrir un tarif préférentiel de 10 euros, Tapie annonce 7,90 euros. Mieux: Bernard Tapie, qui n’a semble-t-il rien perdu de son sens politique, assène au gouvernement un nota bened’une ironie mordante. Dans ce NB on peut ainsi lire: «l’amélioration du pouvoir d’achat concerne tous nos concitoyens. Aussi, tous ceux qui ne sont pas allocataires des minima sociaux, et qui souhaitent bénéficier de cette offre ont jusqu’au 31 mars 2011 pour y souscrire».

Et voilà comment tel un coucou, le publicitaire Bernard Tapie se glisse dans le nid construit par le communicant Eric Besson…Tout un symbole d’une époque où ce qui compte c’est moins de faire que de faire savoir, moins d’agir que de s’agiter. Moins de se parler en se regardant dans les yeux que de communiquer par SMS. «Social» ou pas.

 

Publicités

À propos de Maï SALAÜN

Tous les grands qui ont réussi dans le passé ont été des visionnaires, des hommes et des femmes qui se sont projetés dans l'avenir. Ils ont pensé à ce qu'ils pourraient être, plutôt qu'à ce qu'ils étaient déjà et ensuite, ils se sont mis en action pour faire de leur vision une réalité. Femme libre indépendante intolérante indécente incandescente. Une extrémiste de l amour et totalement conformiste sur la vie avec une arme de destruction massive : le facteur travail. J'ai les goûts les plus simples du monde, je ne me contente que du meilleur.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :